Brèves hebdo (200) : honneur et justice

cinemaJDR

VIVE L’ÉCOLE ! J’ai enfin pu retrouver un peu de temps pour faire autre chose que du service public à la bibli (préparation d’animation, commandes d’albums…) ! Bon, sinon c’était une semaine un peu creuse en matière de séries, je me suis donc rattrapée sur la lecture ! Cette semaine j’ai aussi expérimenté pas mal de fictions qui s’interrogeaient sur les dessous de la Justice…

 

Télé


Doctor Who 8×12 : des moments géniaux et d’autres qui m’ont donné envie de baffer les scénaristes…  Article complet à venir

Arrow 3×05 : un chouette épisode où l’on en apprend plus sur le passé de Felicity !

Last Week Tonight 1×24 : dernier épisode de la saison ! Si l’émission est très humoristique, les reportages centraux qui dénoncent des injustices et absurdités de la vie américaine sont toujours passionnants ! Cette semaine, Stewart se penchait sur les lotos sponsorisés par les états sous prétextes de soutenir « de bonnes causes »…

Detectorists 1×01 : j’ai décidé de tester cette comédie britannique après en avoir entendu du bien sur My Tele is Rich. Pour l’instant, je trouve ça agréable mais ce n’est pas un coup de cœur ! On y suit 2 losers chercheurs de trésors amateurs ainsi que leurs vies amoureuses… on verra si la suite me plaît davantage !


 

Livres

 

– BD New York Trilogy Tome 1 et Jacob le Cafard de Will Eisner : je découvre enfin ce monument de la BD américaine et je comprends pourquoi il y a un prix à son nom ! Sa vision de la vie et du quotidien des habitants de quartiers populaires de New York est souvent assez noire, mais toujours avec de l’humoir noir et une touche d’humanité et d’espoir… La deuxième BD m’a notamment évoqué Kafka en un peu moins désespérée, d’autant plus qu’il y a des analogies avec les cafards ! Et les dessins sont vraiment beaux et travaillés, le noir et blanc fonctionne très bien !

BD Freaks of the Heartland de Steve Niles et Greg Ruth : une très jolie histoire sur la monstruosité extérieure et intérieure dans un village rurale des années 60 aux États-Unis… on y voit le pire et le meilleur de l’humanité !

M.O.N.S.T.R.E de Hervé Jubert :un roman ado qui a de bonnes idées mais trop d’invraisemblances et de facilité pour me plaire… Exemple le plus flagrant :  les parents qui laissent partir leurs ados aux quatre coins du monde sans s’inquiéter, ça ne passe pas, je n’ai plus l’âge du Club des Cinq ! De même, le pouvoir étrange d’un des personnages qui ne fait réagir personne alors que tout est supposé se passer de nos jours, ce n’est pas crédible non plus, et certains gimmicks sont trop visibles (les dialogues en mode chat dans la vraie vie par exemple) ! Bref, je vais m’arrêter là malgré quelques éléments sympa (le côté Batman de Milo et Dickens, les références à Docteur Who) !

– The Long War de Terry Pratchett et Stephen Baxter : l’univers a toujours autant de potentiel, mais une fois de plus, il ne se passe pas grand-chose dans le roman ! On nous promet de multiples conflits au début, mais ces derniers se résolvent facilement avec un effet de pétard mouillé ! Et le cataclysme qui arrive dans les dernières pages se passe à distance des protagonistes (une fois de plus), juste pour relancer un 3ème tome…non, j’avoue que cette série me déçoit vraiment, alors qu’elle aurait pu être géniale avec des auteurs pareils !

 

en cours :

– Martyrs d’Oliver Peru : le début est assez classique pour les héros mais le personnage du roi (probablement le grand méchant) est assez intéressant et bien développé ! Et puis, j’en ai entendu beaucoup de bien, du coup j’ai hâte de lire la suite !

 

 

 

Films

Douze hommes en colère : je n’avais pas encore vu ce classique o 12 jurés débattent sur la culpabilité d’un homme, et comme je serai peut-être bientôt dans la même position, je voulais le voir avant ! C’est un très beau film qui montre les rapports de orce dans un groupe, le courage qu’il faut pour aller contre la majorité, la notion de « reasonable doubt »… ce n’est pas étonnant qu’il soit resté dans les annales ! Du coup je regarderais peut-être bientôt l’adaptation de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur !

 

 

 

 

 

JDR

Soirée horreur Kuro (club) : j’ai failli ne pas assister à la soirée, comme elle était un peu décalée par rapport aux autres années (et que j’étais fatiguée par une journée de boulot), j’aurais oublié de venir sans un rappel de ma sœur ! Bien m’en a pris car j’ai passé un bon moment ! Après un quiz inversé fun (il fallait trouvé la question en connaissant la réponse), j’ai donc participé à un scénario se déroulant au Japon dans un futur proche.

Après une catastrophe, le Japon est isolé et le gouvernement surveille tous ses citoyens. C’est dans ce contexte que nous avons commencé à faire des rêves intenses où nous étions des samouraïs participant au massacre d’un village sur les ordres de notre seigneur. Ce dernier était en fait un démon.Nous jouions des personnages de milieu très différents : un médecin urgentiste, u flic, un SDF et une Miko (femme qui aide au ménage et à la prière dans les temples Shinto). Je jouais la Miko, un personnage assez différent de mes avatars habituels : croyante (je suis agnostique et sceptique de nature), humble, respectueuse de l’autorité des prêtres qui n’expliquent pas toujours leurs motivations (j’ai horreur d’être laissé dans l’ombre, et j’ai bien senti les relents de machisme toujours très présents au Japon dans l’attitude des prêtres vis*à-vis des femmes) !

Nous étions donc hantés par ces âmes de samouraïs, furieuses d’avoir été trompées et assassinées, ainsi que d’avoir été obligé de suivre des ordres indignes (un samouraï est obligé d’obéir à son seigneur). Nous étions aussi poursuivi par ce démon fantôme, plus puissant que jamais. Nous avons fini par réussir à le vaincre et à purifier le village, après un passage dans l’autre monde (et un seppuku honorable)  pour se débarrasser définitivement de lui et retrouver notre honneur.
J’ai apprécié cette ambiance, à la fois futuriste et traditionnelle ! Par contre, je ne suis définitivement pas en phase avec les valeurs japonaises classiques : pour ma part je considère qu’on ne doit pas obéir à un ordre si celui-ci n’est pas moral, qu’on doit suivre sa propre conscience et non pas être loyal aveuglement à un chef. De même, j’ai toujours trouvé le concept de seppuku particulièrement stupide : si l’on s’est montré lâche/violent…autant rester en vie et essayer de racheter ses torts ! Mais bon, c’est intéressant d’explorer des points de vue très différents du sien, c’est aussi ça la richesse du JDR !

Publicités

4 Réponses

  1. Bonjour Jainaxf ! ça faisait longtemps que je n’étais pas passée par chez toi. J’aime bien quand tu parles de tes JDR.

    • Tant mieux si tu apprécie cette rubrique, j’ai parfois un peu peur d’ennuyer les gens avec mon loisir étrange ! 😉

  2. Coucou (Je retrouve un peu de temps pour revenir commenter 🙂 ). Je n’ai pas encore vu le final de Doctor Who, mais je vais retenir la partie positive de tes réactions pour m’encourager à me lancer dans ce dernier double épisode de la saison.
    Sinon, pour The Detectorists, personnellement, le charme a opéré progressivement de l’épisode 1 à 3, où le déclic final « coup de coeur » a eu lieu. Et tout n’a été ensuite que du bonheur. J’espère qu’il opèrera aussi chez toi.
    Je te souhaite une bonne semaine (même si le billet concerne la semaine précédente ^^). 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :