Brèves hebdo (209) : Jusqu’au bout de la nuit !

routard irlJDR

La semaine a été courte (j’avais un jour de congé à ratraper) mais le week-end a été bien rempli avec une séance de torture ciné (attention, critique acide !), 2 JDR et un anniversaire…j’était un peu fatiguée le dimanche, mais ça en valait la peine !

Télé



Galavant 1×06-1×07 : j’ai adoré la chanson « Love is strange dans le 1×06 ! L’épisode suivant ne fait pas trop avancer les choses, mais il y a quand même de bons moment (la chanson des serviteurs en tête) ! Je serai triste d’arriver à la fin, cette petite série légère et fun était parfaite pour le thé !

Broadchurch 2×03 : le début avec la poursuite m’a laissé assez dubitutative…heureusement du côté du procès il y a des moments bien tendus et intenses ! Et l’enquête devrait un peu avancer avec le dossier qu’a reçu Alec…

Call The Midwife Christmas Special et 4×01 : ça faisait longtemps que je n’avais pas vu la série et j’ai donc été ravie de retrouver son univers douillet et chaleureux, parfait pour un dimanche soir…

Sleepy Hollow 2×13 : rien de bien original dans cette histoire de fantôme, c’est surtout l’occasion de renouer les liens entre Ichabod et Katrina et de l’apparition d’un revenant qui aura sûrement de l’importance pour la suite !

The Flash 1×10 : une reprise plaisante avec un Wells toujours aussi manipulateur, 2 méchants assez rigolos (et genre savy !) et un beau moment entre Joe et Barry à la fin !

Nowhere Boys 2×11 : ah, ça bouge un peu, notamment avec Roland et Sam qui changent de corps ! Il y a des scènes rigolotes, et Roland sait maintenant ce qu’il se passe… Et Alice est de nouveau dans ses manipulations douteuses !



 

Livres

Lasser : Mariage à l’égyptienne Sylvie Miller et Philippe Ward : j’aime bien cet univers qui mêle noir et mythologie ! L’intrigue tourne autour d’un kinaping et on s’intéresse cette fois-ci au panthéon grec, même si on revoit évidemment quelques figures emblématiques du panthéon égyptien ! J’ai particulièrement aimé le passage au Pays des Morts… bref, un roman très sympathique, pafait pour se détendre tout en appréciant les réutilisations de mythologies existantes !

Lombres de China Miéville : un roman qui m’évoque Abarat de Clive Barker, ainsi que Neverwhere ! 2 ado sont transportés dans une ville reflet de Londres (elle récupère et remodèle les déchets de la capitale britannique) alors qu’un péril menace les 2 villes… j’ai beaucoup aimé le bestiaire imaginatif développé par l’auteur, et surtout les détournements des clichés du genre (le concept d’élue, la séparation forcément définitive, les prophéties…) !

L’intrigue est menée tambour battant et Deeba (et ses amis) se révèle attachante ! Il y a aussi un lessage très positif sur la prise de responsabilité par tous, la liberté, la solidarité… bref un très bon roman jeunesse, je vous le conseille ! Je vais peut-être chercher d’autres livres de l’auteur…

 

 

en cours :

Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket : je n’avais pas accroché aux Orphelins Baudelaire, mais ce roman policier et sa présentation étrange m’intrigait ! Pour l’instant l’univers bizzare me laisse un peu dubitative, mais j’aime bien le ton décalé du narrateur ! A voir…

 

 

Films

Winter Sleep :  pour éviter les heures de pointes, je pars avec beaucoup d’avance pour l’association de JDR près de mon ancien boulot. Je cherchais donc un film pour patienter jusqu’au soir, et celui-ci correspondait pile à mes disponibilités et une collègue m’en avait fait une bonne critique… elle doit être masochiste ! J’aurais mieux fait de me fier au titre !  Si j’avais su, je serai restée à lire dans la voiture, ça aurait été mille fois moins pénible ! Ce film fait concurrence à 2001, l’odyssée de l’espace en matière d’ennui (et pourtant, Dieu sait que j’ai détesté ce film !) !

Réalisateur et scénariste devraient être poursuivi pour « films contre l’Humanité » ! Comment peut-on avoir l’idée de faire une horreur pareille ?!?! Et comment ce film a-t-il pu recevoir de bonnes critiques ?!?! On a dû payer ou droguer les journalistes, je ne vois pas d’autre explication !
D’après Allociné, il s’agissait d’un « drame turc »… je m’attendais donc à ce que ce soit triste et à ce que ça finisse mal, si c’est bien fait je peux apprécier les tragédies…mais il n’y a rien de dramatique ici ! Un riche propriétaire gère l’hôtel familial et vit avec sa femme et sa soeur. On va contempler leurs vies dans un coin perdu d’Anatolie pendant plus de 3h !

On est dans le pathétique pur avec des personnages minables qui traînent leur mal-être, leurs frustrations…au bout d’une heure, j’avais envie qu’ils se suicident, que l’homme de main soit un arnaqueur ou qu’ils s’entretuent tous…n’importe, du moment qu’il se passe quelque chose ! Mais non ! Après 3h de lamentations, les protagonistes décident finalement de ne rien changer à leurs vies ! Les personnages secondaires ne sont pas en reste avec un instit’ célibataire insatisfait et amoureux transi, un fermier veuf alcoolique, une famille pauvre avec un père alcoolique et égoïste…

C’est dommage, les acteurs sont plutôt bons, avec un scénario ça aurait pu donner un film correct ! Au lieu de ça, ce film rentre directement dans mon flop cinématographique général, avec 2001 ou Hulk d’Ang Lee ! J’aurais dû me douter du vide intersidéral de ce film : Télérama (le snobisme intellectuel par excellence !) lui a mis 5 étoiles…

 

 

 

IRL

25 and de ma soeur : malgré des frayeurs de dernière minute (avec une gaffe potentielle de ma mère), le copain de ma soeur a parfaitement réussi sa surprise : ma soeur s’attendait à aller dans un resto chic pour son anniversaire, au lieu de quoi, elle s’est retrouvé face à 25 amis proches pour une soirée d’enfer…

Chacun avait ramené un plat, un dessert ou une boisson (comme d’habitude, il y en avait trop, surtout en sucré !) et il y avait des jeux et des défis à foison pour elle ! Chaque fois qu’elle perdait un défi, elle devait voire un shot de vodka ! Elle a perdu 9 défis sur 10, heureusement qu’ils étaient étalés sur la soirée et qu’il y avait à manger ! Les jeux étaient variés avec des défis physiques (pompe, porter quelqu’un sur son dos),de l’adresse (un Jenga) ou des choses plus fun comme une version des Zammours pour les couples présents (qu’elle a gagné !) !

Pour ma part, j’ai testé le jeu Répleek créé par Les Jeux sont faits en décembre 2014. Il s’agissait de quels films étaient tirées les répliques et d’essayer de se rappeler qui la prononçait (personnage et acteur). Ca a bien plu, même si j’ai simplifié un peu les règles pour rester dans l’ambiance casual de la soirée (et puis il y avait aussi des amis de ma soeur qui n’étaient pas geek et n’avaient pas forcément les même références) !

Bref, on a passé un excellent moment et on a fini la soirée en dansant un peu après 2h du matin…

 

 

 

 

JDR

 

Doctor Who (campagne asso) : heureusement qu’après la purge qu’a été Winter Sleep, j’ai passé un excellent moment avec mes PJ, que j’ai pu torturer un peu pour évacuer ma frustration ! 😉
Il y avait 2 nouveaux, mais avec un TARDIS éparpillé dans l’espace et le temps, rien de plus facile que de les introduire ! Dans le groupe j’avais donc : un Silurien banni qui a vécu en France à l’époque napoléonienne, 2 étudiants américains (dont un gros bourrin !), un agent de Torchwood déjanté et un botaniste qui vivait en plein coeur de la Seconde Guerre Mondiale (un gamin de 14 ans qui a commencé à jouer il y a quelques mois et qui m’a impressionné par sa créativité et son roleplay !)… et n’oublions pas qu’ils ont accompagné par une enfant de 4 ans, qui est en fait une Time Lady avec une arche caméléon envoyée sur une autre planète pour la sauver durant la Guerre Temporelle !

Ils se sont tous retrouvés dans les tranchées le 24 décembre 1914…ils ont naturellement participé et aidé la trêve à se faire ! Mais cela fait quelques scénarios qu’une amie à eux à disparu et ils en ont retrouvé la trace dans un hôpital militaire allemand occupé à « soigner » un soldat blessé…un certain Hitler !

Ils se sont vite rendus compte qu’elle l’avait en fait empoisonné et ont dû faire face au dilemme de sauver Hitler pour protéger le continuum temporel… j’ai beaucoup aimé la réaction du botaniste qui a refusé de le soigner (alors qu’il était le mieux placé avec ses compétences) à cause de sa connaissance du futur et des horreurs qui allaient naître…
Ils ont ensuite atterris au même endroit presque 2 années plus tard alors qu’une nouvelle tentative était faite pour tuer Hitler (cette fois-ci en faisant exploser son véhicule). Ils ont réussi à l’empêcher mais se sont également rendus compte que leur amie semblait possédée par une étrange entité psychique…
La suite au prochain épisode !

 

Apocalypse World (campagne club) : là aussi il y avait des nouveaux ! On ne s’est pas ennuyé avec un brouillard étrange (en fait un esprit de ruche qui dirige des zombies !),ma secte du coin qui profite des tensions dans le gang de bikers pour s’imposer à nouveau, un chef de gang en mauvaise posture…

J’ai aussi fait une « crise d’ado » tardive face à mon père (chef de la communauté) aux tendances protectrices qui voulait m’empêcher d’aller voir ce brouillard…et qui a menacé un autre PJ qui conduisait le véhicule en lui disant qu’il avait intérêt à me ramener saine et sauve s’il voulait revenir dans la communauté ! Bref, c’est toujours sympa ce mélange de conflits entre PJ aux objectifs parfois très différents et les dangers extérieurs d’un monde post-apocalyptique !

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

5 Réponses

  1. Bonne semaine !

  2. Qu’on n’aime pas Winter Sleep c’est quelque chose que je conçois très bien. Le traiter d’horreur, c’est autre chose. Ce film est remarquablement filmé, c’est un huis clos tout ce qu’il y a de plus réussi, le misérabilisme dans lequel se complaisent les personnages est tout l’objet du film. Après, oui ça peut être chiant.
    Ce film a obtenu la palme d’or à Cannes, c’est qu’il doit avoir des qualités cinématographiques qui ont poussé les jurés (et journalistes) à l’encenser. Peut-être faut-il s’interroger sur leurs raisons ? Qu’on dise que Transformers 4 est une bouse je le conçois, de ce genre de film, moins.

    • Désolée si je t’ai vexée, mais après 3h d’ennui mortel, je ne me sentais pas encline à la mesure, ça a vraiment été une de mes pires expériences cinématographiques ! J’aurais peut-être dû insiter un peu plus sur le « selon moi »…

      Oui, c’est bien filmé, mais pour moi ce qui compte c’est l’histoire et les personnages charismatique, un peu attachants, pour lesqels on puisse ressentir de l’empathie… comme je le disais, je peux aimer les tragédies, mais la dénomination de « drame » est ici abusive : il n’y a pas de mort ou de vraie violence, c’est juste du vide existenciel, ce huis-clos ne mène à rien (j’ai espéré tout le film que ça éclate enfin) !

      Après, j’admets que je désteste ce genre de film purement intellectualo-intellectuel type Télérama, et je me retrouve bien plus dans les Oscars que les palmes d’or cannoises (et je ne parle pas des Césars, qui est pour moi le gage absolu d’ennui !) !
      Cela fait peut-être de moi une béotienne, mais j’assume mes « mauvais » goûts !

      Désolée, mais pour moi, cela demeure un film sans intérêt (à part peut-être les images, certes, mais ça ne suffit absolumment pas !), au moins 2001 avait des passages avec du suspens et une certaine ambition philosophique assez nouvelle !

      Ici, le propos n’est même pas original (j’ai lu pas mal de comparaisons avec Tchekov, rien de très moderne, donc, cela m’a aussi rappeler « En attendant Godot » que j’avais détesté) !

      « We have to agree to disagree » me semble une bonne conclusion, et tant mieux si tu a apprécié le film, je ne souhaite à personne ce moment très long et désagréable que j’ai passé !

      • En fait ce qui m’a gêné c’est le jugement absolu du film comme étant mauvais, mais dans l’après-coup je conçois l’état dans lequel tu as dû être en sortant d’une séance pareille.
        Il n’est pas du tout question d’être béotienne ou non, ou d’avoir des goûts cinématographiques acceptables ou non. On peut être emmerdé par une palme d’or et avoir énormément de plaisir à voir un blockbuster lambda, on s’en fiche au final. Ça me faisait juste mal de voir ce film complètement démonté alors que, même s’il est trop long, il propose des choses intéressantes.
        Je conçois très bien le « je suis plus oscar que palme d’or », surtout qu’il est probable que ce soit aussi mon cas (me suis jamais trop posé la question, je regarderai à l’occasion), mais du coup palme d’or devrait être un indice : il y a des chances pour que le film soit chiant, c’est parfois à la limite du cinéma d’auteur. Ce n’est pas à 100% vrai cela dit (Pulp Fiction est palme d’or par exemple), donc le mieux c’est de se renseigner (lire les comm d’allociné sont efficaces pour ça) avant d’y aller. Il est probable que ça t’évitera des moments douloureux (comme Tree of life :D)(au bout duquel je ne suis jamais arrivée) 🙂
        PS : je ne suis pas du tout fan de ce film. J’y ai trouvé des choses intéressantes telles que je le disais plus haut, mais ce n’est pas vraiment le genre de film qu’on va voir pour se faire plaisir (sauf pour les paysages), plus pour réfléchir et parce que je m’intéresse au cinéma en tant que tel et que du coup je considère que certains films doivent être vus (mon masochisme a ses limites à ce niveau-là, je te rassure, je ne fais ça que de temps en temps).
        PPS : j’avais trouvé 2001 ennuyeux au possible quand je l’avais vu quand j’étais ado mais il est prévu à la revision pour dans pas longtemps. A dire vrai j’espère revoir mon jugement ou au moins comprendre pourquoi c’est un film important. Je suis assez fan de Stanley Kubrick et ça m’ennuierait de passer à côté d’un de ses chef-d’ouvre.

  3. J’avoue que je peux être péremptoire dans mes propos si j’ai vraiment adoré ou détesté quelque chose…
    Si j’ai choisi le film, c’est parce qu’il correspondait à mes horaires et qu’une collègue avait adoré, je ne me suis pas renseigné plus avant (sinon la Palme d’Or et la critique de Télérama m’aurait rendu trèèèès méfiante !).

    De plus, j’avais un rendez-vous plus tard le soir, du coup je ne pouvais pas juste rentrer chez moi (45km de distance), sinon je n’aurais pas hésité ! Mais crois-moi, je ferai plus attention la prochaine fois ! 😉

    J’avoue être restée complètement hermétique aux choses intéressantes dont tu parles.

    Pour moi une oeuvre de fiction DOIT être divertissante, c’est son rôle premier. Elle peut naturellement être triste et/ou faire réfléchir, mais si elle oublie de divertir, elle perd tout son sens… c’est pour ça que je n’aime pas certains classiques et que l’art abstrait me laisse souvent de marbre (il est souvent constitué de concept, sans souci d’esthétique ou de faire ressentir des émotions, exemple, Les Colonnes de Buren). Il y a des films que j’aurais beaucoup de mal à revoir (Le Tombeau des Lucioles, ou Le conte de la Princesse Kaguya plus récemment) à cause de leur tristesse, mais qui sont de très beaux films…

    PPS: pour Kubrik, peut-être que le fait de lire le roman d’Arthur C.Clarke avant de le revoir t’aidera, il explique bien la fin du film. POur moi ce n’est pas un chef-d’oeuvre, mais c’est une lecture intéressante et pas ennuyeuse !
    2001 étant mon premier film de Kubrik (et un très mauvais souvenir aussi), je n’en ai pas vu d’autres ensuite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :