Brèves hebdo (175) : Some things old, some things new

JDR

 

Semaine courte grâce au pont du 1er mai ! J’en ai profité pour lire et rattraper quelques séries le jeudi, mais ensuite je suis beaucoup sortie : visite aux collègues de deux de mes anciennes bibliothèques avec des scones pour les motiver le vendredi et le samedi par un temps pluvieux, JDR le vendredi soir, le samedi après-midi et le dimanche après-midi avec du classique et 2 JDR narrativistes (ça faisait un moment que j’avais envie d’essayer), sans compter que j’ai fini de dévorer le dernier tome d’une série de Robin Hobb le dimanche soir…Bref, je n’ai pas eu un moment d’ennui !

 

Télé


The Good Wife 5×18-5×19 : j’ai adoré l’épisode sur la NSA, et le système d’écoutes, on voit vraiment les abus et la mauvaise foi de l’institution (ainsi que le côté malin et sans scrupule de Peter) ! Celui avec Sweeney était très efficace, même si assez attendu quand on connaît le personnage ! Bref; toujours une très bonne série grand public de qualité !

Marvel’s Agents of S.H.I.E.LD 1×19-1×20 : rien de bien neuf, l’intrigue de la trahison est joué de manière classique, même si Skye y réagit de manière assez intelligente (il y a trop de personnages qui réagissent de manière stupide et/ou illogique dans ce genre de situation !)… sans plus, quoi, je verrai la fi de la saison maintenant que je suis arrivée là, mais je ne continuerai pas sans un changement drastique !

Arrow 1×04-1×08 : il y a du mieux, Olivier commence à réfléchir à son statut de super-héros et à son identité secrète…bon, il y a toujours certaines ficelles faciles utilisées, mais ça reste supportable et la série n’est pas désagréable à regarder (si on omet cette stupide capuche !) !

The Crimson Field 1×05 : la série continue sur sa lancée en mêlant toujours de manière efficace les horreurs de la guerre et les intrigues plus drama/soapesques des personnages… j’aime beaucoup ce genre de série historique tant que les scénaristes n’abusent pas sur le soap (je croise les doigts pour que ce ne soit pas un Downton Abbey bis !) !

Livres

BD Sandman, intégrale 2 de Neil Gaiman : j’ao adoré l’arc de  » La Saison des Brumes » sur l’Enfer (et c’est l’occasion de croiser plein d’êtres mythologiques !) et les histoires courtes sont très sympa aussi (j’ai notamment accroché à celle sur les chats !)… Bref, la série est définitivement entrée dans mon panthéon comics et même oeuvres littéraires tout court ! Si vous aimez la mythologie (classique et revisitée), les intrigues maîtrisées, les clins d’œil littéraires…vous DEVEZ la lire !

Les Dames de Grâce Adieu de Susannah Clarke : un excellent recueil de nouvelles dans l’univers de Jonathan Strange and Mr Norell, même si le ton est plus proche des contes que le roman (forcément, la magie y est très présente) ! On y retrouve cette écriture délicieusement surannée pour évoquer les auteures britanniques de la première moitié du XIXème siècle, les petites piques…Article complet à venir pour le challenge de Tigger Lilly !

Blood of Dragons de Robin Hobb : encore une participation au challenge SFFF au féminin ! Cela fait des années que je connais et j’adore cette auteure majeure de la fantasy anglo-saxonne, mais j’avais zappé de finir le dernier tome de la série The Rain Wild Chronicles. C’est désormais rattrapé et j’ai beaucoup aimé ce tome, même si le début est un peu lent. Article à venir (avec un bilan de la série) !

Overtime de Charles Stross : une petite nouvelle amusante dans l’univers de The Laundry (Cthulhu + espionnage + humour geek ! What’s s not to like ?!? Critique de la série ici.) ! L’auteur y parodie les fêtes de Noël d’entreprise et égratigne aussi l’image du Père Noël au passage…le tout avec humour (noir !), bien sûr !

 

 

en cours :

 

The Laundry RPG : j’ai continué un peu le livre de base et j’ai bien aimé les conseils donnés au MJ et aux PJ ! Si certains serviront surtout aux rôlistes débutants, il y a aussi des conseils sur l’ambiance particulière du jeu, les sources d’inspiration, des idées de campagnes… Je sens que je vais tenter de maîtriser au moins un scénario auprès d’un de mes groupes de rôlistes (j’en ai 3, voire 4 possible entre copains, asso, club et autre joyeux mélange), je pense que ça devrait plaire à certains !

Cœur de rouille de Justine Njogret : j’avais vraiment aimé Chien du Heaume, mais j’ai beaucoup plus de mal à rentrer dans ce roman-là ! Je pense que c’est parce que les 2 protagonistes sont assez froids, il y a peu de place pour leur passé ou leurs psychologie, on est dans des émotions basiques. Or, ceux qui me connaissent savent que j’aime les personnages complexes et un peu torturés… On verra si ça s’améliore par la suite !

 

 

 

JDR

 

Agone (asso) : Mon classique du week-end ! J’attendais la suite de la campagne depuis un moment et je me suis régalé avec un complot contre la mère du baron (et accessoirement la mienne, mais chuuuuuut !), une magie mentale qui peut être mortelle, des secrets de famille à tous les étages et un scénario type Un jour sans fin mais en bien plus dramatique avec enquête et tentatives de sauver la baronne d’un mystérieux ennemi… Vous l’aurez compris, je me suis régalé à essayer de dénouer cet écheveau complexe tout en camouflant mes dangereux secrets (dont une partie devrait très bientôt être révélée par les circonstances…drame shakespearien au programme !). Seul problème : tout ça s’est terminé sur un clifhanger et maintenant il faudra attendre la suite 15 jours !

Apocalype World (club) : mon premier JDR complètement narrativiste (= narration partagée entre MJ et PJ, les joueurs peuvent ajouter beaucoup d’éléments à l’univers et le groupe construit ensemble sa communauté…). J’ai beaucoup aimé le fait que le système encourage les PJs à interagir entre eux : amitié, amours, tensions…cela enrichit le jeu sans être trop compétitif (le groupe reste généralement assez soudé face à l’extérieur. J’ai apprécié la création en commun de l’histoire, avec PNJ et factions inventés par différentes personnes et je me suis bien amusée à jouer une charmeuse qui était la fille du boss de la ville : un peu gâtée-pourrie mais qui tente malgré tout d’éviter des divisions dans la communauté sous ses airs séducteurs ! Par contre, je ne suis pas sûre qu’on puisse facilement jouer une campagne avec autant de secrets, surprises et révélations finales que dans un JDR classique : on crée ses personnages en commun (peu de secrets dans le background), on invente ses futurs ennemis… Il me semble (à première vue) qu’on y gagne en liberté créative mais qu’on y perd en surprise et intensité dramatique (peut-être aussi un peu en immersion ? A voir par la suite) ! J’écrirai peut-être un article sur les 2 styles de jeu : je pense qu’ils sont complémentaires !

Oltréé ! : autre JDR narrativiste mais davantage basé sur l’exploration que sur les interactions ! En effet, les PJ passent beaucoup de temps en pleine nature à ré-explorer un empire dévasté, à affronter le mauvais temps, des créatures et à explorer des ruines. Tous les éléments cités sont des obastacles représentés pas des cartes qui invitent les joueurs à imaginer et décrire un type d’obstacle (avec quelques mots comme inspirations). C’est amusant de se mettre soi-même en danger en imaginant monstres et problèmes, mais c’est moins ma tasse de thé que le précédent : je préfère l’enquête et les interactions sociales à l’exploration de donjons ou les affrontements de monstres ! Enfin, ça change tout en rendant hommage aux bons vieux JDR méd-fan…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :