Brèves hebdo (230) : Dieu ne joue pas aux dés (mais nous, si) !

cinemapodcastJDR

Malgré la pluie je profite de mon week-end pour me reposer (longue semaine !) et avancer dans la rédaction pour mon scénario JDR de la soirée Halloween (j’ai prévu un truc bien tordu, j’espère que ça plaira !). Je suis pas mal dans le JDR en ce moment, entre lecture, écriture, écoute de podcasts… j’ai quand même pu voir quelques séries, mais la lecture se limite à mes trajets en transports pour le moment !

Télé


Doctor Who : The Sea Devils (3/6) : après  une petite pause, j’ai apprécié de retrouver le Maître, même si son modus operanti de la période est un peu répétitif… si les monstres ont un look plutôt ridicule, l’histoire a de bonnes idées malgré quelques longueurs. De plus, Jo continue de ne pas être inutile, et l’assistante du capitaine est intelligente et efficace, ça fait plaisir !

Doctor Who 9×03 : j’ai apprécié l’épisode, même s’il n’est pas au niveau du double épisode introductif. Article complet à venir !

Last Week Tonight 2×29 : on retourne à des sujets de société américaines avec le problème des malades mentaux mal traités…

Heroes reborn 1×01-1×03 : ça m’a fait plaisir de revoir HRG (Bennet) et certains nouveaux personnages sont plutôt sympathiques, mais il y a aussi certains défauts de l’ancêtre : multiples intrigues qui n’avancent pas, personnages antipathiques et p »nibles (la femme chasseur de primes)…

The Middleman 1×01 : cette série légère et parodique traite d’une sorte de super-héros et de sa side-kick pince-sans-rire qui gère tous les problèmes « exotiques » (aliens, robots, savants fous…), le tout avec humour et de nombreuses références ! C’est toujours un plaisir de s’y remettre !

Babylon 5 1×12 : j’ai sauté 2 épisodes qui m’intéressaient moins pour arriver à celui-là qui montre les conflits entre politiques cyniques et ouvriers méprisés (il y a des choses universelles…). C’est aussi l’occasion de montrer les talents de diplomate et comment il arrive à contourner le système. On voit aussi à quel point G’Kar est un croyant sincère, détail qui aura naturellement son importance… un épisode vraiment plaisant à revoir

Les Revenants 2×01-2×02 : j’ai eu un peu de mal à replacer certains personnages secondaires, mais l’ambiance angoissante est toujours très réussie ! Par contre les mystères s’accumulent, j’espère que les scénaristes ne sont pas accro à Lost et ont déjà prévu les réponses…

 

 

 

Livres

Les vies parallèles de Greta Wells d’Andrew Sean Greer : je n’ai pas été très convaincu par ce roman ! L’héroïne dépressive n’est pas très attrayante, elle ne s’intéresse qu’à sa petite vie et n’essaye pas de changer le passé, on est plus dans le réalisme magique dans une histoire très proche le la littérature blanche (c’est d’ailleurs là où il était classé à la médiathèque !). Bref, j’ai été déçue !

 

BD City Hall tome 6 de Guillaume Lapeyre et Rémi Guérin : là encore, la fin m’a déçue ! C’est dommage, la série était très sympathique avec toutes ses références ! Mais il n’y a aucune raison de réutiliser la même feuille quand on a une résistance d’écrivains talentueux avec accès au papier, ce n’est absolument pas logique (ou alors c’était un hommage au manga japonnais et à sa grande tradition de fin ratée !) !

 

en cours :

L’éveil du léviathan (The Expanse T1) de James S Corey : j’ai vu ce titre passé dans l’édition 2015 du Summer Star Wars et il m’a paru intéressant ! Il s’agit de space-opera plutôt hard-science, mais on a aussi une bonne histoire avec conspiration pour lancer une guerre entre 2 parties (ça m’a rappelé Babylon 5), géopolotique assez fouillée, un équipage de vaisseau qui m’a un peu évoqué Firefly… pour l’instant, j’aime beaucoup !

 

 

Films

Discount : une dramédie française (plus drama que comédie, d’ailleurs) avec un sujet qui me tentait bien ! L film est sympathique, on s’attache à ces paumés victimes de la mondialisation galopante et à leur projet foireux ! J’ai aussi apprécié qu’on voit la manager comme quelqu’un de plutôt malheureux et pressé par sa propre hiérarchie pour licencier des gens… cependant, la fin m’a déplut une fois de plus (c’était la semaine des fins pourries !) ! Tout se finit en queue de poisson, sans qu’on sache vraiment ce qu’il va advenir des protagonistes… c’était peut-être pour faire « art et essai » avec une fin pseudo-intrigante, mais, pour ma part, j’ai juste trouvé ça frustrant !

 

 

Web

Débat sur le JDR :plusieurs intervenants de niveau divers (du grand ancien au débutant) parlent de leurs premières expériences en JDR, de la manière dont ils ont découvert ce médium, de leur définition du JDR… c’est vraiment intéressant, je le conseille à tous les rôlistes, on y a des points de vue variés et des questions intéressantes !

JDR

Psi Run (asso) :un petit JDR assez fermé prévu pour l’initiation d’ados et des parties sur le pouce (le MJ n’a aucune préparation à faire). Eh bien, ça fonctionne bien pour un one-shot : les PJ incarne des amnésiques avec un pouvoir psi qui sont pourchassé par des gens mystérieux (à déterminer par le MJ en début de partie).

Le système est simple, et le fait d’inventer son passé et celui des autres PJ plutôt sympathique, par contre, il est limité et parfois peu crédible (les poursuivants qui n’avancent grâce à de bons jets de dés, limitant la tension et le réalisme) et les fins sont un peu dirigistes. On est à la limite d’un jeu de plateau à forte composante narrativiste.. mais c’est aussi ça qui le rend facile à comprendre, et les PJ ont quand même l’occasion d’incarner un rôle…

 

Immortalis (club) : cette fois-ci, j’étais joueuse dans cet univers gallo-romain fantasmé (sur fond de début de christianisme). J’ai passé un bon moment entre potes, les personnages typés sont assez agréable à incarner, par contre les « clés en main » des 12 Singes sont trop dirigistes à mon goût.

Tout est prévu, il est presque impossible de sortir du cadre pour le MJ comme pour les joueurs. En effet, il y a plusieurs fins possibles suivant certaines actions, mais les actions qui n’ont pas été pensées par les scénaristes n’auront aucune incidence sur le déroulement et la fin de la campagne… c’est un peu trop proche du jeu vidéo à mon goût, je préfère la semi-improvisation et personnalisation ! C’est la rançon du travail pré-mâché…

Publicités

2 Réponses

  1. J’ai bien aimé Discount aussi. Par contre, je trouve la fin tout de même assez claire. Voir la suite n’aurait pas du tout été dans le ton du film.

    • Attention spoilers !!

      On voit bien que le discount et l’écrasement général des employés va continuer, mais on ne sait pas si la petite bande écopera de prison ou pas (pas vraiment de preuve, javel…), sauf peut-être Christiane qui semble avoir signé une confession. Si on doit absolument avoir une fin tragique, je préfère qu’elle soit dite ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :