Doctor Who : Le jour (du Docteur) le plus long !

Ça y est, l’événement le plus important de l’année (hein, quoi, JF qui ? 😉 ) est passé ! J’attendais cet épisode avec beaucoup d’impatience et un optimisme prudent grâce à la deuxième moitié de la saison 7 que j’ai globalement suivi avec plaisir ! Hier, j’ai donc retrouvé quelques amis whovians pour une soirée 100% Doctor Who (je vous reparle bientôt du téléfilm de Mark Gatiss sur les débuts de la série et le premier Docteur, An Adventure in Space and Time) ! Attention, spoilers sur tout l’épisode spécial !!

Synopsis :

Le Docteur et Clara sont appelés par UNIT parce qu’il se passe des choses étranges dans une galerie d’œuvres d’art « spéciales ». Mais pourquoi y a-t-il un tableau de la chute de Gallifrey, alors que seul le Docteur d’en rappelle. Au même moment, Ten est en plein flirt avec Elizabeth 1er tout en tentant de démasquer un Zygon métamorphe…Enfin, à la fin de la guerre du temps, John Hurt s’interroge sur la nécessité d’employer l’arme ultime…Cette dernière a une consciente et décide de lui montrer ses futures incarnations pour l’aider à choisir…

Scénario et acteurs

Bon, inutile de maintenir le suspens, globalement j’ai adoré l’épisode ! Il n’est pas parfait, mais j’y ai retrouvé le fun qui est le point fort de la série quand elle fonctionne !

L’humour est très présent et efficace et les trois Docteurs ont des interactions absolument jouissives ! Il faut dire que les acteurs sont tous les trois au top de leur forme ! J’ai évidemment adoré retrouver Daviid Tennant et Ten, mais John Hurt est excellent aussi et Matt Smith nous rappelle qu’Eleven est un Docteur brillant quand le scénario suit !

Billie Piper n’est pas vraiment Rose dans cet épisode : elle incarne la conscience de l’arme en version omnisciente Bad Wolf…c’est sans doute mieux comme ça, l’histoire de Rose était terminée, ça a permis de se concentrer uniquement sur le Docteur et ses multiples facettes…

Mais passons justement à l’intrigue ! Les Zygons sont assez anecdotiques, ils servent juste de prétexte à des blagues  et à montrer les 3 Docteurs agir ensemble…
Le cœur de l’épisode est évidemment la Guerre du Temps et la décision de John Hurt ! J’ai vraiment aimé revoir Gallifrey, la planète est vraiment belle !

Moffat nous a bien eu en disant qu’il ne s’attaquerait jamais à la Guerre du Temps ! Seule petit regret : ça reste une guerre très classique avec des armes conventionnelles. J’aurais aimé voir des paradoxes temporels, des existences annulées, des armes de destruction de réalité…
Mais bon, c’est dur à représenter et le grand public n’aurait pas forcément suivi…Donc on va dire que c’est la dernière bataille et que Gallifrey a épuisé presque toutes ses ressources (de toutes façons, ils semblent condamnés à perdre pour ce qu’on en voit !), tandis que les Daleks sont quasiment tous rassemblés ici pour en finir, ce qui explique que les 2 espèces « disparaissent » ensuite !

De même, on va dire qu’à Arcadia ce sont les chefs de guerre, tandis que le gros du gouvernement des Time Lords sont en train de tenter le plan de Rassilon qu’on voit dans le dernier special de Ten !

Mais si on ne s’arrête pas à ces légères incohérences, c’est un vrai plaisir de voir le Docteur s’interroger sur lui-même, ses valeurs, ce qui justifie un acte de destruction ou pas…Tout en restant accessible à toute la famille car optimiste au final !Et le final avec tous les Docteurs est épique ! Dommage que Christopher Ecclecston est refusé la moindre apparition dans cet épisode…je me demande vraiment ce qu’il s’est passé avec la BBC pour qu’il ne veuille plus rien à voir avec la série ??

Bon, par contre Clara est un peu trop parfaite, elle sait toujours quoi dire/faire, ce qui est de mieux pour le Docteur…Ça serait bien de lui donner quelques défauts pour la rendre plus humaine !

En plus, Moffat offre la possibilité de voir les Time Lords et Gallifrey revenir !! Ca pourrait être intéressant pour la mythologie, tout en permettant éventuellement des compagnons et antagonistes Time Lords sur un pied d’égalité avec le Docteur !

Après des saisons parfois sombres (la fin de Ten, la fin des Ponds…), ça fait du bien de voir un Docteur plus joyeux et de l’espoir à la fin !

 

 

50 ans de références !

Enfin, en tant que fan c’est un plaisir de voir les innombrables clins d’œil et références aux saisons passées ! Clins d’œil multiples aux épisodes classiques (Foreman, écharpe de Four, les Zygons qui viennent de l’ère classique, le générique, les photos d’UNIT…), avec comme cerise sur le gâteau toutes les incarnations du Docteur (y compris la prochaine !) qui finissent par collaborer pour sauver Gallifrey !

D’ailleurs, essayez de voir les webisodes bonus avec Eight qui apparaît juste avant sa régénération et le début de l’invasion de Gallifrey (il y a des bonus vraiment sympa sur le web et sur les coffrets DVD : hier on en a découvert plusieurs qu’aucun d’entre nous n’avaient vus avec River et le Docteur qui ont lieu pendant la saison 6 !) !

 

 

Soirée française

Bravo à France 4 pour cette soirée Doctor Who ! Diffusion simultanée, version multilingue, il n’y a rien à dire ! Les 2 épisodes suivants étaient bien choisis aussi : les 2 derniers de Ten qui voit la réapparition des Time Lords et sont donc très adaptés à ce qu’il se passe dans l’épisode ! Par contre, après minuit, les choix ont été un peu moins judicieux : The Infinite Quest est très mal animé et les épisodes suivants ne sont pas une sélection des meilleurs épisodes de la série, mais juste un gros bout de la saison 6…

Ils auraient mieux fait de diffusés des épisodes classiques, ou des documentaires (Doctor Who Confidentials par exemple) ou encore mieux, le téléfilm de Mark Gartiss (mais peut-être n’ont-ils pas eu les droits, ou le temps de le doubler/sous-titrer ?) !
Mais bon, ce n’est pas bien grave, France 4 nous a quand même offert une super soirée, à défaut de voir l’épisode-anniversaire au cinéma comme en Grande-Bretagne ou même en Allemagne…

Nous avons donc passé la soirée devant les webisodes, le téléfilm de Mark Gatiss qu’on a tous adoré et qui nous a ému, avant d’enchaîner sur l’épisode spécial…Le tout avec décors sur la série (gobelets illustrés par les incarnations du Docteur, un mini-Tardis cartonné), nos tournevis soniques à portée de main…pour ensuite rester à papoter pendant des heures sur l’épisode, Moffat, les meilleures compagnes/Docteurs tout en regardant les rediffusions d’un œil ! Le repas était aussi à thème : meat pies (avec d’excellentes rillettes !), pattes nœuds-papillon, crème anglaise et banane, thé et mes derniers Ben’s Cookies décongelés pour l’occasion ! Bref, on a passé une super soirée !

 

 

Conclusion :

Un épisode jouissif et rythmé, plein d’humour, avec 3 superbes  incarnations du Docteur et une mythologie bouleversée…Un très bel anniversaire pour la série !

Publicités

9 Réponses

  1. Je viens juste de voir le special et j’ai vraiment passé un bon moment aussi. Vivement l’ep de Noël.
    An Adventure in Space and Time d’ici une paire d’heure 🙂

    • Oui, j’étais ravie de profiter de nouveau à fond de la série comme une gamine !

      Tu vas voir, le téléfilm est génial !! 😀

  2. Je viens de le voir et honnêtement je suis soufflée. Je me souviens de notre longue discussion au sujet de John Hurt et du fait qu’il soit peut-être le « real nine » ce qui te décevait un peu mais je trouve l’ensemble vraiment bien géré au final. Comme tu dis, les trois doctor ensembles sont magiques et oui on regrette Eccleston. Quant à Rose je suis d’accord avec toi, c’est un joli clin d’oeil sans chambouler inutilement une histoire finie.
    La fin ouvre des perspectives vraiment intéressantes et les clins d’oeil à la série d’origine sont super sympas. Pour moi qui n’ai jamais vu un épisode de la première série, ça donne envie de s’y mettre.
    J’en suis encore toute retournée. Je compte voir le téléfilm de Gatiss bientôt, la bande-annonce m’a beaucoup plu.
    Mon seul regret? Ne pas avoir de clin d’oeil River Song mais ils ne pouvaient pas tout faire.

    • Oui, même au moment de voir la préquelle avec Eight j’ai encore senti un peu cette déception, mais une fois dans l’épisode (et en bonne compagnie en plus, ça a sûrement aidé !), je suis rentrée dedans et je trouve que ça se tient bien (surtout comparé à certains deus ex machina passés de Moffat) ! Les acteurs y sont évidemment pour beaucoup…

      Pour River,n je pense que le dernier hommage était dans « The Name of The Doctor »…

      Oui, jette un œil aux classiques, si la technique et le rythme ont vieilli il y a d’excellentes idées dans le scénario !
      Et je te conseille aussi « The Five(ish) Doctors où les acteurs de Five, Sixth, Seven et Eight nous offrent des mésaventures hilarantes en s’y moquant d’eux-mêmes comme les Anglais savent s’y bien le faire…

  3. Je suis bien contente qu’on soit raccord sur cet épisode 😀

    J’aimerais bien que les chaines de télé prennent conscience qu’une diffusion des séries en simultané ou en léger différé a un sacré potentiel (surtout qu’il me semble que les chiffres d’audience sont honorables vu ce qu’il y avait en face ce soir là), mais là je pense que j’en demande trop xD.

    • Oui, comme quoi tout arrive ! On sera peut-être de nouveau d’accord pour le centenaire ? 😉 Plus sérieusement, la deuxième moitié de la saison 7 m’avait déjà un peu réconcilié avec Moffat, mais cet épisode m’a vraiment totalement conquise, je suis redevenue une vraie
      fangirl !

      Oui, le simulcast leur permettrait d’avoir plus d’audience à mon avis( par exemple pour l’épisode de Noël !), s’ils le faisaient régulièrement (et toujours en VM), je penserai même à me racheter une télé..Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas regardé une série en direct à la télé française !
      Autre bonne idée à appliquer : mettre la VM sur le replay, j’aurais bien voulu revoir l’épisode spécial sur leur site, mais seule la VF était disponible…

      Enfin, peut-être que d’ici quelques années; ils comprendrons comment gagner et garder l’audience sériephile et geek…

  4. J’ai également beaucoup aimé l’épisode. Ten et Matt Smith qui cabotinent sous les yeux de Hurt, c’était très drôle.
    Sinon, je suis d’accord pour Clara : je l’aime bien mais elle manque de relief … (d’ailleurs, son rôle était assez anecdotique dans cet épisode). J’attends l’épisode de Noel avec impatience …

    • Oui, c’est la seule chose que je trouve un peu dommage, elle sert surtout d’exposition et de deus ex machina… Bon on verra ce que ça donne à Noël, Moffat a réussi à regagner ma confiance !

      Quel super moment, effectivement, rien que les 3 acteurs ensemble auraient presque pu suffire tellement ils sont bons ! Et puis, quel plaisir de revoir Ten, il reste définitivement MON Docteur ! 😀

  5. […] Doctor Who (deuxième moitié de la S7, anniversaire et Christmas Special + DW Classic (UK) : l’année de ma réconciliation avec la série […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :