Doctor Who 10×12 + conclusions sur la saison 10

Voyons donc voir ce season finale ! Vous trouverez mon avis final sur la saison à la fin de l’article.
Spoilers jusqu’au dernier épisode diffusé (10×12) as usual !

De bonnes idées

– Décors champêtre : le début est sympathique et m’a rappelé Human Nature/Family of Blood. Le flashforward est classique mais bien utilisé, rien à dire !


– Nardole est cool : durant cette saison, Nardole a souvent été réduit au rôle de « comic relief », un « Igor » un peu plus léger. Ici je l’ai trouvé émouvant et assez courageux dans son genre, j’ai trouvé que c’était une belle fin (?) pour son personnage, il passe du rôle de serviteur à celui de mentor…


-Les scènes avec nos 3 Time Lords, les scènes entre Missy et son moi passé : clairement LE point fort de l’épisode ! Toutes les scènes entre les trois personnages sont délicieuses, drôles, émouvantes… il fait dire qu’on a là trois grands acteurs qui sen donnent à coeur joie ! Malgré tout, il y a une chose que j’ai trouvé décevante pour Missy…

– Les clins d’œil au passé continuent, notamment au début de la non-régénération, mais aussi avec des phrases au cours de l’épisode (« Where there is tear, there is hope », dernière phrase de Three, par exemple) : Moffat a toujours été un fanboy, et il en profite ici en multipliant les clins d’oeil à son ère, l’ère RTD mais aussi aux classiques…c’est parfois un peu artificiel, mais globalement, ça fonctionne très bien en tant qu’Easter eggs !


– La situation de Bill est bien exploitée au niveau émotionnelle, et la fin est bien trouvée (même si elle suit encore quelqu’un, finalement !).
Si
Bill restera pour moi une des pires compagnes (je crois qu’elle est encore moins utile et active que Martha…), son rôle ici est avant tout de nous faire ressentir l’horreur de sa situation, une certaine force intérieure (malheureusement, presque jamais traduite dans les faits) la culpabilité du Docteur… et l’actrice joue très bien sur ce registre, pas de souci ! Je la plains un peu, tout comme Freema Agyeman : difficile d’interpréter un personnage marquant quand le personnage est desservi par l’intrigue et les choix scénaristiques !


– Les dernières secondes sont prometteuses…en même temps, c’est Moffat, j’ai peur pour la résolution à Noël ! Mais l’idée de revenir au Premier Docteur pour Twelve, qui est le premier de ce nouveau cycle, c’est assez malin, la boucle serait bouclé…à voir à Noël, j’espère que Moffat retrouvera son génie du format court avec ce dernier épisode spécial !

…et de nombreuses déceptions

– Missy sous-utilisée, sa fin est ratée : j’aurais voulu qu’elle aide UNE fois le Docteur, surtout après avoir passé une bonne partie de la saison sur sa rédemption…rien n’empêchait de la faire mourir juste après de ses blessures pour avoir une régénération de nouveau purement méchante avec le Docteur…

Une occasion manquée, comme elle l’a dit elle-même, tout allait dans le sens qu’elle aide le Docteur à la fin… je ne sais pas s’il a eu peur de fans rigides qui ne voulaient voir dans le Maître que l’ennemi éternel du Docteur, mais c’est dommage… et puis, il y a une logique à ce qu’elle soit moins psychopathe que ses incarnations précédentes : elle n’entend plus les tambours/les signaux de Gallifrey qui avait déclenché la folie du Maître…

– Pourquoi ce Docteur s’accroche-t-il tellement à la vie ? Il n’y a pas de raison…vu la situation (il n’a pas pu sauver Bill, l’avenir des passagers est assez compromis…), il devrait peut-être même avoir envie de changer !

– Fin assez déprimante pour une fin de saison… sans aide extérieure, tous les humains du vaisseau sont condamnés à plus ou moins long terme avec les Cybermen qui peuvent évoluer bien plus rapidement qu’eux  !

Bilan saison 10

 

Suite et fin de mon bilan sur la saison 10…
Pour moi, cette saison à 2 problème majeurs. Comme je l’ai déjà dit, Bill est un personnage raté à mes yeux. C’est quelqu’un de gentil mais qui ne prend presque aucune initiative…ce qui est mortel et ennuyeux dans une série de SF !

Par ailleurs, le fil rouge est brouillon et mal rythmé.
Missy est sous-exploitée : elle aurait mérité plus d’épisodes en dehors du TARDIS, plus de temps sur sa rédemption et ses « tentations » de devenir quelqu’un de bien/moins mauvais. Le secret du coffre-fort était un secret de Polichinelle inutile.

Et puis, rater la sortie d’un personnage (et d’une actrice) aussi géniale, c’est criminelle, il y avait de quoi faire tellement mieux (elle aurait dû aider le Docteur avant de mourir, quitte à se faire tuer par son moi du passé pour son acte héroïque, c’est de la bonne ironie dramatique).
Bon, au moins ma frustration face à ce gâchis m’a inspiré pour ma campagne Doctor Who : Missy y jouait déjà un rôle, mais elle aura une importance renforcée pour cette fin de saison 2…

Comme je le disais plus haut, on a de belles scènes, de bonnes idées, des clins d’œil… mais le manque de cohérence et le personnage raté m’ont empêchée d’accrocher vraiment à la saison ! Surtout si on la compare à la saison 9 qui était vraiment excellente (mis à part la fin ratée de Clara…mais on a l’habitude avec Moffat, et l’épisode de Noël rattrapait un peu le gâchis du season finale), elle est clairement très moyenne… Je me demande même si je ne préfère pas la saison 8, inégale mais un peu plus cohérente et avec un fil rouge mieux exploité…

PS : Désolée pour l’affichage, je ne comprends pas les variations de police de WordPress, j’écris pourtant tout mon contenu avec « paragraphe » !

Publicités

2 Réponses

  1. J’ai bien aimé cette saison pour ma part, j’ai trouvé qu’elle avait une fraîcheur bienvenue, et ça fera je pense une bonne transition pour le prochain showrunner. Tout n’est pas parfait, effectivement Missy aurait pu avoir un peu plus de temps d’antenne, mais globalement j’ai aimé chaque épisode.
    Pour Twelve qui combat sa régénération, je ne sais pas si c’est tant l’idée de s’accrocher à la vie (comme Ten qui s’aimait tel qu’il était) que la lassitude des changements, c’est un Doctor qui ne s’était pas trouvé tout de suite déjà. A voir comment ça colle avec One maintenant…

    • Oui, j’ai lu ailleurs la théorie qu’il avait mis tellement de temps à se trouver et s’apprécier qu’il ne voulait plus changer, et ça me parait crédible ! Sans compter qu’il est le premier d’un nouveau cycle, ça joue peut-être inconsciemment.

      Mis à part Bill, certains épisodes m’ont beaucoup déçus, notamment « Knock, Knock » et la conclusion sur les Moines… et la comparaison avec la saison 9 où j’ai apprécié tous les épisodes sauf le finale a joué aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :