Latium de Romain Lucazeau

 

Nouvel article après être partis près de 10 jours dans une galaxie lointaine très lointaine la Bretagne armoricaine ! Cette fois-ci, on est dans le double pavé SF…

Résumé

Dans un univers où l’Homme a disparu depuis des milliers d’années, nous suivons une IA très complexe alors qu’elle détecte un signal qui pourrait bien bouleverser toute la galaxie post-humaine…

 

S’il m’a fallu quelques chapitres pour accrocher à cet univers étrange et baroque, d’autant plus avec les nombreux néologismes et mots en latin et grec anciens employés par l’auteur… mais une fois que j’ai trouvé mes marques, j’ai eu du mal à m’arrêter !

On a là un dyptique de space-opera grandiose et épique dans la tradition du genre, mais avec des personnages assez originaux et bien travaillés (entre les IA et les hommes-chiens) et une technologie futuriste mais crédible !

De plus, on a plaisir à suivre ces différents personnages dans les chapitres écrits selon leurs points de vue, ce qui permet une certaine variété et une meilleure compréhension de leurs motivations (bon il y en a plusieurs, mais ce n’est pas pléthorique non plus, on est pas dans Game of Thrones) !

L’univers est original (ce n’est pas souvent qu’on a un livre sans aucun être humain présent !) et le vocabulaire un peu déstabilisant au début est justifé par l’uchronie qui apparaît peu à peu : l’Empire Romain ne s’est jamais effondré en 476, mais a fini par devenir mondial…

L’intrigue à tiroirs présentée dans les deux romans est touffue mais bien construite (en lectrice attentive et habituée du genre, j’ai deviné pas mal de choses, mais pas le coup de théâtre final) et rythmée, on se laisse vite happé !

De plus la fin est ouverte mais satisfaisante, offrant la possibilité d’une suite mais pas de clifhanger frustrant.

 

Conclusion :

 

J’ai passé un très bon moment avec ce space-opera après un démarrage un peu difficile (il faut un peu de temps à l’auteur pour poser son univers) ! Ce n’est peut-être pas un coup de cœur absolu, sans doute parce que j’ai apprécié les personnages mais qu’aucun ne m’a totalement fait vibrer. Quoi qu’il en soit, c’est un excellent premier roman !

Publicités

6 Réponses

  1. Oh c’est bien intéressant tout ça. Suivant le nom de l’auteur, serait-ce un space opera français ?

    • Oui, c’est ça ! C’est le premier roman de l’auteur d’ailleurs, c’est assez impressionnant du coup cette maîtrise !

  2. Salut, merci de ton avis c’est intéressant 🙂 oui c’est un auteur français que j’ai été écouté en conférence sur les IA à la convention fr de sf de Grenoble mi juillet, j’ai pas osé l’aborder d’ailleurs (cf mon compte rendu sur mon blog si ça te dis d’en savoir plus). Si son dyptique m’a tenté parce que je raffole de space op et d’IA, et puis ça m’a l’air assez original, je ne l’ai pas acheté à cause de sa complexité. On voit bien dans la façon dont l’auteur parlait qu’il est très intellectuel, et le paragraphe que j’ai choppé au vol m’a parut vraiment complexe dans son ecriture, pas vraiment une lecture coulante où tu peux mettre ton cerveau en pose quoi. Enfin voilà c’était mes impressions, après ça m’arrive d’aimer lire un truc dans ce goût là mais pas en ce moment.

    • Clairement il faut se concentrer un peu (surtout au début) pour suivre les différents fils de l’intrigue, les flashbacks… après c’est bien construit et l’auteur retombe sur ses pieds, mais je ne le conseillerai pas en lecture légère, c’est sûr !
      La conférence m’aurait bien intéressée ! Si j’ai bien compris, tu n’étais pas d’accord avec le point de vue de Lucazeau ?

      • En fait y avait lui et un scientifique, et ils faisaient une distinction entre IA / robot / androïde à laquelle j’adhère pas. Et puis j’ai pas trop compris ce qu’ils disaient, c’était très complexe. Et ça vient quand même des intervenants etant donné que j’avais assisté à une conférence sur le même sujet aux Intergalactiques où ils avaient un peu parlé des mêmes détails (légalement, quelle responsabilité pour une IA ? Etc), mais bien que c’était ardu aussi car présenté notamment par un scientifique qui a justement construit une IA, j’ai bien plus compris et appris. Là j’ai eu le sentiment d’une redite version brouillon lol faut dire que les gens dans la salle intervenaient sans cesse ça partait en tout sens 😛

  3. Merci pour ton avis enthousiaste, j’avoue qu’il me fait un peu peur ce diptyque. A l’occasion peut-être…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :