Série In The Flesh

On peut faire de jolies découvertes grâce au bouche-à-oreille sur le net ! Je n’aurais jamais regardé une série avec des zombies de moi-même, mais grâce à Acr0, je me suis lancée ! Livia en a également fait une très belle présentation ! Un petit post-mortem de ce visionnage…

Synopsis :

Kieran est un zombie qui a été « guéri » grâce à un traitement qu’il doit prendre tous les jours pour éviter de redevenir « sauvage ». Il doit retourner chez lui, mais dans cette petite ville très touchée par l’invasion zombie, tout le monde ne voit pas cette réintégration d’un bon oeil…

Le thème des zombies m’a toujours ennuyé. Des cadavres ambulants sans intelligence qui poursuivent (généralement très lentement) des gens plus stupides les uns que les autres, ce n’est pas trop ma tasse de thé !
Il me faut quelque chose en plus pour apprécier une oeuvre avec le « z-word ». Dans Zombieland, c’était l’humour et les personnages charismatiques.
Ici, c’est clairement un drama avec des personnages fouillés où les zombies permettent d’aborder des thèmes universels comme la difficulté d’intégration d’une population différente, la peur et les préjugés, l’hypocrisie…

Il s’agit donc d’abord d’un drama avec des zombies et non pas d’une vraie série d’horreur ! De mon côté, le fait d’avoir des zombies conscients m’a bien plu, j’ai trouvé que ça changeait des zombies lents et stupides qu’on voit partout !

On suit principalement le parcours personnel de Kieran et de sa famille qui souffrent de nombreux problèmes et de non-dits, mais on s’intéresse aussi à d’autres figures-clés de cette communauté : le prêtre fanatique, le chef violent de la milice anti-zombie, une mère infirmière pour zombie et son fils arriviste dans le camp opposé…

Par ces différents portraits, une société post-apocalyptique en pleine (difficile) reconstruction et qui peut encore à tout moment basculer dans un conflit violent. De nombreuses personnes sont encore armées, il y a des primes pour la capture de zombies sauvages en liberté…Cela rappelle un peu le far-west ! C’est d’ailleurs un peu frustrant de ne pratiquement pas sortir de la ville pour voir l’état du reste du monde, découvrir qui est vraiment ce « prophète mort-vivant »…
On nous en parle très vite mais cela ne débouche sur rien de concret.
L’univers a un potentiel qui reste peu exploité, c’est  dommage !

Mais heureusement, on a quand même de belles évolutions pour les personnages principaux et Kieran a un arc personnel réussi : cet adolescent mal dans sa peau et timide finit par mieux s’assumer et trouve sa place au sein de sa famille et dans la ville.

Cette dimension personnelle fonctionne très bien grâce à un acteur principal excellent dans un jeu tout en subtilité pour ce personnage introverti. Les autres acteurs se défendent très bien aussi.
Mais bon, ce n’est pas surprenant, j’ai très rarement été déçue par les acteurs britanniques en général !

 

Conclusion :

Une mini-série touchante qui mêle tensions familiales, xénophobie et fantastique avec talent ! Je regrette simplement qu’une saison 2 ne soit pas programmée pour le moment ! Cela permettrait de sortir de la ville et d’explorer pleinement le potentiel de l’univers… A découvrir, quoi qu’il en soit !

Publicités

3 Réponses

  1. De toute façon, en saison 2, il faudra bien qu’ils rebondissent sur d’autres personnages, non ? J’ai bien aimé cette série, estampillée BBC, cela ne m’étonne pas.

  2. […] In The Flesh S1 (UK): enfin une série qui a un traitement différent des zombies ! Grâce à un remède, les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :