Jack Cloudie de Stephen Hunt

J’ai donc fini le dernier volume de The Jackalian Chronicles ! Encore un livre qui rentre dans le Défi Steampunk et le challenge God Save The Livre ! Un volume dans la continuité de ses prédécesseurs : science-fantasy post-apocalyptique, coups de théâtre mystères, hommage aux genres du XIXème/XXème (roman-feuilleton et penny dreadfuls)…

Synopsis :
Jack est le fils d’un gentleman ruiné qui se retrouve obligé de devenir cambrioleur pour survivre et tenter de sortir ses deux jeunes frères de la « poorhouse » (une espèce de workouse à la Oliver Twist). Quant il se fait prendre, plutôt que de le pendre, on le recrute de force sur un zeppelin bancal où personne ne veut travailler pour une mission-suicide alors que Jackal est au bord de la guerre avec Cassarabia.
Pendant ce temps, Omar, jeune esclave cassarabien, voit sa vie bouleversée par un jeu politique joué au plus haut niveau…

Un tome encore plein de bruit et de fureur ! Notre cher Commodore est décidément immortel !
J’ai beaucoup aimé l’introduction du roman, très victorienne avec la bande de voleurs, puis le procès-mascarade et les traîtrises !
C’est aussi très intéressant de découvrir enfin Cassarabia, exotique, fascinante et affreuse ! On a un mélange de l’ambiance des Mille et une nuits (pour la bravoure et l’idéalisme d’Omar, le grand vizir et son rôle…) et de Frankenstein : en effet, on découvre toute l’horreur des « biologicks » des chimères créees par « magie » (en fait de la génétique) et produites par des esclaves pondeuses dans des conditions atroces !

On est aussi clairement dans un roman initiatique (comme souvent vu l’âge des protagonistes de la série) pour Jack et Omar, l’un dans l’univers de la Marine aérienne et la vie rude des jack cloudies, et l’autre comme membre de la garde impériale qui découvre les eaux troubles du palais du Calife…

La découverte de la marine aérienne, arme de dissuasion principale de Jackals, avec ses syndicalistes, sa bureaucratie incompétente et ses héros ruinés… est aussi très intéressante et assez réaliste ! J’aime beaucoup la vision de l’être humain qu’a Stephen Hunt : assez cynique,  il y a toujours une lueur d’espoir ou des gens qui choisissent de faire ce qui est juste au dernier moment !
Je trouve aussi que la race des Steamen est encore une fois très réussie, avec sa propre culture, ses préjugés, sa sagesse…


Spoilers sur la fin du tome

Je commence à trop connaître l’auteur pour être souvent surprise par ses coups de théâtre ! Par exemple, je savais que Shadisa n’avait pas vraiment empoisonné Omar, je soupçopnnais la nature de The Iron Partridge et je me suis doutée de la source du celgas (gaz aérien pour les ballons) dès qu’on entend parler de la secte et de ses méthodes…mais les péripéties se suivent tout de même avec plaisir, et j’ai été surprise par l’identité du vizir, c’était vraiment bien trouvé !

Conclusion :

Un tome très sympa, même si j’ai une légère préférence pour le précédent (la réflexion sur la foi, le duo inspiré par Sherlock Holmes…) ! Chaque tome est l’occasion de découvrir une région du monde de Hunt, et ce tome-ci ne fait pas exception en nous offrant une incursion intense dans la mythique Cassarabia (version fantasmée et déformée de l’Arabie des Mille et une nuits et de l’Islam et ses luttes internes) ! Si je vous dis qu’il y a en plus plusieurs batailles aériennes à bord de ballons, vous pensez bien qu’on a là un roman très prenant et distrayant comme d’habitude avec
cet auteur !

Publicités

Une Réponse

  1. […] Si le roman est loin d’être aussi originale aujourd’hui qu’à l’époque de sa première parution (l’explosion du steampunk est passé par là !), l’univers du roman reste fouillé et l’intrigue bien construite, malgré un démarrage trop lent à mon goût ! En conclusion un roman intéressant pour les amateurs du genre vampirique et steampunk, même s’il a un peu vieilli (avec des personnages un peu fades et passifs, notamment) comparé à des ouvrages plus récents (par exemple la saga Sans âme, les livres de Stephen Hunt…). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :