Brèves hebdo (189) : Heroes for one day !

cinemaroutard irl

 

Ça y est, je suis enfin en vacances ! Je profite de ces premiers jours pour paresser, rattraper mon retard sur les derniers films de super-héros…par contre je n’ai pas vu beaucoup de séries (mis à part la reprise de Doctor Who, of course !) ! J’ai aussi plusieurs lectures en cours, dont pas mal de romans policiers, pour changer (mais j’ai une grosse pile de space-op’ qui m’attend pour la fin du challenge..) ! Enfin, je profite du week-end pour sortir et recevoir des amis ! En bonne geek, ce n’est pas le mauvais temps qui m’empêchera de m’amuser ! Cette semaine, plusieurs articles devraient sortir, maintenant que j’ai du temps !

 

Télé


Doctor Who 8×01 : hum, il y a du bon et du mauvais dans cet épisode, je vous donnerai mes impressions complètes dans un prochain article ! Mais l’épisode a surtout été l’occasion d’organiser un après-midi thématique avec d’autres amateurs de la série !

The Indian Doctor 1×01-1×05 : un period drama sympathique sur un docteur indien qui arrive dans un petit village gallois dans les années 60… chocs culturels, préjugés, amitiés et secrets forment un cocktail classique mais agréable !

Outlander 1×01 : l’idée du voyage dans le temps m’a attiré, mais j’ai vite déchanté devant les clichés alignés par la série et le romance insipide annoncée ! Apparemment, la série est tirée d’un roman Harlequin, ça ne m’étonne pas !

Livres

Tony Chu, tome 3 et 4 de John Layman : l’univers de ce polar hors-norme devient de plus en plus délirant avec l’apparition d’écriture extraterrestre, de personnages secondaires truculents et de sectes apocalyptiques ! La série n’est pas un chef-d’œuvre mais permet de passer un bon moment de détente !

Le Journal de Frankie Pratt de Caroline Preston : l’univers des années 20 et le concept du scrapbook m’a donné envie de tenter l’aventure ! Si les vieilles photos nous font agréablement plonger dans l’univers, le format du scrapbook ne permet qu’une intrigue très simple (les amours d’une jeune fille) et un style télégraphique…sans cmpter une fin assez clichée ! Bref, l’idée était intéressante, mais le résultat décevant !

 

en cours :

Armadale de Wilkie Collins : en pause

Lord Lister, le Mystérieux Inconnu d’Yves Varende : mon personnage de voleuse classe m’a donné envie de renouer avec les gentlemen-cambrioleurs (Arsène Lupin a été un de mes premiers amours littéraires à 12 ans) et j’ai été ravie de découvrir ce volume d’un personnage inédit à la médiathèque ! Il reprend sous forme de longues nouvelles les innombrables fascicules bon marché (qui ont précédé les pulps) qui racontaient des histoires populaires… Les nouvelles se révèlent rythmées et légères, comme une bonne série B ! Il manque à Lord Lister la complexité et l’aspect tourmenté de Lupin pour devenir une véritable icône, mais les auteurs étaient parfois plutôt en avance sur leur temps en parlant d’arnaques boursières, en dénonçant certaines injustices sociales… par contre les personnages féminins reflètent bien leur époque : femmes victimes ou caricaturales quand il s’agit d’antagonistes, souvent préoccupées de leur beauté, se fiant à leur « intuition féminine »…

 

 

Films

To catch a thief (Alfred Hitchcock) : toujours dans la veine des gentlemen-cambrioleurs, j’ai rattrapé ce film de l’âge d’or. Ce n’est pas désagréable, mais les personnages féminins manquent de répondant et l’intrigue n’est pas très excitante…

Teen Beach Movie : un film clairement kitsch mais avec lequel j’ai passé un bon moment ! Outre la romance obligatoire d’un film Disney et le message positif cliché, le film rend hommage aux comédies musicales des années 50/60 (Grease, West Side Story…) avec des chansons et chorégraphies entraînantes et beaucoup de second degré face au genre (et de4ème mur brisé) !

– Les Gardiens de la Galaxie : un très bon moment de cinéma ! Article complet à venir pour le Summer Star Wars !

Captain America : j’ai toujours pensé que le personnage n’avait pas bien vieilli avec des valeurs simplistes et un costume qui rivalise de ridicule avec celui de Superman…mais le film a la bonne idée de placer le personnage dans les années 40 où son patriotisme passe très bien dans le contexte, et de l’entourer de personnages secondaires assez charismatiques ! A l’arrivée on a un bon film de super-héros avec une  époque assez originale ! J’ai donc enchaîné avec le 2ème volet pour juger du héros à notre époque…

Captain America : The Winter Soldier : …et ça ne rend pas mal grâce à un discours sur l’abus de sécurité face à la liberté ! Le film est aussi l’occasion de développer des personnages entrevus dans The Avengers : la Veuve Noire est badass, on découvre le Faucon… Je l’ai trouvé un peu moins bon que le premier mais efficace malgré tout !


 

 

IRL

Soirée Robin Williams : avec quelques amis nous avons donc décidé de rendre hommage à ce grand acteur en (re)découvrant ses films.  C’est ainsi que j’ai enfin vu Good Morning Vietnam, comédie douce-amère sur la guerre où Williams s’en donne à cœur joie avec des impro et des références à une vitesse phénoménale (même moi je n’ai pas réussi à tout saisir) et que j’ai revu Jumanji pour la première fois depuis sa sortie. Ce n’est pas un chef-d’oeuvre, mais ça m’a rappelé de bons moments (et c’est quand même bien sombre pour un film pour enfants) !

Après-midi Doctor Who : la reprise de la série a été l’occasion de se réunir avec quelques amis de LJSF ! Si l’épisode lui-même a laissé des sentiments mitigés, on a tous passé un bon moment avec thé et gâteaux ainsi qu’un Top Trumps DW spécial avec plein de petits jeux (j’ai même gagné malgré mon manque de chance chronique) ! Mais surtout, ça a été l’occasion de discuter pendant des heures entre gens de bonne compagnie !  Vivement la prochaine réunion de ce genre (voilà une autre raison d’apprécier la communauté geek) !

Publicités

3 Réponses

  1. J’ai pas vraiment vu le mauvais dans l’épisode de Doctor Who, c’était fort plaisant. =O
    J’ai lu que « Outlander » tirait aussi son influence de « Blink » de Doctor Who. Mais toutes les critiques sont plutôt négatives, pas essayé…

    • Disons que je ne suis pas une grande fan de Clara et que Moffat m’a souvent déçu ces 3 dernières années, donc j’attends de voir la suite…

      Ah ? On ne sent pas du tout cette influence, par contre l’aspect harlequinesque, oui !

      • C’est surtout le concept de « Outlander » qui vient de « Blink » en fait (ou tout du moins l’idée leur est venue en voyant « Blink »).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :