La Maison qui rend fou (2)

L’organisation des dossier au Trésor Public !

Suite et fin de mes mésaventures administratives tragicomiques…

L’île mystérieuse du Désordre public

Lire la suite

La Maison qui rend fou (1)

ou Tribulation au pays des se(r)vices publics !

Aujourd’hui, exceptionnellement, ce sera un billet sur mon expérience personnelle. En effet, depuis un an je ne travaille plus pour l’Éducation Nationale et j’ai fait une formation de bibliothécaire-documentaliste l’année dernière pour ma reconversion professionnelle, durant laquelle j’avais le droit aux indemnités chômage. Ça paraît simple, comme ça, non ? C’est là que l’administration entre en scène…

A la recherche des indemnités perdues (en star : Pôle Emploi et le service chômage du rectorat!) Lire la suite

Top 10 séries britanniques modernes

J’ai souvent parlé sur ce blog de mon amour pour les séries britanniques, mais jusqu’à présent, je m’étais surtout concentrée sur les period dramas et Doctor Who. Mais les Anglais sont aussi très doués pour faire des séries plus contemporaines, et j’ai donc décidé de faire un petit top 10 de mes séries préférées :

  1. Life on Mars/Ashes to Ashes : LoM est la première série découverte après Doctor Who, et c’est un petit chef-d’œuvre ! Son spin-off (série dérivée), Ashes to Ashes, met un peu de temps à démarrer, mais se montre excellent à partir de la fin de la saison 1 et offre une très belle fin à l’univers des deux séries ! Les 2 séries forment un genre hybride à elles toutes seules, mélange de policier et de fantastique avec parfois une touche conspirationniste. John Simm et Keeley Hawes sont excellents dans les rôles principaux, avec chacun leurs forces et leurs faiblesses qui humanisent leurs personnages. Mais le personnage-phare de ces deux séries est sans conteste Gene Hunt, joué par le génial Philip Glennister ! Flic cow-boy, il boit, jure, est violent, misogyne, homophobe mais attachant (et très charismatique !) malgré tout ! Le concept de départ : un policier de notre époque (Sam Tyler) se retrouve brutalement projeté en 1973. Choc des cultures, situations cocasses et clins d’œil historiques au rendez-vous, avec des interrogations sur comment il est arrivé là et la nature de cet endroit.  Lire la suite

Critique série : Upstairs, Downstairs

Le week-end dernier, j’ai finalement fini la série ! Je l’attendais avec anxiété : j’avais tellement aimé Downton Abbey que j’avais peur que la série de la BBC n’en soit qu’un pâle copie !

Mais non, la série a quand même des différences, dues principalement aux époques différentes des séries et à certains personnages.

La série s’intéresse aux Holland qui viennent d’emménager dans l’ancienne maison des Bellamy au 165 Eaton Place dans le quartier huppé de Belgravia. En effet, la série de 2010 est l’héritière d’un célèbre série des années 70 mettant en scène la famille Bellamy et leurs domestiques. Le premier épisode fait d’ailleurs de nombreuses allusions à l’ancienne série par l’intermédiaire de Rose Buck qui était bonne dans l’ancienne série et se retrouve intendante dans la nouvelle. La série s’intéresse donc à la fois à la vie des maîtres (le mari est diplomate et la belle-mère a été femme de diplomate) et à la vie des domestiques. Lire la suite