Doctor Who 8×03

C’est agréable d’avoir de nouveau un épisode par semaine ! Petite mise au vert pour nos deux héros cette semaine…   Spoilers, of course !

 

Synopsis

Clara demande au Docteur de l’amener dans les années 1100 pour rencontrer un de ses héros : Robin Hood ! Le Docteur accepte après l’avoir prévenu qu’il n’existait pas…pour se retrouver accueilli par une flèche dès leur arrivée !

 

Clairement on est dans un épisode léger après les 2 premiers assez sombres ! Que ce soit le thème, l’humour peu subtile ou les personnages caricaturaux, c’est clairement un gros délire de Gatiss.

Les épisodes de Gatiss sont variables et vont du médiocre (Victory of The Daleks, Cold War) au sympathique fun et/ou horrifiques (The Crimson Horror, Night Terrors). Pour ma part, cet épisode a très bien fonctionné avec moi : je me suis beaucoup amusé tout au long de l’épisode !

Naturellement, l’intrigue est assez simple et comporte pas mal d’incohérences (la flèche d’or offerte alors que les robots ont besoin d’or comme carburant, les Merry Men…), mais le second degré et les hommages au genre qui parsèment l’épisode sont vraiment délicieux !
Quelques exemples : les Merry Men qui sont exactement comme dans la légende, le passage où le Docteur montre les différentes versions de Robin des Bois (avec Patrick Troughton et Errol Flynn !), les parodies de scènes de cape et d’épée (tous les combats, l’évasion, la descente le long du rideau, la chute dans les douves…)… et les facilités de l’intrigue sont donc aussi un peu justifiées par le respect des codes du genre !

Je me suis régalé lors du concours complètement absurde et de Robin qui y va en sachant que c’est un piège, du combat final ou de la scène dans les geôles (complète avec une des techniques d’évasion les plus clichées !)…

 

 

Mais ce qui fait aussi le sel de cet épisode, ce sont les interactions entre les 3 protagonistes ! Twelve est toujours cynique et brutal (cf l’annonce qu’il fait au compagnon de Robin sur son espérance de vie !) et il a un peu le rôle d’un spectateur adulte du XXIème siècle, qui s’attend à des rebondissements et des révélations, des personnes qui ne sont pas ce qu’elles paraissent…et qui recherchent les incohérences ! Clara, elle, est bien plus idéaliste et profite du voyage sans se prendre la tête…comme un enfant ?
Quant à Robin, à l’image du Docteur, il rit pour cacher ses blessures et ses doutes et ne pense pas être un héros…le parallèle entre lui et le Docteur est parfois un peu lourdement amené, mais fonctionne globalement bien, notamment à la fin où il parle du pouvoir des histoires et de la « réalité » du Docteur et de Robin Hood…

La rivalité entre le Docteur et Robin est à mourir de rire, entre le début où le Doctor cite toutes les raisons pour lesquelles Robin et son équipe ne peuvent pas être réels, en passant par le concours de tir à l’arc (où le Doctor triche !) et le dialogue dans la cellule sur leurs plans respectifs…

De son côté, j’apprécie de plus en plus Clara, qui évolue pour avoir (enfin !) une vraie personnalité et s’affirme face à Twelve et Robin ! Elle se montre maligne et est celle qui a le plus de bon sens de l’épisode ! J’espère que cette évolution positive continuera !

 

Enfin, le fil rouge est amené de façon subtile cette semaine : une simple mention sur un écran (même si le Docteur aurait pu éviter de pointer l’évidence à voix haute !) !

 

Cet épisode ne sera pas mon préféré de Gatiss (pour le moment, j’hésite entre « The Unquiet Dead » et « Night Terrors »), mais il fait partie des bons crus du scénariste et je n’ai pas boudé mon plaisir face à ce bonbon coloré et sucré !

 

 

Conclusion :

Un épisode très fun où il faut se laisser porter par les personnages, les dialogues et l’humour sans chercher plus loin ! Ça fait du bien de temps en temps !

 

 

 

 

Publicités

4 Réponses

  1. Que du bon dans cet épisode en effet, j’ai aussi adoré comment il exploitait tous les codes du genre, je me demande si c’est pas mon Gatiss préféré !

  2. Bizarrement je suis hyper déçue. Je l’ai trouvé long et ennuyeux, pas drôle du tout et Robin hyper mauvais. Je préférais le ton sombre des deux premiers. Dans cet épisode je n’ai pas retrouvé le fun d’un Unicorn and the Wasp ou d’un Shakespeare. 😦

    • Moi j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de second degré (c’est une des choses qui manquent un peu dans l’épisode de cette semaine) et j’ai adoré la réaction du Docteur ! Mais bon, les goûts et les couleurs… As-tu aimé/adoré Listen ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :