50 ans avec le Docteur (2/2) !

https://i0.wp.com/doctorwho.us.com/wp-content/uploads/2012/07/Nine-Ten-and-Eleven.jpg

Deuxième partie consacrée au vaste univers du Docteur (toujours dans le cadre du mois anglais)  ! Cette fois-ci nous allons partir de la renaissance de la série en 2005…

 

IV) Renaissance

Au début des années 2000, la BBC se montrait de nouveau intéressée par Doctor Who et plusieurs projets furent proposés ( Mark Gatiss avait envoyé une proposition, sans compter un dessin animé de BBCi avec Richard Grant comme 9ème Docteur et Sir Derek Kacobi comme Master).

La directrice de BBC One, Loraine Heggessey était particulièrement enthousiaste et décida d’approcher Russel T. Davies (qui souhaitait depuis longtemps relancer la série).
Christopher Eccleston et Billie Piper devinrent le 9ème Docteur et la nouvelle compagne…

Cette nouvelle version connut un succès rapide (malgré quelques cafouillages au cours de la première saison, par exemple en matière d’effets spéciaux parfois cheaps).
Malgré un changement d’acteur assez rapide (Eccleston ne voulait pas être « coincé » dans ce rôle, il y a également eu des rumeurs de mésentente), la série a continué à connaître un grand succès et à s’internationaliser.
Et puis David Tennant est plutôt agréable à regarder, n’est-ce pas les filles ? 😉 ). Sans compter qu’il a un charisme fou et un jeu d’acteur riche (subtilité, intensité, tristesse , légèreté, il peut tout faire !) ! Cela explique qu’il soit devenu le Docteur le plus populaire, dépassant même Tom Baker !

Pour ma part, Ten était MON Docteur, celui avec lequel je suis devenue une fan girl absolue de la série (la romance avec Rose a parlé à mon côté shipper et sa relation avec Donna était juste géniale ! Un petit extrait pour le plaisir ! ) !

La période RTD humanise le Docteur et les compagnes en s’intéressant à leurs familles et à l’effet qu’ont sur elles les voyages avec le Docteur. Il y a de nombreux épisodes qui se passent sur Terre, des épisodes sans le Docteur ou sans la compagne…
Les épisodes sont globalement indépendants, mais un petit fil rouge est présent dans chacun d’entre eux pour révéler tout son sens lors d’un double (ou d’un triple !) épisode final. Cette formule paraître un peu artificielle après quelques saisons, mais elle fonctionne bien. Les finales sont peut-être un peu hollywoodiens, mais les mystères sont expliqués de manière satisfaisante et les personnages sont humains et touchants, on a plaisir à les suivre.

La période suivante est plus contrastée…
En effet, Steven Moffat est un scénariste génial, mais il a des défauts sur la durée. Si la saison 5 (hybride entre la version RTD et sa vision) est excellente (même si le finale plein de timey-wimey n’est pas toujours logique) tout comme A Christmas Carol, la saison 6 démontre les limites des grands mystères à la Moffat…Après un très bon démarrage,  la première moitié de la saison est moyenne (mis à part le sublime The Doctor’s Wife) et les rappels mythologiques assez lourds…le finale de mi-saison va trop vite et la reprise ne fait que renforcer cette impression (sans compter l’introduction aux forceps d’un nouveau personnage qui aurait dû apparaître en saison 5 pour être plus crédible). Heureusement, il y a quelques très bons stand-alones dans la deuxième moitié, mais la fin de la saison m’a beaucoup déçue avec son unique épisode final bâclé, sa résolution mythologique simpliste et son manque d’émotion…
En effet, Moffat a du mal à construire des personnages crédibles et complets sur la durée.
Je vous parlerai de la saison plus en détails dans un autre article, mais il y a clairement 2 mini-saisons pour moi qui m’ont laissée des impressions bien différentes !

 

 

 

 

https://i1.wp.com/cdn1.fishpond.com.au/0028/651/495/25086315/4.jpeghttps://i1.wp.com/www.examiner.com/images/blog/EXID7763/images/Who.jpg

V) Vers l’infini et au-delà !

En 50 ans, la série a donné naissance à un gigantesque univers étendu, au moins aussi important que celui de Star Wars, peut-être même plus ! Mais depuis 2005, c’est de la folie, on ne peut pas suivre tout ce qui sort en matière de romans, livres audio, comics…

Un des produits les plus intéressants à mes yeux sont les BO des différentes saisons : Murray Gold est un très grand artiste et il y a des thèmes vraiment superbes (Doomsday, This is Gallifrey, Vale Decem, I Am The Doctor…), plus quelques chansons pop très sympa (Song for Ten, Love don’t roam, The Stowaway, Abigail’s Song…).

D’ailleurs, la BBC ne s’y est pas trompée et a offert 3 concerts animés par les acteurs et avec Murray Gold et Ben Foster (chef d’orchestre assez mignon !) en 2006, 2008 et 2010 qui ont connus un énorme succès…
Enfin, il y a des clips devenus cultes : The Ballad of Russel and Julie et The Cast and Crew Special faits pour célébrer la fin de l’ère Davies !

Ensuite, bien sûr, il y a les romans et leurs versions audio. Ils sont loi d’être tous géniaux, mais il y a quelques aventures amusantes et/ou originales ! J’ai beaucoup aimé ceux mettant en scène Ten et Donna, j’adore cette relation et tout ce qui peut me permettre de la retrouver est bon ! Je vous conseillerai tout particulièrement Beautiful Chaos où on a aussi le plaisir de retrouver Wilfrid (Ghosts of India est aussi très sympa dans le style historique !)  !

A l’occasion du cinquantième anniversaire, chaque Docteur connaît une réédition de son roman le plus emblématique (avec une couverture spéciale) : Only Human pour Nine, Beautiful Chaos pour Ten et Silence goes by pour Eleven.
Si vous aimez Nine, Jack et Rose, The Stealers of Dreams est aussi à lire, sans compter qu’il y a une réflexion intéressante sur le rôle de l’imaginaire !

Enfin, j’aime également beaucoup les versions audio ! Certes, elles sont presque toujours abrégées, mais elles sont lues par des acteurs de la série qui sont généralement de très bons narrateurs (Catherine Tate fait un très bon David Tennant, et vice-versa !), c’est un plaisir de les entendre !

Outre ces versions audio, il y a également des productions originales audio pour les 3 derniers Docteurs. La meilleure d’entre elles est Dead Air qui rend un bel hommage aux radios pirates des années 60 tout en étant un histoire d’horreur efficace !

Les comics sont généralement distrayants mais pas inoubliables à quelques exceptions prêt…The Forgotten est notamment un excellent moyen d’apprendre à connaître un peu les 8 premiers Docteurs sans forcément revoir les épisodes classiques…
J’ai également apprécie The Crimson Hand qui introduit Magenta Price, une « compagne » un peu particulière…Quant à Eleven, celui avec Jack l’éventreur est assez réussi !

 

 

Bien sûr, pour les fans, il y a innombrables documentaires : encyclopédies, analyses, secrets de tournage…Les deux plus intéressants à mes yeux sont The Writer’s Tale (Russel T. Davies raconte comment lui vient l’inspiration, ses problèmes de délais, ses premières versions de scripts, des comics strips qu’il dessine pour avoir une première idée…j’ai les 2 versions, la première en couleur, la seconde en poche et avec ses e-mails au moment des specials) et Doctor Who : The Inside Story (behind-the-scenes pour les deux premières saisons avec interviews, anecdotes, photos…).

 

Les yearbooks sont de beaux objets, mais il n’y a que peu de contenu intéressant.

 

Par contre le JDR Doctor Who vaut le coup : système simple et adapté à l’univers, nombreuses infos et personnages pré-tirés, conseils aux MJs…
Les jeux de cartes sont assez anecdotiques : c’est une version alternative de la bataille avec de jolies photos (mais je me sers parfois des cartes pour illustrer le JDR) !

Enfin, il y a tous les gadgets futiles mais tellement séduisants aux yeux d’amoureux de la série : vêtements, peluches (les adiposes par exemple), figurines (j’en ai une bonne vingtaine facile !), tournevis soniques, porte-clés, tasses, etc. La liste est sans fin ! Mais ce qui me manque, ce un costume pour faire un cosplay de Ten aux conventions…la classe ! Mais à 300£ le manteau, j’ai dû renoncer !

Voilà, comme vous le voyez, il y en a pour tous les goûts (et toutes les bourses), mais si on est fan, on est toujours un peu frustré de ne pas pouvoir TOUT acheter ! Et ça ne va pas s’arranger avec les 50 ans…

 

 

 

http://neitshade.files.wordpress.com/2013/01/doctor-who-ghosts3.jpg

VI) Anniversaire

La BBC prévoit de faire les choses en grand pour cette date symbolique !
Outre de nombreux objets collectors, de nouvelles éditions de romans, CD, aventures audio…il y a plusieurs gros événements prévus !

Pour commencer, en juillet il y aura un nouveau concert à l’occasion des BBC Proms ! J’avais été à celui de 2010 et j’avais absolument adoré, donc naturellement, j’y retourne cette année avec une copine whovienne ! Les acteurs principaux seront là, il y aura des animations spéciales, des choristes superbes…j’en profiterai aussi pour passer près de 5 jours à Londres !

Naturellement, le plus gros morceau cette année sera le film (il sortira dans les cinémas en Grande-Bretagne)  qui semble particulièrement alléchant… Il sortira le 22 novembre

 

 

 

Spoilers sur le casting !

 

 

 

Il y aura David Tennant et Billie Piper qui viendront aider Eleven !!!!!!

 

 

 

Fin spoilers

 

 

 

Outre ce film à grand spectacle, il y aura une convention spéciale à Londres autour du 22 novembre (date de la première diffusion de la série) ! On en sait pas beaucoup plus pour le moment à part que le film sera évidemment diffusé sur place peut-être en 3D !

 

 

Pour conclure

Comme vous avez pu le voir avec ce pavé, Doctor Who occupe une place à part dans les séries britanniques. De par son âge et son histoire, elle a un poids culturel énorme outre-Manche et fait vivre une large industrie. C’est pourquoi je pense qu’elle devrait continuer encore longtemps malgré la limité des 12 régénérations (qui a été énoncé dans la série classique) ! Il y a de nombreuses solutions possibles pour un scénariste imaginatif : changements de règles avec la disparition des Time Lords, cadeaux des régénérations de River… La série a toujours su adapter sa mythologie aux circonstances et change régulièrement (casting, format, atmosphère…)  Le Docteur est bien parti pour vivre 100 ans pour le plus grand plaisir des petits et des grands !

 

https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-frc1/p206x206/312224_10201180015693520_1984951169_n.jpg

 

Publicités

8 Réponses

  1. J’ai arrêté de voir Doctor Who, je suis complètement larguée mais ça fait plaisir de lire ton billet très impliqué sur la série… je le relirais avec plaisir après avoir revu la série !

  2. […] 50 ans du Docteur Who chez Jainaxf […]

  3. J’aurais bien aimé que Christopher Eccleston reste plus longtemps. Il jouait un Doctor plein de naïveté, de joie enfantine.

    • J’aimais beaucoup Ecclecston également et je n’aurais pas dit non à un an ou deux de plus avec lui…mais c’était sa décision, et j’adore David Tennant et son Ten, il reste mon Docteur préféré à ce jour…
      Il y a quelques romans avec Nine si tu veux le retrouver ! 🙂

  4. C’était chouette de réécouter les musiques de la série ! merci pour les liens !

  5. […] Plus d’infos sur Doctor Who : La caverne de Jainaxf […]

  6. […] – 50 ans avec le Docteur 2/2 (série 2005 et produits dérivés) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :