BD Merlin de Jean Luc Istin et Eric Lambert

J’ai lu cette série de BD (10 tomes quand même, heureusement ils étaient tous à la bibliothèque !) pour le Winter Mythic Fiction !Le scénariste explore la mythologie du célèbre mage/druide…

Synopsis :

Les anciens dieux sont en train d’être supplantés par le christianisme en Bretagne, mais une déesse est bien décidée à ne pas se laisser faire et décide de créer son propre messie pour lutter : Merlin.

Le scénariste a décidé de se pencher sur une période relativement peu connue de la vie de Merlin : sa jeunesse. Il réemploie des éléments classiques, comme le fait qu’il soit le fils d’une vierge et d’un démon/esprit, mais sinon, il a beaucoup de liberté pour créer son récit !

Istin m’a rappelé Jean-Louis Fetjaine et sa Trilogie des Elfes avec sa façon de mêler éléments de fantasy (nains, dragon…) à la légende arthurienne !
De manière classique, il fait également le lien entre les anciennes religions et le christianisme, et la lutte entre les deux camps (comme dans Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley, par exemple).

Par contre, le fait d’avoir mêlée Ys (et Ahès) à l’histoire est plus inattendu et permet de donner une grande méchante assez charismatique !

L’intrigue avance assez vite, porté par les tensions entre les deux camps et les hésitations de Merlin (qui a été élevé par un prêtre ancien druide).
Mis à part Ahès, Maëlle et Blaise, les personnages secondaires sont peut-être un peu fades (pas assez développés)…

Spoilers

Merlin a finalement un parcours assez typique : enfance paisible, rébellion adolescente et réconciliation et compréhension pour atteindre l’âge adulte…
Son long passage du côté obscur et l’influence du Crom-Cruach (en fait une représentation de ses peurs et de sa haine), tout comme sa relation avec Blaise peut rappeler Star Wars (Anakin et Obi-Wan).
Par contre, j’ai apprécié le fait que les deux religions aient fanatiques et des gens de bien, et que de mauvaises décisions soient prises dans les deux camps…
Même Ahès a  un passé qui explique sa cruauté !

Fin spoilers

Le scénariste a su reprendre différents récits mythologiques pour former un tout cohérent. Les dessins sont jolis et donnent vie à cet univers ancien (avec quelques scènes grandioses, notamment sur la fin) ! Par contre, je ne suis pas sûre de lire la série suivante qui parlera de la venue d’Arthur : ce récit-là est beaucoup plus complet et connu, j’aurais peur de m’ennuyer !

Conclusion :

La série est assez rythmée et réutilise bon nombre d’éléments de la mythologie celtique et arthurienne. Elle n’est pas follement originale, mais reste agréable à lire et les dessins sont assez réussis ! Une découverte sympathique !

winter-mythic-fiction

Publicités

3 Réponses

  1. Je me demande si je l’avais pas commencé ce cycle-là, mais je crois que j’avais du mal à rentrer dans cette interprétation de Merlin (ou c’était une autre, y’en a tellement des BD sur le sujet xD)

  2. […] un privé sur le Nil de Sylvie Miller et Philippe Ward, Le Dit de Sargas de Régis Antoine Jaulin, Merlin de Jean Luc Istin et Eric Lambert, Sleepy Hollow saison 1, Cycle d’Ambremer de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :