Brèves hebdo (249) : Gaming around the Clock

JDRcinema

Oui, je sais, je suis encore en retard, mais soyez indulgent, j’ai passé une nuit blanche froide et tragique ce week-end (en jouant un viking au sombre destin à la convention JDR printanière) ! Au boulot aussi le jeu est à l’honneur : je suis en charge d’un groupe pour développer le jeu sous toutes ses formes ! Du coup en ce moment je suis assez occupée et le blog est fonctionne encore plus au ralenti… mais je devrais bientôt poster quelques articles, d’autant plus que j’ai une semaine de vacances début avril !

Télé

Marvel’s Agents of SHIELD 3×12-3×13 : le premier épisode était cool, une jolie mission de groupe avec tensions, complications et action ! Le second m’a moins convaincu : on sent l’intrigue-prétexte pour faire partir 2 acteurs (peut-être vers un possible spin-of) et l’intrigue générale n’avance pas vraiment !

– X-Company 2×07 : je commence à en avoir assez qu’on nous montre Aurora comme le personnage le plus faible émotionnellement ! Les autres ont leurs moments de faiblesse, mais ils essaient malgré tout d’agir dans ce qui leur semble dans l’intérêt du groupe, et pas de manière suicidaire comme Aurora dans cet épisode ! Du coup je suis restée bloquée sur cet épisode pour le moment !

Last Week Tonight with John Oliver 3×06 : un épisode sympathique avec Oliver qui démontre bien l’absurdité complète de vouloir construire un mur gigantesque à la frontière !

Star Wars Rebels 2×17 : un épisode centré sur Choper et sa rencontre avec un autre droïd… sympathique mais pas inoubliable, le duo sent quand même fort le copier-coller C3-PO/RD2-D2 !

Vikings 1×01-1×02 : après le JDR de la convention (voir plus bas), j’ai eu envie de me replonger dans ce monde nordique ! J’ai trouvé ces 2 premiers épisodes effiaces, mais il manque encore quelque chose pour que ça soit un coup de coeur…

Les pays d’en-haut 1×01 : j’ai poursuivi sur ma lancée (en ce moment j’ai des envies d’Histoire et d’exotisme) en testant le pilote de cette série québécoise. Si j’ai apprécié de retrouver cet inimitable accent et une époque plus rude, l’intrigue m’a moins convaincu : triangle amoureux, personnages assez manichéens… je ne pense pas poursuivre !

Il était une fois l’Homme/Les explorateurs 1×01 : les nombreuses vidéos documentaires que j’ai regardé ces dernières semaines m’ont donné envie de me replonger dans ces classiques de mon enfance ! Eh bien, si « L’Homme » a un rythme bien plus tranquille que ce à quoi on s’est habitué, globalement ça reste assez bien fait pour des enfants et pas mal pour réviser en tant qu’adulte (avec un bon complément Wikipedia pour en savoir plus sur les détails des civilisations abordées !) !

WP 56 1×01-1×02 : encore une série semi-historique avec une jeune femme qui est la première policière dans son quartier de Birmingham. Evidemment, elle est en proie au sexisme et aux moqueries de ses camarades, mais elle est bien décidée à faire ses preuves.
Les thèmes abordés sont intéressants (féminisme/sexisme, corruption dans la police…) mais j’ai trouvé que tout allait trop vite : Gina trouve bien vite l’occasion de montrer qu’elle est plus intelligente que tout le monde ou presque (alors qu’elle est censée débutée, contrairement à Peggy Carter, par exemple), il y a une romance franchement maladroitement amenée dans le deuxième épisode (tout va trop vite)… j’hésite à poursuivre !

 


 

Livres

BD Miss Marvel Tome 1 et 2 de Sana Amanat et Stephen Wacker : j’avais lu le premier tome il y a un an, et j’ai eu envie de poursuivre, d’autant plus que je vais masteriser une mini-campagne avec des super-héroines (et des joueuses) adolescentes ! La série est aussi attachante que son héroïne, parfois un peu maladroite mais vraiment agréable à lire ! Le thème de la religion (ici l’Islam) et de la double culture est abordée intelligemment, sans nier les difficultés et les préjugés amenés par ces dernières, mais sans caricaturer non plus… et puis, enfin une héroïne banlieusarde et pas dans le centre d’une grande métropole ! On tient là une série moderne et rafraîchissante !

BD The Rocketeer tme 1 de Dave Stephens : l’ambiance pulp de ce comic est assez réussi, mais j’ai eu du mal à accrocher à son anti-héros et à sa petite copine volage et naïve !

Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski : j’ai vraiment apprécié ce roman mêlant légendes et faits historiques (noms de lieux et peuples celtes, coutumes et croyances…) ! Le héros est loin d’être parfait et brocarde souvent lui-même le jeune homme qu’il a été, les différents protagonistes ont des motivations et des loyautés complexes, la magie est subtile et inquiétante, à la lisière des forêts et des îles mystérieuses… Non, vraiment, voici un excellent roman et j’attends la suite avec impatience !

Homeland de Cory Doctorow : la suite du génial Little Brother… s’il y a des scènes d’anthologie et quelques idées intéressantes, j’ai trouvé le tout moins convaincant que son prédecesseur et la fin assez frustrante… cette suite est dispensable !

Le vol des harpies (Ki et Vandien 1) de Megan Lindholm (Robin Hobb) : je l’avais lu il y a plusieurs années, mais je n’ai jamais fini la série (4 romans en tout). Ce monde de fantasy est assez originale : pas d’elfes et de nains, de grandes intrigues avec le monde à sauver, mais un rythme tranquille, des flashbacks et un univers développé, des personnages complexes et humains… j’ai relu ce premier tome avec plaisir !

Les gentlemen de la nuit de Béatrice Nicodème : semi-déception pour ce roman policier se passant sur l’Ile de Wight au XVIIème siècle ! Il est classé en adulte à la médiathèque, mais l’auteure écrit principalement pour la littérature ado, et ça se sent ! J’ai trouvé l’écriture un peu simpliste, le rythme précipité (chaque scène fait avancer l’intrigue, sans prendre le temps de développer contexte et personnages), le lexique en fin de volume renforce encore cette impression jeunesse (le vocabulaire maritime employé n’est pas si compliqué) ! De plus, c’est assez manichéen, on n’a pas vraiment peur pour les personnages… j’avais lu Moonfleet à l’âge de 10 ans, et c’était bien plus mature (perte, personnages avec des défauts, écriture…) ! Bon, le roman se laisse lire, ce n’est pas du Musso ou du Levy non plus, mais je m’attendais quand même à mieux !

en cours

Les chevaux célestes de Guy Gavriel Kay : en pause (peut-être définitive).

 

 

 

 

Films

Les enfants-loups : un film japonais avec de jolis paysage assez contemplatif… je n’ai pas passé un mauvais moment, mais, une fois de plus, la fin était frustrante… on ignore encore le destin de pas mal de personnages ! De plus, il ne se passe presque rien : les enfants grandissent, font des choix… et c’est tout ! Pas de secret découvert, de méchant, aucun véritable élément perturbateur !

Le Petit Prince : un film sympathique qui reprend en partie l’univers du roman et y ajoute en filigrane une critique moderne de notre société productive capitaliste ! L’animation du récit de l’aviateur est vraiment agréable et originale, par contre, j’ai trouvé dommage que la « suite » (le rêve de la petite fille) soit en animation 3D ordinaire ! Et j’ai regretté aussi les coupes dans le roman (l’allumeur de réverbères, par exemple) !

Alexandre Astier : l’Exoconférence : je l’ai vu ce wee-end en DVD. La conférence est bien faite, on y apprend des choses intéressantes, certains passages sont drôles… mais je ne suis pas emballée. Tout d’abord, l’humour d’Astier n’est définitivement pas trop mon truc : je l’ai trouvé parfois répétitif ou lourd.

Et puis, même s’il se moque un peu de lui-même, on sent quand même cette ego surdimensionné qui m’avait frappé à plusieurs reprises( à la Japan Expo il y a quelques années, lors de son discours obtus contre le piratage…), et j’ai beaucoup mal avec ça ! En comparaison, j’ai trouvé son frère beaucoup plus humble, accessible et sympathique (même si son humour peut parfois aussi être lourd) !

 

 

 

JDR

Elder Scrolls (après-midi convention) : on aurait pu le rebaptiser Elders Scream ! C’est clairement un des pires scénarios de JDR que j’ai jamais faits, je me suis très rarement autant ennuyé ! Les aspects négatifs se sont accumulés : système maison déséquilibré et mal maîtrisé (on a changé en cours de scénario parce que le MJ n’aimait pas la nouvelle version fait par son pote), univers peu exploité, scénario complètement inexistant : on a enchaîné les combats… franchement j’aurais préféré jouer sur ordi, ça aurait été plus efficace Bref, c’est l’antithèse de ce que devrait être un bon JDR sur table !

Praetoria Prima version Vikings (nuit convention) : heureusement, le scénario du soir a été bien plus passionnant !
On jouait tous des vikings à la recherche de criminels qui avaient comploté contre le jarl. Je jouais un chef droit dans ses bottes, honorable et qui estimait qu’un traître ne méritait que la mort, mais qui souffrait aussi d’amnésie (je ne me rappelais que les 5 dernières années). Les autres jouaient mon bras droit guerrier et navigateur, une Volva efficace et charismatique, la fille du jarl en mode amazone et un archer roublard et soigneur (le meilleur ami de ma femme…).

Après une quête pleine de péripéties (lutte de drakkar à drakkar, tempête, naufrage sur une terre inconnue, le futur Groënland, négociations serrées avec des Inuits méfiants…), nous avons capturé le traître.
Hélas, j’ai vite appris qu’avant mon amnésie, j’avais apparemment monté la conspiration avec lui, et il avait des détails troublants ! J’hésitais sur la conduite à tenir, mais l’archer avait réussi à entendre ces révélations et les a rapporté au groupe. Ils m’ont confronté un soir et nous avons longuement discuté sur la conduite à tenir (au choix : coupage de langue du traître, exil et mort officiel tandis que les autres revenaient voir le jarl, « évasion » du traître…).
Notre décision finale a été partiellement influencé par ce cher roublard (rappelez-vous, le « meilleur ami » de ma femme), bien décidé à tout raconter au jarl, mais j’ai aussi choisi de jouer mon personnage honorable jusqu’au bout quitte à subir une fin tragique ! Après que tout le groupe ait promis de protéger ma famille quelques soit mon destin, j’ai décidé de revenir et de tout révéler moi-même au jarl, en demandant de mourir les armes à la main dans un duel si tel était sa décision. Finalement, avec le soutien de tout le groupe (y compris le roublard, qui préférait éviter le traumatisme émotionnel à ma femme), j’ai simplement été exilé…tandis que ma femme se remariait avec son meilleur ami !

J’ai adoré le dilemme moral soulevé entre ma loyauté actuelle et mon passé, mes liens familiaux, mon honneur… et les longs débats sur ce qu’il convenait de faire (avec des compagnons tous loyaux (à l’exception d’un seul qui voulait se débarrasser de moi de manière discrète d’une manière discrète, et qui a très bien mené sa barque) et ma décision finale tragique certes, mais cohérente et réfléchie d’après les valeurs vikings !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :