Sleepy Hollow saison 1

Sleepy Hollow TV Series 2013 540x337 Sleepy Hollow TV Series 2013

Les nouvelles séries américaines ne me tentaient pas du tout cette année, je n’en ai suivi quasiment aucune ! Et cette série avait un pitch qui ne m’attirait pas vraiment ! Mais j’ai eu de bons échos de cette série en octobre novembre, et j’ai donc décidé de lui donner sa chance… La mythologie de la série rentre dans le cadre du Winter Mythic Fiction de Lhisbei !

Synopsis :

Après avoir combattu les Anglais et le Cavalier sans tête durant la Guerre d’Indépendance américaine, Ichabod Crane a été laissé pour mort. Mais il se réveille en 2013 en même temps que le Cavalier et d’autres forces surnaturelles qui pourraient bien annoncer l’Apocalypse…

 

J’avais beaucoup aimé le film de Burton, et je ne voyais pas trop le besoin de refaire une série derrière. Mais finalement, la série a enrichi la mythologie de la nouvelle d’Irving en l’intégrant dans la mythologie beaucoup plus large de l’Apocalypse biblique.
Cela permet d’avoir de nombreux monstres et créatures mythiques pour varier les plaisirs !
Outre les Cavaliers de l’Apocalypse, la série utilise des démons), un golem, la possession… toute une mythologie religieuse (un peu comme une version plus popcorn de Carnivale) !

 

Malgré tout, la saison 1 ne présenta pas trop le syndrome du « monstre de la semaine » : chaque épisode fait plus ou moins avancer le fil rouge (relations entre personnages, révélations sur le passé de chacun, indices pour la suite) !

Par ailleurs les 2 protagonistes sont charismatiques et attachants. Tom Mison est excellent dans le rôle d’Ichabod, gentleman idéaliste anglo-américain du XVIIIème siècle, très intelligent mais assez perdu dans ce XXIème siècle cynique et technologique.Le fait qu’il soit classe et pas désagréable à regarder ajoute au plaisir de la série…

Il fait équipe avec Abby, une jeune flic sceptique qui va vite se retrouver obligée de revoir son point de vue (pas de syndrome « Agent Scully » ici), d’autant plus qu’elle a déjà été confrontée à un démon…

Ces 2 personnages ont une belle alchimie assez originale à la télévision américaine : il n’est pas question de potentielle romance entre eux (Ichabod aime passionnément quelqu’un d’autre) mais bien d’une vraie amitié qui se développe !

La série alterne les moments angoissants et épiques apportés par ses créatures surnaturelles avec des passages plus légers entre Ichabod et Abby (la découverte de la technologie actuelle par Ichabod est souvent source d’humour) !

 

Les personnages secondaires sont assez réussis aussi : la sœur d’Abby (et sa relation avec cette dernière) est importante pour la saison tout comme Henry Parrish et ses capacités ! Katrina a également un rôle-clé : sorcière, c’est elle qui a permis à Ichabod de survivre et c’est elle qu’Ichabod souhaite libérer du purgatoire de Moloch…  Le capitaine est plus stéréotypé mais son acteur le joue correctement, ses passages restent regardables…

La réalisation est un autre point fort de la série : les filtres, la musique, le générique…contribuent à donner une ambiance fantastique légèrement inquiétante à la série !

Il n’y a que 13 épisodes dans cette première saison, ce qui permet à l’intrigue d’avancer assez rapidement, pas de milieu de saison qui tourne en rond en attendant le finale ou d’épisode bouche-trou !

Mais parlons un peu de ce finale…

 

 

 

Énormes Spoilers !!

Quelle intensité ! Ichabod se retrouve donc pris entre deux feus : sa loyauté envers Abby et son amour pour Katrina… La première partie avec la recherche de la carte rappelle un peu Indiana Jones, elle est plus axée action/aventure que fantastique…mais la suivante est beaucoup plus horrifique avec nos deux héros qui se retrouvent au purgatoire et voit la force de leur lien testée ! Malgré tout, nos héros semblent bien partie pour contrer le Cavalier sans tête…jusqu’au coup de théâtre final (que j’avoue ne pas avoir vu venir, malgré quelques indices qui auraient pu me mettre sur la voie) ! Je me doutais que le fils d’Ichabod serait de retour un jour ou l’autre, mais j’étais trop habitué au Walter de Fringe pour voir une menace en Parrish ! Le clifhanger est particulièrement frustrant : tous nos héros semblent perdus (Abby coincée au purgatoire, Ichabod enterré vivant et Katrina emportée par le Cavalier) ! L’attente sera longue…

 

Fin spoilers

 

 

 

Conclusion :

Une série fantastique très sympathique et agréable à suivre, dont le season finale montre bien le potentiel à devenir vraiment excellente !

winter-mythic-fiction

Publicités

2 Réponses

  1. […] Ward, Le Dit de Sargas de Régis Antoine Jaulin, Merlin de Jean Luc Istin et Eric Lambert, Sleepy Hollow saison 1, Cycle d’Ambremer de Pierre Pevel, Doctor Who : The Impossible Planet/The Satan Pit, Kililana […]

  2. […] Ward, Le Dit de Sargas de Régis Antoine Jaulin, Merlin de Jean Luc Istin et Eric Lambert, Sleepy Hollow saison 1, Cycle d’Ambremer de Pierre Pevel, Doctor Who : The Impossible Planet/The Satan Pit, Kililana […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :