Brèves hebdo (168) : Inbetween

JDR

Semaine bien fatigante (attente d’une réponse pour un emploi, démarches à préparer) avec une convention JDR jusqu’à 6h ce matin pour m’achever ! Heureusement je suis en vacances cette semaine, ça me laissera le temps pour un déménagement imminent et pour me reposer un peu ! Toujours quelques séries au menu malgré tout, et j’ai pu lire un peu en profitant des transports…  Je vous laisse à présent, je retourne comater !

Télé


Unité 9 2×21 : toujours aussi over the top et peu crédibles pour tout ce qui concerne Élise, Shandy et la guerre des gangs dans la prison… Snif, je crois que je ne regarderai pas la saison 3, les scénaristes n’ont pas l’air décidé à remonter la pente !

Les Bougon 1×12 : un épisode de Noël dans la lignée de la série ! Les sites de rencontre sont aussi égratignés au passage…

– Call The Midwife 3×08 : on aurait pu s’arrêter là, il y a une évolution majeure pour l’héroïne… La série est renouvelée pour une nouvelle saison, elle ne sera pas dans mes priorités, elle ronronne déjà cette saison…

Inside no 9 1×06 : j’ai beaucoup aimé cette épisode horrifique, sauf la fin, bien trop ouverte à mon goût ! Mais sinon, l’ambiance gothique, les références à Dracula ou Barbe-Bleue sont très réussies !

The Musketeers 1×07 : un épisode sympathique sur les Précieuses » (les féministes de l’époque) avec une avancée générale pour l’intrigue également…et un Richelieu presque sympathique, ou moins détestable que son collègue romain, en tout cas !

L’attaque des titans 1×18-1×21 : l’arc du titan féminin traîne vraiment en longueur : combat, morts, fuite, on recommence… Enfin, maintenant qu’ils sont en ville, ça devrait avancer un peu !



Livres


en cours :

Le Chevalier de Maison Rouge d’Alexandre Dumas : un roman mineur de l’auteur mais qui se lit avec plaisir : on suit un amour impossible sur fond de révolution et de conspiration pour faire évader la Reine…

Frankia de Jean-Luc Marcastel : l’auteur se répète trop : les personnages du roman sont presque exactement les mêmes que dans Louis le Galou ! et les Teutoniques tous littéralement démoniaques, c’est un peu trop manichéen à mon goût… pour l’instant je suis plutôt déçue !

La forêt d’Iscambe de Christian Charrière : en pause.

Le Dit de la Terre Plate de Tanith Lee : en pause

JDR The Laundry : en pause

Doctor Who : The Vault : en pause en attendant d’avancer dans la série 

Web

56kast : un épisode intéressant avec le secrétaire général de l’Hadopi en invité ! Je trouve que c’est un bien meilleur communiquant que les présidentes de l’institution : il semble plus raisonnable, reconnaît certaines des erreurs de la riposte graduée (la coupure d’accès Internet) et semble ouvert sur une légalisation des échanges non-marchands en échange d’une taxe. Bon, il a parfois une certaine mauvaise fois sur le piratage ou l’utilité d’Hadopi à ce sujet, mais c’est un peu obligé ! Par contre je trouve dommage que les 2 journalistes ne l’aient pas un peu plus interrogé sur des questions épineuses (« course à l’armement » du piratage provoqué par la répression, études sur les pirates qui sont aussi les plus gros consommateurs culturels…) !

De plus, leur nouveau site présentant l’offre légale est un vrai progrès et va faire remonter les commentaires d’internautes (œuvres manquantes ou disponibles uniquement en VF, soucis techniques…). Le site est déjà bien plus ergonomique que celui du label « PUR » et liste pas mal de sites… Seul regret, on ne peut pas rechercher directement une œuvre sur le site, on doit aller sur chaque plate-forme ! De plus, il y a beaucoup trop de streaming (déjà cher) et l’achat définitif est souvent prohibitif ! Enfin, ce sont les ayants-droit qui sont responsables de ce fait.
Finalement je préférerais qu’Hadopi reste indépendante plutôt que d’être récupérer par le CSA qui semble encore bien plus rétrograde (censure du net)… Hadopi alliée improbable des internautes, si on m’avait dit ça il y a un an ou deux, je lui aurais ri au nez (et puis au moins elle est assez inoffensive dans la partie riposte  et est assez favorable à la neutralité du net !)!

JDR

Agone (asso) : snif, un joueur-clé a annulé à la dernière minute pour « obligations familiales »… il y a des gens qui ont des priorités bizarres : préférer un repas de famille à un bon JDR, quand même (par contre il aurait pu prévenir avant, ça aurait évité un aller-retour inutile) ! Le scénario est donc repoussé de deux semaines!

Capharnaüm (convention, MJ) : j’ai passé un bon moment et je crois que mes PJs aussi ! L’univers (fantasy arabisante style « Mille et une Nuits ») est vraiment sympa et le système basique tourne bien… par contre la magie ne m’a pas convaincue (elle est à la fois complexe et très/trop libre) et nous n’avons finalement pas testé le système de combat, mes joueurs se concentrant sur l’enquête, l’aspect social et le roleplay ! J’avais une bonne table avec des joueurs impliqué qui ont bien joué leur rôle et se sont vite coulé dans l’ambiance de l’univers !

 

Agon (sans e, convention, PJ) : je voulais tester ce jeu indépendant dont j’avais entendu beaucoup de bien (et je pensais aussi qu’il était narrativiste, mais je me suis trompé). Finalement c’était un peu l’inverse de l’après-midi dans le genre : du combat, encore du combat, un « boss final » à battre… le tout avec des héros grecs qui essayent chacun d’avoir le plus de gloire lors d’une quête…

Les règles sont bien faites et clairement expliquées sur la feuille de perso, mais on est à la limite JDR/jeu de plateau : on a très peu de roleplay finalement (il n’y a pas de mécanisme l’encourageant), on cherche juste à faire de plus gros scores que ses copains pour montrer sa puissance ! Durant les combats, il y a beaucoup de stratégie : il faut bien se placer pour pouvoir mieux toucher, choisir une arme plus ou moins rapide et bourrine… j’avais l’impression de retrouver du D&D !
Quand en plus, on sait qu’il y a un gagnant à la fin (celui qui a récolté le plus de point de gloire en tuant des monstres et faisant de gros scores), on est quasiment dans un jeu de société traditionnel !
Ce n’est vraiment pas mon style de jeu : ce que j’apprécie dans le JDR, c’est de raconter une belle histoire (avec un scénario un minimum complexe !), d’incarner des personnages intéressants et variés, ainsi que le côté coopératif du groupe (tout le monde gagne, y compris le MJ qui s’amuse de voir ses joueurs vivre et changer son intrigue) !
Ici le MJ n’incarne que des adversaires du héros, il faut de la chance au dé (ce qui n’est presque jamais mon cas, c’est aussi un peu pour ça que je n’aime que rarement les jeux de société classiques) et tout le monde la joue quand même assez perso (on coopère un minimum parce qu’il faut être à plusieurs pour tuer des monstres mais c’est quand même très limité) !

Bref, c’était une expérience intéressante avec un jeu à la croisée des chemins, mais je préfère largement le JDR classique… et j’espère pouvoir tester un vrai JDR narrativiste un de ces jours !

 

Publicités

Une Réponse

  1. Le livre de Dumas est un bon roman d’aventure !
    Bonne semaine Jainaxf !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :