Doctor Who 6×04

Cet épisode était vraiment super génial ! Une vraie récompense pour tous les fans, surtout quand on a vu certains des anciens épisodes ! Ça va être un des grands épisodes de la série, et il apporte des éléments qui resteront dans la mythologie de la série ! Spoilers bien sûr !

 

Synopsis :

Le Docteur reçoit un signal de détresse en plein vide spatial ! Il s’agit en fait d’une balise de détresse qui a été envoyée par un Time Lord connu du Docteur et qui vient « d’au-delà de l’univers » ! Le Docteur espère que certains des Time Lords opposés à la vison de Rassilon ont pu essayer de trouver refuge ici et veut naturellement désespérément les retrouver.

Le trio remonte donc la piste et arrive sur un bien étrange astéroïde où tout n’est pas clair. De plus le TARDIS commence à agir bizarrement…

Enfin un épisode consacré à l’autre personnage permanent de la série : le TARDIS ! Car on en a bien la confirmation dans cet épisode de ce dont on se doutait depuis longtemps : le/la TARDIS est pleinement consciente !

Toute les interactions entre le Docteur et la forme humaine du TARDIS sont jouissives ! Elle a une personnalité bien affirmée et n’hésite pas à rabattre son caquet au Docteur ! « Oh, my beautiful idiot », indeed ! ;-))

Et bien sûr, c’est un plaisir de voir ce que la plupart des fans (enfin en tout cas, des copains qui apprécient la série et moi)  soupçonnions : on a souvent dit que le Docteur n’avait pas compris qu’en fait, c’était le TARDIS qui avait volé le Docteur ! La phrase est reprise presque tel quel par « Sexy » ! On est à présent certain aussi que c’est le TARDIS qui décide de la destination : les arrivées « accidentelles » à des endroits imprévus sont de son fait. Elle atterrit là où on aura besoin du Docteur. Ça aussi, on l’avait dit lors de discussions entre amis !

Et le TARDIS méritait bien un épisode : depuis le temps qu’elle partage la vie du Docteur et après tout ce qu’elle a fait pour lui !

Ils forment un couple parfaitement assorti, curieux et fous tous les deux ! L’aspect vieux couple lors de la construction du TARDIS et les vannes qu’envoie Sexy au Docteur sont hilarants !

Ses adieux sont aussi particulièrement émouvants, vraiment tristes, même si elle est toujours là, incapable de communiquer.

A ce propos, on savait déjà que les TARDIS étaient vivantes, et on a maintenant la confirmation qu’elles sont pleinement conscientes. Connaissant Rassilon et son mode de pensée, ça ne serait pas du tout étonnant qu’il ait réduit toute la race des TARDIS pour le gain personnel des Time Lords ! Je me demande même si ce ne serait pas les Time Lords qui auraient installé un système pour empêcher les TARDIS de communiquer afin d’avoir des esclaves plus dociles…

En tout cas, je suis ravie de tout ce qui a été confirmé et appris dans l’épisode ! D’ailleurs, on apprend aussi que les Time Lords peuvent bien changer de sexe ! Ca ne sera plus une théorie fumeuse et un gag final de Moffat dans The Curse of the Fatal Death !

Par ailleurs, les décors et l’ambiance de l’astéroïde sont du pur Gaiman, avec un côté bizarre et fantastique, je les ai beaucoup appréciés ! On voit que ça été filmé dans une carrière à un moment, mais vu que c’est supposé être une décharge, ça passa très bien ! La relation entre Amy et Rory est aussi très réussie, et même la « mort » de Rory ne m’a pas dérangé ; c’était tout à fait logique de la part de House de se servir des peurs d’Amy ! Par contre, Amy et Rory ne sont pas très dégourdies pour éviter de se faire tuer : pour ma part, j’aurais expliqué que quelqu’un avec des mains peut toujours être utile dans certaines circonstances ! Mais bon, on va dire que le stress intense auquel les soumet House et les 5 secondes les ont paralysés !

D’ailleurs, j’ai bien aimé aussi la démonstration des pouvoirs énormes du TARDIS entre de mauvaises mains !

Enfin, pour la petite phrase finale du TARDIS (« The Only Water in the Forest is the River »), il est assez évident (mais on aura peut-être des surprises !) qu’elle fait référence à River. Elle semble à priori positive, donc il faudrait lui faire confiance. Quant à la forêt, je ne sais pas encore à quoi ça fait référence (moi ça me fait penser à Forest of the Dead en saison 4 où River meurt, mais c’est déjà dans le passé du Docteur, non ? A moins d’un nouveau Timey-Wimey…) !

Conclusion :

Un épisode inoubliable, émouvant, drôle, terrifiant par moment…Neil Gaiman est vraiment un auteur hors-pair ! Si l’histoire est plus ou moins « indépendante », l’épisode est bourré d’hommages à l’ancienne série : le fait que le Docteur a volé/ »emprunté le TARDIS, le fait qu’il n’aille presque jamais où il veut, des références à la saison 5 (« Mad man with a box ») et aux saisons 1 à 4 avec le « bureau »/la salle de contrôle sauvegardée par le TARDIS…c’est un vrai plaisir de voir ces rappels et ces clins d’œil ! L’aspect émotionnel marche aussi très bien ! Définitivement un des grands épisodes de la série !

Publicités

4 Réponses

  1. « Ca ne sera plus une théorie fumeuse et un gag final de Moffat dans The Curse of the Fatal Death !  »
    C’est pas la seule fois où ça a été abordé, déjà Eleven avait peur d’être une fille ^^
    Mais je te rejoins en tout point, c’est un très très bon épisode, plein de choses intéressantes…

  2. Oui, c’est vrai, mais dans The Curse of the Fatal Death, on voit le changement de sexe se produire, donc c’est plus marquant !
    Mais c’est clairement un épisode génial pour les fans !

  3. Enfin vu ! Et je partage en tous points ton avis positif (j’en profite pour te dire que j’aime beaucoup tes reviews de Doctor Who, elles sont portés par un enthousiasme vraiment communicatif qui fait plaisir à lire :D).
    Dans cet épisode, que ce soit la mise en scène du Tardis ou son exploration de ses liens avec le Docteur, ce sont des thématiques très intéressantes qui sont abordées pour approfondir l’univers (tout spécialement pour les fans en effet). Bref, beaucoup de rythme, d’humour, d’émotions… La magie is back ! ^_^

  4. Livia : Merci, ton commentaire me fait très plaisir ! 😀
    En tant que fan girl absolue de la série, je suis forcément enthousiaste et c’est très agréable de partager cet enthousiasme avec d’autres aficionados !

    Et même si je n’ai pas détesté l’épisode de la semùaine dernière, il est calir que celui-ci est à des années lumières en termes de qualité d’écriture, d’histoire, de continuité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :