Miscellanées de BD : mai/juin 2013

Beaucoup de comics pour cette édition (sûrement en partie à cause des sorties ciné), ainsi que des BD influencées à la fois par ces derniers et les mangas…la mondialisation culturelle n’est pas forcément un mal, j’ai fait de jolies découvertes !

Comics, mutants et (super)-héros

 

 

Succube Pizza, Freaks' Squeele tome 4 (Florent Maudoux)Freaks’ Squeele tome 3 et 4 de Florent Maudoux : si le fan service masculin (qui rappelle un des aspects manga que j’aime le moins) est parfois agaçant, l’intrigue rythmée par de nombreux rebondissements et les personnages forts continuent de faire passer un moment de lecture très agréable… j’ai hâte de savoir enfin ce que veut vraiment le directeur !

 

 

Couverture de FreakAngels (Lombard) -1- Volume 1 FreakAngels de Warren Ellis : j’ai lu le premier tome de cette série post-apocalyptique mâtiné de jeunes mutants. Malheureusement je n’ai pas été convaincu : j’aurais préféré voir ce qui a poussé les Freakangels à détruire la civilisation, leur éducation…plutôt que ce Londres après désastre pas très original et ces jeunes assez perturbés qui rappellent ceux de Skins ou Misfits

 

 

Batman : Silence de Jeph Loeb et Jim LeeBatman : Silence de Jeff Loeb : une histoire longue qui permet d’explorer l’univers de Batman en profondeur : en effet, ces anciens ennemis semblent l’attaquer les uns après les autres… qui est derrière tout ça ? S’il y a pas mal d’action, l’histoire prend aussi le temps de développer sa relation avec Catwoman (j’ai toujours aimé leur ambiguïté), de montrer ses proches… Les dessous de l’intrigue (notamment le grand méchant) peuvent être devinés par un lecteur habitué du genre, mais la balade est agréable et rythmée, même si  j’ai une petite préférence pour celle de Sombre Reflet (mais on s’intéresse à un autre Batman, ici c’est du 100% classique bien maîtrisé). Bref, un très bon cru pour les amateurs !

Civil War (t1) de Steve McNiven : il s’agit d’un des arcs les plus connus de l’univers Marvel : suite à une tragédie, une loi est passée aux USA pour forcer les super-héros à révéler leur identité secrète. La communauté super-héroïque est divisée sur cette mesure et finie par se déchirer. Un arc ambitieux qui permet un gigantesque crossover et où aucun des 2 camps n’a totalement raison ou tort. Évidemment il y a beaucoup de combats spectaculaires, mais aussi des moments psychologiques forts : la révélation publique de certaines identités secrètes, les déchirements au sein de familles… Par contre, les autres tomes racontent la même histoire du point de vue de différents personnages (en y mêlant quelques intrigues personnelles), c’est assez frustrant, je voulais voir les conséquences de la guerre, le finale m’a semblé décevant !

 

 

Sherlock Holmes : Crime Alleys (T1) de Cordurié et Nespolino : une BD franco-belge sur les débuts du détective et sa première rencontre avec Moriarty. Pas inintéressant mais un peu trop attendu (surtout comparé à la superbe série Holmes ou Les Quatre de Baker Street) et les dessins ne sont pas exceptionnels !

 

Princesse Sara (T6) d’Alwett et Moretti : on verse trop dans le shojo à mon goût ! Romance, malentendus, rival…sans oublier ce tigre, grosse ficelle pour un sauvetage en règle ! Rien de bien excitant et innovant, surtout quand on sait le titre du tome suivant (Le retour de Lavinia) !

Amulet (T1 et 2) : un voyage initiatique qui emprunte à Chihiro, Star Wars avec des personnages secondaires assez sympathiques (et j’aime bien la mère qui n’est pas  aussi cruche que beaucoup d’adultes dans ce genre de séries jeunesse) ! Les dessins sont clairement inspirés par les mangas (notamment pour les héros), pas follement originaux mais jolis !  De plus, les 2 premiers tomes forment un cycle avec une fin assez satisfaisante, c’est rare aujourd’hui ! Bref, une bonne série de fantasy pour la jeunesse (9-12 ans) !

 

 

Mademoiselle Louise (T4) d’André Geerts: je lisais les premiers tomes quand j’avais 9/10 ans et je garde une tendresse particulière pour cette série humoristique sans prétention ! On y suit une fillette attachante, fille d’un milliardaire ultralibéral qui pense que l’argent résoud tout : il lui offre tout mais n’est presque jamais là…heuresement il y a sa gouvernante et son copain Richard !

 

 

Voilà, c’est tout pour cette fois-ci, j’écrirai sans doute aussi un article complet sur le 5ème tome des Quatre de Baker Street pour le Mois anglais !

Publicités

2 Réponses

  1. Tiens, figures-toi que je n’ai vu que récemment que Civil War était en cinq intégrales 😀 (je suis restée bloquée sur les trois premières depuis quelques années (une autre parution que celle en cours, donc)).
    J’ai lu Princesse Sara moi aussi 🙂 J’allais justement te dire que le titre du prochain volume te donnait raison.

    • Oui, mais j’ai été déçue de constater qu’ils traitent tous de la même période, j’aurais voulu voir la reconstruction, les conséquences…

      Oui, c’est de plus en plus évident, ce deuxième cycle tombe vraiment dans les stéréotypes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :