L’Atlas d’émeraude de John Stephens

 

Voici une relecture bien agréable effectuée dans le cadre du challenge Retour vers le futur et parce que je souhaite lire les 2 tomes suivants disponibles à la médiathèque. Il s’agit ici d’une trilogie jeunesse…

Résumé :

Kate, Michael et Emma ont été abandonnés par leurs parents pour des raisons mystérieuses. Après des années dans des orphelinats miteux, les enfants sont envoyés dans un étrange endroit où tout va changer…

 

J’ai passé un excellent roman avec ces romans (que je conseillerais particulièrement aux lecteurs de 9-12 ans, mais c’est la bibliothécaire en moi qui parle).

On est clairement dans une saga fantasy qui connaît ses classiques (Narnia, A la croisée des mondes, L’Histoire sans fin…) et qui en réutilise les codes intelligemment. Cela dit, il ne s’agit pas d’un copier-coller (n’est-ce pas Eragon ?) : le voyage dans le temps apporte ici une fraîcheur bienvenue !

De plus, on s’attache aux 3 protagonistes, qui font évidemment preuve de beaucoup de courage, mais qui doutent aussi, qui ont leurs moments de faiblesse…

On se rend également compte petit à petit que le Grand Méchant est plus complexe qu’on ne pourrait le penser.

 

Le rythme de chacun des 3 volumes est bien maîtrisé : on ne s’ennuie pas une seconde, les péripéties ne laissent que peu de répit à nos héros ! Pour autant, l’univers se construit petit à petit, classique mais sympathique, en respectant les archétypes (nains courageux et susceptibles, elfes proches de la nature mais un peu vaniteux) mais en les approfondissant petit à petit. On s’attache ainsi aux personnages secondaires.

 

L’atmosphère est à la fois épique et désespérée, sans être trop noire non plus (nous sommes en littérature jeunesse) : il faut parfois de lourds sacrifices pour triompher, mais on ne doute pas vraiment du succès de nos héros, et on se doute que les valeurs positives (amitié, loyauté, amour…) finiront par triompher !

Pour ma part, ça ne m’a pas dérangé, je me suis laissé porté par le récit et ses rebondissements, et j’apprécie beaucoup de voir les liens fraternels explorés !

 

Conclusion :

Une excellente trilogie jeunesse et une très bonne introduction au genre pour les pré-ados et jeunes ados ! Cela dit, les adultes peuvent aussi passer un très bon moment grâce à l’exploration maligne des clichés et à l’introduction bienvenue de quelques méli-mélos temporels !

Publicités

6 Réponses

  1. Oh, j’ai déjà vu cette couverture (à la bibliothèque justement), ça me tente bien en lecture plaisir entre deux livres pour l’université. Quelque chose de frais et de facile à lire, c’est exactement ce qu’il me faut. 🙂 Merci pour l’avis. 😉

  2. Oh ! Je ne savais même pas que le dernier tome était enfin sorti 🙂 J’ai lu seulement le premier. Je suis ravie de découvrir que tu conseilles la trilogie ; cela veut dire que le reste est de la même qualité que le premier volet.

  3. J’avais été so-so emballée par le premier.. .mais là, limite que tu donnes envie de finir la série!

    • Pour ma part j’avais vraiment aimé le premier, donc je ne sais pas si tu aimeras plus les autres, on reste dans le même style… mais si tu as envie de tenter, n’hésite pas à me donner ton avis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :