Cantoria de Danielle Martinigol

 

Après Gravité, j’ai opté pour quelque chose de plus léger (jeu de mot pourri, here we come !) avec ce roman jeunesse pour une nouvelle participation au Summer Star Wars

 

Synopsis :

Sur la planète Cantoria, le chant produit une énergie précieuse pour la société. Mais les postes intéressants sont réservés à l’élite tandis que la population trime dans des centrales de chant. Tandis que le révolte gronde, le jeune Arth part à la recherche de la jeune fille noble qu’il aime et qui doit partir pour la capitale pour une fonction très particulière…

 

Danielle Martinigol était une de mes auteures jeunesse préférée quand j’ai commencé à lire de la SF enfant… j’avais notamment adoré Les oubliés de Vulcain et apprécié sa suite C.H.A.R.L.E.X.! Malheureusement, je n’ai pas ressenti le même enthousiasme cette fois-ci.

Certes, je ne suis pas dans le public-cible, et certaines ficelles dérangeront probablement moins les jeunes lecteurs. Mais je lis régulièrement des romans jeunesse avec plaisir, et celui-ci souffre de plusieurs défauts agaçants !

Tout d’abord « l’héroïne » est d’une passivité sans borne : elle se laisse balader d’un bout à l’autre du roman sans faire grand-chose à part se lamenter pour Arth ! D’ailleurs, la romance n’est pas franchement réussie non plus : on ne la voit pas naître, les 2 héros sont déjà amoureux pour des raisons expliqués en 10 lignes, et surtout parce qu’il fallait une histoire d’amour !

La quête a un aspect assez linéaire, mais le changement de décors permet d’atténuer cette impression : l’univers créé est plutôt sympathique, même si l’aspect science-fantasy m’a un peu dérangé (je m’attendais à lire de la SF avec explications plus ou moins cohérentes sur les « pouvoirs magiques » du chant). Cela dit, l’ambiance musicale donne lieu à quelques moments poétiques !

Les luttes de pouvoir sont attendues mais bien mises en scène, c’est un des aspects positifs du roman. J’ai bien aimé les divergences entre scientifiques et religieux fanatiques, le lien entre nobles égoïstes et religieux jaloux de leurs pouvoirs…

 

Par contre, j’ai trouvé la fin décevante

 

Spoilers

 

Les révélations sur Arth arrivent bien trop tardivement dans le récit et n’ont aucune incidence sur ce dernier ! Il aurait fallu les introduire tandis qu’il rencontrait les 2 personnages concernées !
Tout s’arrange aussi un peu trop facilement pour les gentils, mais bon, on est dans un roman jeunesse, c’est normal.

 

 

Fin spoilers

 

 

 

Conclusion :

Un roman jeunesse qui se repose un peu trop sur des ficelles connues et avec un personnage féminin pénible… Il y a quelques idées intéressantes l’importance du chant, la lutte des scientifiques contre les religieux) mais cela ne suffit pas à en faire une lecture divertissante (en tout cas pour un adulte)  lisez plutôt d’autres livres de l’auteure (Les Oubliés de Vulcain, La trilogie des Abîmes) !

 

LOGO_summer_star_wars

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :