2D10 choses qui rappellent sa solitude au rôliste…

 

D’après John Donne « Aucun homme n’est une île ». Mais le célèbre poète n’avait pas rencontré les rôlistes qui vivent un peu à part du reste du monde (en Nouvelle-Zélande, par exemple ! 😉 )… En effet, on se sent parfois extraterrestre quand on parle avec des gens « normaux ! J’ai adoré la liste de Karine sur les « Book nerds problems« ) et je me suis dit qu’on pouvait faire la même chose pour les passionnés de JDR…d’autant plus que je suis dans une phase où ma personnalité rolisticogeek a le dessus sur mes autres passions !

 

 

1) Dès qu’on dit à des inconnus sue l’on fait du jeu de rôle le week-end, 9 fois sur 10, il vous demandera ce que c’est. Plus récemment, il pourra aussi vous dire « Ah oui, j’aime bien WOW » ou « les jeux online, c’est assez asocial, non ? ». Non, les MMORPG ne sont PAS du JDR, juste un descendant très lointain et beaucoup plus limité (mode troll on c’est un peu comme comparé un MacDo et un restaurant 3 étoiles en disant que c’est la même chose…mode troll off).
Les jeux de société à histoire comme Loups-Garous de Thiercelieu, Oui Seigneur des Ténèbres ou Il était une fois sont très sympa mais ne sont pas non plus du JDR, même s’ils en reprennent certains éléments.
Le JDR est un jeu de société où les joueurs créent une histoire ensemble. Le MJ apporte le synopsis et joue le reste de l’univers (amis, ennemis, passants…), il met l’ambiance, tandis que les joueurs jouent les héros de l’histoire…Le tout étant bien entendu très interactif et créatif !

 

2) On vous regarde bizarrement quand vous demandez « OK, de quel type de dés s’agit-il ? ». Il existe en effet des multitudes de dés (de 4 à 100 faces !)… ce qu’ignore les mathématiciens(j’ai posé la question quand on a abordé les probabilités en maths OK, surtout pour frimer un peu dans cette matière que je détestais) !

3) Votre connaissance des armes surprend et inquiète un peu votre entourage…mais vous ne préparez pas un massacre (ou pas un massacre réel, en tout cas !) c’est juste pour être efficace lors de vos prochaines parties !

4) Si vous demandez un magazine de JDR en kiosque, le buraliste vous lance généralement un regard vide…snif ! Le JDR n’est pas connu et les magazines ne se trouvent qu’en boutique spécialisée ou sur le net.

5) Vos collègues vous lancent un regard étrange quand vous leur dites que vous avez passé un super week-end… Ah oui, c’est vrai qu’il a plu en permancence, mais vous vous en fichiez, vous étiez dans d’autres univers (ou assis autour d’une table enfermés avec quelques amis dans
« la vraie vie ») !

6) De même, on a du mal à comprendre que vous receviez vos amis APRES avoir mangé !

7) Votre entourage a aussi souvent du mal à comprendre que vous passiez au moins 4h sur un « simple jeu » à discuter de choses qui n’existant pas (ils ont moins de mal à comprendre qu’on passe toute une soirée à jouer au tarot/poker ou à un long jeu de plateau, bizarrement ! L’imagination peut peur…). Heureusement la période des années 90 où les « magnifiques » émissions de Mireille Dumas avait fait passer les rôlistes pour des satanistes ou des fous qui ne savaient plus faire la différence avec la réalité est passée (j’ai commencé le JDR à la fin des années 90, des années après l’émission en question et j’ai quand même eu le droit à des remarques d’une tante inquiète…) !

8) Vous pouvez assez facilement partager vos derniers coups de cœur en matière de livres ou séries, même s’il s’agit de SFFF. Vous pourrez parler de vos personnages préférés, élaborer des théories sur la mythologie (coupable, mystères de l’œuvre…) que ce soit dans votre entourage ou au moins sur le net. Essayez donc de parler de vos dernières parties, de vos personnages trop cools et intéressants ou d’élaborer des théories sur la suite de la campagne alors que la partie s’est arrêtée sur un gros clifhanger… Généralement, une partie de JDR n’intéresse que ses participants (il faut être acteur pour vraiment comprendre le JDR, et chaque partie est unique…). Heureusement, on trouve parfois une oreille compatissante (souvent rôliste, merci à mes sœurs !) pour en discuter…

9) Si vous faites des blagues rôlistes et autres références : personne ne rit ! Exemples : pff, j’ai fait un échec critique en dextérité et je lui ai renversé mon verre dessus », « Lui, il  doit avoir 2 en intelligence », ou ce type de poster :

 

 

10) Vous discutez tranquillement de votre week-end avec un copain rôliste dans le RER : « ensuite, on a torturé le type pour savoir où se cachaient ses complices. Heureusement, on a réussi à arrêter le sacrifice humain des cultistes avant l’invocation ! ». Les gens autour de vous vous jettent alors des regards inquiets…(même si honnêtement, ce genre de réaction fait souvent sourire les rôlistes qui peuvent alors en rajouter !) !

11)Les gens vous regardent aussi bizarrement quand ils apprennent que vos meilleurs moments sont ceux où vous avez eu l’impression d’être vos personnages tous au même moment, que la réalité s’est effacée pour un brève instant d’immersion totale…alors que ce n’est pas très différent de la sensation que procure un excellent bouquin/film…(en plus intense lors d’un scénario réussi puisqu’on  est directement impliqué !) !

12) – Les dizaines de bouquins de JDR sur vos étagères vous sont naturellement tous indispensables (même si n’avez pas eu le temps de vous servir de la moitié !), mais essayez-donc d’expliquer ça à vos parents/votre coloc’/copain !et c’est pareil pour votre collection de dés, vos figurines…

13) –  Quand vous commencez à vieillir, certains parents qui demandent quand est-ce qu’on va arrêter ces « trucs d’ados » ! Ils n’ont d’ailleurs toujours pas compris qu’il n’y avait pas de « gagnant » en JDR (c’est un jeu coopératif où tout le monde participe pour raconter une bonne histoire et s’amuser !) !

14) Seuls vos amis rôlistes peuvent comprendre la frustration du MJ qui a acheté des bouquins et maîtrisent une campagne…où il aurait souvent aimé être PJ !

15) Certains univers géniaux sont méconnus… Cthulhu est très connu des rôlistes, mais beaucoup moins par le reste du monde…et ne parlons pas de superbes univers originaux (Exil, Capharnaüm, COPS, Rétrofutur…) !

16) Vous ne supportez plus les personnages passifs/stupides…qui restent là à se lamenter sur leur sort alors que vous avez déjà imaginer 10 façons dont il pourrait s’en sortir sans dommage…pareil pour les incohérences scénaristiques que vous repérez facilement !

 

17) Vous parlez avec une collègue geek-friendly de la possibilité d’initier des enfants au JDR à la bibliothèque. Quand vous lui dites que l’avantage de jouer avec des enfants, c’est leur imagination débordante déjà utilisée dans des jeux de type « Et si (on était des cow-boys/chevaliers/parents…) », elle vous dit qu’elle n’a jamais joué de cette manière ou alors dans des jeux très basiques. Quoi, il y a des gens qui n’ont pas été cosmonaute en habitant dans la forêt vierge, vécu des aventures à la recherche de bandits ou de ruines (avec un proto-GN à la campagne à la recherche d’un vieux four à pain dans les bois) ou eu un professeur délirant (ou autre aventures du même genre) ?!?! Les pauvres…

18) Vous avez quelqu’un dans votre entourage qui est professeur et qui doit imaginer des « scénarios » à la suite de stages de BTS pour une mise en situation professionnelle (ou un JDR pro lors d’un examen oral). Mais vos suggestions ne sont jamais retenues : vous ne pouvez pas vous empêchez de mêler la CIA/NSA, les aliens ou au moins d’organiser un petit détournement de fond avec complt corporatiste dans vos synopsis…Faire des scénarios juste avec clients, fournisseurs et vendeurs ? Mais quel est l’intérêt ?!?

 

 

 

 

 

Bon, vous aurez compris que je caricature un peu, hein ! Aujourd’hui, même si le JDR reste un loisir de niche, on rencontre une indifférence assez souvent bienveillante quand on en parle et qu’on explique ce que c’est…comme pour beaucoup d’autres hobbys « de niche » !

Et puis, les rôlistes peuvent être paradoxales en appréciant parfois l’impression de faire partie d’un club secret et de connaître un trésor méconnu tandis que la majorité se contentent de sports (beurk ! 😉 ) et de média hollywoodiens clichés… le mythe des « élus » est un grand classique de la culture geek !

Mais parfois, j’aimerais que le loisir soit un peu plus connu (et reconnu à sa juste valeur), que plus de gens puissent vivre du JDR, que les gens qui aiment les histoires connaissent l’existence de ce médium pour pouvoir l’essayer… et bien sûr pour partager ma passion plus facilement, même si je n’ai jamais hésité à faire découvrir le JDR aux personnages qui semblaient intéressées (je peux être trèèès prosélytes quand il s’agit de mes passions !) !

 

Et vous, vous connaissez déjà le JDR ? Ca vous tenterait d’essayer ? S vous êtes rôlistes, n’hésitez pas à rajouter des éléments à cette liste !

Publicités

7 Réponses

  1. « Sauvons les rôlistes ! » XD
    Non, mais, c’est du vécu tout ça. Je dois dire que depuis que je suis entrée dans l’univers du GN, le « sur table » me motive un peu moins, mais je vois mon grand fils (15 ans) s’y plonger avec bonheur, la relève est assurée ! 🙂

    • Oui, très sympa la chanson, je vais la rajouter !

      J’adore le GN (enfin, j’ai surtout fait des soirées-enquêtes par manque de moyens techniques et financiers), mais il est complémentaire du JDR sur table, je trouve ! En effet, le JDR sur table est plus facile à mettre en place et permet de jouer dans tous les types d’univers. Dur de faire du space-op’ en GN… par contre les costumes et le décor favorisent une immersion maximale, c’est clair !

      Contente de savoir que tes ados s’y mettent, ça doit être super sympa de pouvoir partager ça avec ses enfants ! 🙂

  2. J’ai joué deux fois quand « j’étais jeune » et j’ai beaucoup aimé. Je ne connaissais pas les règles, j’étais seulement invitée. Je les ai tous ratatinés !!! Ils ne se sont pas méfiés de moi, j’étais trop angélique. J’ai vite compris qu’il fallait que je mène mon équipe moribonde qui s’était faite laminée dès le départ. Ils se connaissaient trop… Puis le maître de jeu était un coquin.
    Très bons souvenirs ! et ton billet me fait rire.

    • Ah, tu connais, c’est super ! 🙂
      Par contre il semble que tes parties aient été très compétitives, ce qui n’est normalement pas le but d’un JDR… mais si vous vous êtes amusés, c’est l’essentiel !

      Pourquoi n’as-tu pas continué, si ce n’est pas indiscret ?

      • Parce que les copains qui jouaient à ça se sont éparpillés pour le travail et les études. Sinon, je me serais intégrée à leur bande.
        Compétitif ? oui ! l’équipe rivale voulait me hacher menu-menu.

  3. Oui on imagine bien que tu caricatures 😉 Car je ne suis pas adepte aux JDR (et pas aux MMPORG) et pourtant je ne me retrouve pas non plus dans le genre de personnes qui posent des questions. Concernant les mathématiciens, t’es juste tombée sur un gl*nd, ils savent tous ce que sont les polyèdres réguliers 🙂

    • Oui, c’est clair, et la présence de la culture geek dans les médias de masse aide à une meilleure appréhension des grands principes du JDR aujourd’hui !

      Bah je parlais juste de ma prof de maths de terminale, hein, pas d’un grand mathématicien ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :