Doctor Who 9×05

La saison 9 alterne bien les différents types d’épisodes, la preuve encore cette semaine…

Résumé

Le Docteur et Clara se font capturer par les Vikings, mais ils vont vite s’apercevoir que c’est là le moindre de leurs soucis !

 

J’ai beaucoup aimé cet épisode historique (avec de la SF, naturellement, on est dans Doctor Who !) !

 

Des personnages attachants

Pourtant, ça commençait mal : l’introduction avec Clara qui paniquait était plutôt agaçante, même si c’était surtout un prétexte pour la conversation qui suivait sur l’impossibilité de trop modifier l’Histoire…

Mais par la suite, j’ai davantage apprécié Clara dans cet épisode que dans les 2 précédents, elle tente une initiative, elle pousse le Doctor à agir… de même Twelve a retrouvé son empathie égaré les 2 semaines passées, c’est agréable d’avoir un Docteur qu’on puisse aimer  !

Bon, pour l’initiative de Clara, j’ai quand même une réserve : qu’est-ce qui lui a pris d’emmener Ashildr dans un endroit certainement dangereux ?!? Il lui suffisait de prendre elle-même le monocle et elle aurait pu réussir… ou même, de prendre 30 secondes pour expliquer à Ashildr de ne pas parler face au méchant. Du coup, tout ce qui arrive après est de sa faute, bien joué Clara !

Certes, elle n’a pas réfléchi avant de partir pour une mission dangereuse (en accord avec ses récentes tendances d’accroc à l’adrénaline), admettons… ou alors elle est entrée inconsciemment en « mode Docteur » et elle se devait donc d’avoir une compagne, quitte à l’ignorer plus tard ! 😉

D’ailleurs, Ashildr est un excellent personnage secondaire, l’actrice d’Arya est décidément toujours aussi charismatique et on s’attache vite à cette jeune fille mal dans sa peau mais courageuse et qui aime les siens !

 

Un cockatail dramédie efficace

L’épisode alterne les scènes drôles (« l’entraînement » militaire, Benny Hill…) et les moments émouvants (dialogues avec Ashildr, désespoir du Docteur), c’est ça que j’aime dans Doctor Who (et dans les séries britanniques en général), ce mélange improbable de comédie et de tragédie, de SF et d’historique…

Il y a un passage que j’ai trouvé un peu répétitif : le langage bébé. Le gimmick finit par être un peu lourd ! On va dire que c’est de la télépathie avec une interprétation libre lors du discours de Twelve pour les convaincre, mais tout le passage sur les bébés qui sentent carrément le danger à des heures de distance, c’est un peu too much pour moi !

 

Un fil rouge prometteur

La prémonition timey-wimey du Docteur en début d’épisode m’évoque Merlin (qui se souvient du futur lui aussi), et on se doute qu’Ashildr sera importante par la suite…

On découvre aussi enfin pourquoi le Docteur a choisi ce visage : pour se rappeler que ce qui comptait, c’était de sauver des gens ! Bon, vu le manque d’empathie de Twelve en saison 8, le rappel était en effet nécessaire (ou alors, Eleven savait qu’avec ce nouveau cycle de régénération il allait repartir en mode plus « alien » en se rapprochant un peu de One et le visage l’aiderait à se souvenir de ce qui importait) !

Il ne lui a fallu que 13 incarnations pour arriver au niveau de Romana (pouvoir choisir son apparence), comme quoi les « Time Ladies » sont définitivement supérieures ! 😉

 

Et puis il y a la fin qui promet de grandes choses (bon, Moffat est à la manoeuvre alors j’espère que la résolution ne sera pas trop décevante !) : la résurrection d’Ashildr ! Au moment où le Docteur le décide,  on sent un retour du Time Lord Victorious dans le discours sur les règles, la lassitude de perdre quelqu’un… et il est évident qu’il va le payer plus tard.

L’épisode est d’ailleurs aussi rattaché au fil rouge de la saison puisqu’on y reparle de la prophétie sur l’hybride créateur d’une race guerrière ! Le Docteur est vraiment un spécialiste du « Create your own villain« , le plus souvent par gentillesse/pitié !

 

 

Conclusion :

Un épisode très sympathique et prometteur pour la suite ! Maisie Williams est vraiment un atout de choix ! Bref, pour l’instant cette saison est globalement de très bonne facture (en oubliant le raté de la semaine dernière) !

Publicités

4 Réponses

  1. On est en gros d’accord sauf que le langage bébé m’a fait rire (je l’ai pris comme du pur trollage de Moffat et je suis bon public pour ça^^) et que j’ai eu du mal avec les deux tonalités opposées dans un même épisode (transition un peu violente pour mon petit cerveau fatigué du samedi soir^^). Une idée sur l’identité de l’hybride?

  2. Disons que ça passait avec le côté « romp que tu mentionne dans ta critique… et je sais mieux que pesonne que si on ne rentre pas dans l’histoire oour une raison ou une autre, on a du mal à apprécier l’épisode !

    Pour l’hybride, je ne sais pas trop, le Docteur est un bon candidat mais cette histoire d’ascendance humaine navait été détestée à l’époque, je ne sais pas s’ils vont la ressortir… remarque, sans parler de physiologie, le Doctor est clairement un hybride Time Lord/humain au niveau mental !

    Mais les humains me semblent aussi d’excellents candidats (probablement pas Ashildr, même si j’aimerais bien, mais vu qu’on a le droit à une deuxième partie tout de suite… sans compter que ça coûterait cher à la BBC de la garder un moment ! 😉

  3. Bon j’espère qu’on ne sera pas d’accord sur la suite parce que c’est pas possible ça 😀

    • Eh bie,; les étoiles doivent être alignée (attention à l’arrivée des Grands Anciens !) ! 😉
      Comme quoi tout arrive, je suis contente que tu ai aussi aimé cet épisode (et je ne doute pas que nous reviendrons bien vite à nos avis opposés) ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :