Doctor Who 9×09

Deux articles le même jour, vous ne rêvez pas, je profite de ma fin de week-end pour m’avancer… et peut-être avoir le courage de poster une critique littéraire plus tard ! Cette semaine on a le droit à un épisode indépendant, pour changer ! L’article contiendra évidemment des spoilers sur tout l’épisode !

Résumé

Un inconnu nous parle et a reconstitué pour nous le récit d’une catastrophe…

 

 

S’il n’y avait pas l’introduction, on pourrait croire à un épisode très classique.
On a un schéma de « base under siege » qui a déjà été utilisée d’innombrables fois dans la série, les personnages sont des archétypes connus… mais cette introduction nous met tout de suite en garde : ce que nous voyons est construit par Rasmussen, apparemment l’ultime survivant d’une catastrophe. Il avertit même qu’il manque des bouts et qu’il vaudrait mieux ne pas regarder !

Ainsi, dès le début on sait qu’on joue avec le quatrième mur (barrière qui sépare le monde de fiction de la vraie vie), et Gatiss se fait un plaisir de faire des allusions métafictionnelles, de faire souligner les incohérences par les personnages eux-mêmes… tout en respectant globalement le format très « Dix petits Nègres » ! Mais le téléspectateur, aidé du Docteur, sent qu’il y a quelque chose d’étrange…

Gatiss s’amuse même à souligner les incohérences apparentes du scénario !

 

Bon, les monstres ne sont pas les plus impressionnants de la série (ils sont une variation du zombie et leur esthétique n’est pas des plus réussie !), mais ils sont avant tout un moyen pour arriver à une fin particulière…
Par contre, j’ai apprécié l’évocation d’une société futuriste flippante et dystopique qui apparaît en filigrane : le fait de vouloir éliminer le sommeil est dû à l’ultra-capitalisme et la recherche d’une productivité toujours plus grande ! C’est aussi elle qui cultive des clones de basse intelligence pour faire la guerre… de la chair à canon littérale !

 

Et la fin fait naturellement revoir l’épisode d’un autre œil… c’est assez rare d’avoir une fin aussi sombre dans la série, mais elle correspond par  contre tout à fait aux canons de l’horreur, genre que Gatiss affectionne particulièrement !

Et c’est aussi cette fin qui brise définitivement le quatrième mur, en nous expliquant que la vidéo que nous venions de voir était en fait le véritable moyen d’infection des Sandmen… du coup on ne sait plus vraiment si Clara a été infectée par le pod (qui pourrait être un moyen de propagation primitif et moins efficace) ou si c’était simplement une invention de Rasmussen pour rendre l’épisode plus intéressant…

Enfin, cela justifie les codes classiques employés (Rasmussen emploie des recettes éprouvées !), tout comme les personnages assez stéréotypés… On a le rebelle assez désagréable (cf son comportement avec le Grunt), la chef qui veut son équipage…  et leur présentation mentionnant leur caractéristique principale ainsi que leurs avantages/inconvénients m’a évoqué celle de classes/types de personnages en JDR !

 

Personnellement, j’adore les histoires qui jouent sur le format de leur médium et avec le quatrième mur qui les séparent du lecteur/téléspectateur/joueur (par exemple Thursday Next, The Gamers, Deadpool…) !

 

Voilà donc un épisode au ton et au format différent du reste de la saison mais que j’ai personnellement beaucoup apprécié ! Pour moi, c’est un des meilleurs scénarios de Gatiss (mais il faut dire que j’aime généralement ses épisodes, tout comme moi, il aime jouer avec les codes de différents genres, les détourner…) ! Cette saison 9 est décidément un excellent cru !

 

 

Conclusion :

Un épisode un peu particulier mais qui m’a beaucoup plu malgré un ton assez noir ! De plus, ça ne me dérangerait pas qu’on reparle des conséquences de la fin de l’épisode dans un futur plus ou moins proche…

Publicités

6 Réponses

  1. Pour une fois que j’aime bien un Gatiss : il ne m’aura fallu que 10 ans de série.^^
    Vu que toi aussi tu aimes les jeux sur le 4eme mur, il va falloir si ce n’est pas déjà fait te lancer dans Supernatural.^^ Et si tu n’as pas envie de t’enfiler 10 saisons, je te conseille très fortement a touch of cloth, série britannique très courte qui non seulement brise le 4eme mur mais jongle avec les débris.

    • Moi j’ai aimé pas mal de ses épisodes, mais j’ai aussi eu quelques déceptions (Cold War, Victory of The Daleks…) !

      J’avais commencé Supermnatural, mais la première saison était trop épisodique à mon goût… peut-être que je retenterai à l’occasion ! Ca reste sympa après 10 saisons ? J’ai entendu beaucoup de gens dire que ça aurait dû se terminer à la 5ème !

      Je note pour A Touch of Cloth, j’essaierai de voir la saison 1 rapidement !
      Quant à toi, je te recommande vivement Jasper Fforde avec sa série de romans Thursday Next et celle de Nursery Crime ! La VF n’est pas terrible, par contre, lis en VO si tu peux !

  2. Pour ma part je l’ai trouvé vraiment poussif (même si j’approuve le concept), et pour que je dis ça d’un DW c’est vraiment que ça m’a pas plu xD

    • Il fallait bien que ça arrive dans la saison ! 😉
      Et puis, de mémoire, tu n’es pas trop fan des scénarios de
      Gatiss, non ?
      Moi j’aime bien ses nombreux clins d’oeil et références, qui me font parfois passer outre d’autres défauts (je pense ici à Crimson Horror, par exemple) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :