Béhémoth et Goliath de Scott Westerfeld


Comme promis, voici le second article steampunk de la semaine, toujours dans le cadre du Défi Steampunk (catégorie aéronaute) ! J’avais lu le premier tome, Léviathan, pour le challenge Winter Time Travel (sur l’uchronie) avec sa Première Guerre Mondiale alternative, mais la trilogie rentre aussi dans le cadre steampunk à cause de sa technologie !

Synopsis :

La guerre a maintenant éclaté entre les clankers (adeptes d’une technologie steampunk) et les Darwinistes (adeptes d’une technologie à base de chimères, on pourrait la qualifier de biopunk !). Alek et Deryn vont tenter d’empêcher l’entrée de l’Empire Ottoman dans la guerre tandis que leur relation personnelle continue à se renforcer mais est compliquée par de nombreux obstacles..

J’ai trouvé les 2 derniers tomes de la trilogie à la hauteur du premier volume que j’avais beaucoup aimé ! La technologie biopunk est plus originale que les machines steampunk classique , mais l’univers et l’intrigue principale sont clairement moins originaux et intenses que la série de Stephen Hunt et sont probablement destinés à un public plus jeune (je dirai 10-14 ans).
Mais si la trilogie est assez classique pour une série jeunesse, c’est loin d’être une mauvaise chose pour moi : les schémas narratifs utilisés sont classiques parce qu’ils fonctionnent bien !
Et puis, c’était agréable de savoir que tout allait bien finir pour les deux protagonistes et les gentils, surtout quand on lit Métro 2033 et A Clash of Kings en même temps !

On se plonge très facilement dedans : les protagonistes sont attachants et ont leurs défauts, il y a régulièrement de l’action et des actes héroïques, un peu de romance mais pas trop (Deryn n’est pas Bella, heureusement !)…

Les protagonistes évoluent aussi, leur vision du monde change (Alek est franchement sexiste dans le tome 2, mais les événements se chargeront de lui montrer qu’il a tort !)… il y a pas mal de clins d’œil historiques assez amusants et un ton optimiste (voire idéaliste) que j’ai apprécié, avec des messages assez universels sur la guerre et ses ravages.

Il y a quand même une chose qui m’a agacée, c’est la lenteur d’Alek à comprendre le secret de Deryn, alors qu’il a des tonnes d’indices sous les yeux dès le volume 2 ! Le fait qu’il lui faille un article de journal ET l’aide de Bovril pour comprendre, c’est franchement abusé ! Il se rattrape un peu en comprenant rapidement pourquoi Deryn ne le trahira jamais…

Je trouve d’ailleurs que Deryn a une personnalité qu’on associe souvent aux hommes (impulsive, n’hésitant pas à se servir de ses points, toujours dans l’action, jure beaucoup…) alors qu’Alek a une personnalité considérée comme plus féminine (plus introverti et porté à l’introspection, intellectuel, diplomate…) ! Bon, leur passé et les circonstances jouent, mais j’ai trouvé ça intéressant !

Encore une fois, rien de révolutionnaire, mais une histoire maîtrisée et prenante !

Bien sûr, certains détails ne font pas très réalistes (et je ne parle pas des chimères darwinistes ou des mechas !), comme le fait qu’on confie presque toutes les missions dangereuses/secrètes à Deryn ! Certes, elle a montré des capacités, mais elle n’est apprenti-officier ! Le rôle diplomatique d’Alek est plus logique !

L’univers créé par Westerfeld est riche, on voyage dans de nombreux pays qui ont adopté et adapté les technologies de manière différente. Cet aspect exotique est un des points forts de la trilogie, d’autant plus que les livres sont illustrés pour les scènes importantes ou la découverte de nouvelles
villes !

Conclusion :

Une excellente trilogie uchronique et steampunk jeunesse ! Les héros sont humains et on peut facilement s’identifier à eux et l’intrigue n’a quasiment aucun temps mort !Il ne faut pas s’attendre à une fin surprenante ou à des coups de théâtre en tant que lecteur adulte, mais le voyage est distrayant et l’univers attrayant !

Les livres sont aussi pris en compte pour le challenge God Save The Livre !

Publicités

5 Réponses

  1. Vœu exaucé : Merci 😉

  2. De rien, la lecture a été un plaisir ! 🙂
    Par contre, j’ai fini Métro 2033 et comment dire…je ne sais pas si tu as aimé ou détesté la fin, mais pour ma part, elle a encore empiré la mauvaise impression que m’a laissée le livre… c’est dommage, l’univers avait un bon potentiel (même si je trouve l’aspect mystique plutôt mal géré et artificiel), mais les personnages jetables et l’intrigue linéaire m’ont vraiment déplus ! We’ll have to agree to disagree on this one ! 😉

  3. […] Les Légions immortelles en VF ! J’avais beaucoup apprécié la trilogie  Léviathan (uchronie steampunk se déroulant durant une Première Guerre Mondiale alternative) et […]

  4. […] les avis de Anudar, Endea, Angua, JainaXF, Morgana, BlackWolf, Lirado, Livr0ns-n0us, Plume […]

  5. […] obscur (Endea), D’encre et de rêves (Morgana), La caverne de JainaXF, NeVertwhere se seraient bien entrenu elles aussi avec la scientifique Barlow. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :