Neverwhere de Neil Gaiman

Un peu de lecture pour ce mois anglais avec ce livre d’urban fantasy qui se passe à Londres et qui est vite devenu un classique parmi les fans de SFFF ! On découvre ce Londres fantastique et secret qu’on découvre en suivant Richard, un jeune homme ordinaire…

Synopsis :

Richard a une vie normale : il travaille dans la finance et a une fiancée ambitieuse. Mais le jour où son bon cœur le pousse à aider une étrange inconnue blessée, tout bascule : sa fiancée l’a oubliée, plus personne ne le reconnaît au boulot…Il se lance donc à sa recherche pour comprendre ce qu’il se passe.

 

J’avais déjà lu Neverwhere dans une version plus courte (il a été réédité il y a peu dans une version « director’s cut ») et j’avais bien aimé mais ça n’a pas été un coup de foudre immédiat. C’était le premier roman de Neil Gaiman que je lisais et je connaissais moins bien Londres pour apprécier les détournements et créations de l’auteur autour d’endroits connus.

C’est lors de cette deuxième relecture, j’ai vraiment adoré le roman ! Déjà, il était plus long et développait encore un peu plus son univers si particulier, et puis, je connais bien Londres à présent (14 séjours de courte durée !) donc j’ai davantage pu apprécier le Londres-d’En-Bas !
C’était presque comme une première lecture, je ne me souvenais pas de grand-chose après 12/13 ans depuis la première fois !

 

L’univers est donc clairement un des gros points forts du roman : on découvre un Londres parallèle à la fois inquiétant et fascinant ! Chaque lieu est un clin d’œil à une station londonienne connue : on a par exemple le pont de Night’s Bridge qui se situe juste en dessous de Knightsbridge mais qui recèle de bien plus noirs secrets que la station huppée du Londres-d’En-Haut !
On se régale donc à découvrir les lieux fantasmagoriques issus de l’imagination d’un auteur bien barré qui adore les références !

 

L’intrigue en elle-même est assez classique avec un héros ordinaire plongé dans ce monde hallucinant et le découvrant au rythme du lecteur et une quête initiatique pour Porte et Richard.
Mais on ne s’ennuie jamais grâce à cet univers riche mais aussi des personnages hauts en couleur : le Marquis de Carabas, escroc charismatique, les tueurs psychopathes Croup et Vandemar, le vieil ermite Old Bailey…

Richard est un héros assez attachant : complètement perdu et passif au début, il se découvre peu à peu des ressources cachées et mûrit au cours de son aventure.

 

Enfin, j’ai lu ce roman en VF (emprunt à la bibli) mais je trouve que l’auteur à une jolie plume qui nous entraîne facilement ailleurs et nous fait croire à cet autre univers caché ! J’ai beaucoup apprécié les descriptions (alors que c’était mon cauchemar dans de nombreux classiques, y compris dans Le Seigneur des Anneaux quand j’étais ado !)

Neil Gaiman a clairement un univers proche des contes de fée avec ses intrigues souvent initiatiques (Coraline, Stardust, The Graveyard Book…), ses univers fantastiques et ses personnages assez archétypaux mais attachants ! Et j’ai toujours aimé les contes de fée…

 

Petit historique ! le roman a d’abord commencé comme une série télé que Gaiman écrivait par la BBC : mais ce dernier, frustré par le manque de budget qui l’obligeait à couper des scènes ou à renoncer à certains lieux, à décider d’écrire un roman pour avoir exactement l’histoire qu’il voulait (les Anglais aiment décidément le transmédia : cf Douglas Adams dont Le Guide du Routard Galactique a commencé comme une série radiophonique pour devenir ensuite une série de romans, une pièce de théâtre, un film…).
Récemment, il y a également eu une adaptation radiophonique avec plusieurs acteurs connus pour jouer les personnages (James McAvoy, Benedict Cumberbatch, Natalie Dormer…) et qui semble de qualité ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir ces 2 autres versions, mais je compte bien y remédier bientôt (apparemment, il y a aussi une série de comics publiés en 2006) !

China Miéville a récemment écrit un roman jeunesse qui ressemble à Neverwhere au premier abord : Lombres (Un Lun Dun en VO) qui est apparemment un hommage à ce dernier, je vais peut-être le lire, les critiques sont plutôt bonnes !

 

 

Conclusion :

Un excellent roman de fantasy urbaine qui plaira aux amoureux de Londres et aux amateurs d’univers fantastiques ! On est loin des vampires ou des loups-garou de la bit-lit ! Une jolie redécouverte grâce à ce mois thématique ! 🙂

 

Publicités

26 Réponses

  1. Ouf, tu aimes xD

    C’est marrant ce roman a été mon premier Gaiman dont j’ai lu les premières pages… et que j’ai rendu à la bibliothèque sans finir. Je l’ai lu en entier quelques années plus tard, mais du coup je me rappelle toujours du passage de la petite vieille et du parapluie plan de métro de l’introduction avant tout autre détail du roman !

    La série est pas mal, affreusement kitsch côté SFX (mais bon les années 90 sont très ingrates pour ça) mais pas désagréable malgré les coupes. Le feuilleton radio j’avais commencé à écouter, c’était pas mal mais j’ai raté la suite hélas.
    Y’a une adaptation comic si tu veux continuer dans la veine transmedia d’ailleurs ^^

    • Oui, l’introduction est très importante, mine de rien ! Apparemment, ce livre s’apprécie mieux à la deuxième lecture ! 🙂

      Je vais voir pour la série et les comics ! Pour le feuilteton radio, je l’ai, je peux te l’envoyer si tu veux, dis-moi ça par mail…

  2. J’ai parcouru rapidement ton billet car c’est un titre que j’ai très envie de lire (mais il n’est jamais dispo à la bibli !!). je l’avais même programmé pour le mois anglais.
    Sinon, je ne connais pas très bien Neil Gaiman mais j’ai adoré American Gods et ses albums jeunesse…

    • C’est marrant, j’ai détesté « American Gods », j’ai trouvé ça long et ennuyeux ! Bon, je l’ai lu à 16/17 ans, il faudrait peut-être que je lui redonne sa chance…
      En tout cas, je te conseille vivement Neverwhere ! En jeunesse, Coraline est sympa et j’ai beaucoup aimé « The Graveyard Book » !

      • Il faut que tu relises American Gods je pense, c’est un livre assez exigeant pas forcément facile au premier abord (et qui s’apprécie encore plus quand on le relit, c’est caractéristique de toute l’oeuvre de Gaiman je crois xD)

      • J’ai aussi lu « Coraline » que j’ai beaucoup aimé (et j’ai encore plus aime l’adaptation au cinéma). J’aime bien aussi « Odd et les géants de glaces » inspiré de la mythologie scandinave.

  3. Je me reconnais bien dans les amoureux de Londres, pour le reste je suis prête à tenter l’aventure !

  4. Je l’ai lu il y a quelques temps, et j’ai l’impression d’être totalement passée à côté :s ce qui est très frustrant ! Peut-être lui que je lui redonnerais sa chance un jour. En tout les cas, contente que ça t’ai plu 🙂

  5. Tu me tentes !!! Je le note avec plaisir.

  6. […] Neverwhere de Neil Gailman chez Jainaxf […]

  7. Je pense que j’apprécierais l’atmosphère londonienne mais je ne suis pas fan du tout de fantasy ! J’hésite, j’hésite ….;-)

  8. Je ne l’ai toujours pas lu mais il me tente bien!

  9. Adoré celui-là… Je note le Miéville, du coup!

  10. Un très chouette livre. Je l’ai racheté aux Uto (j’avais la vieille version) et vais donc du coup le relire. Ptètre cet été.

  11. […] – Neverwhere de Neil Gaiman (que j’aurais bien mis dans mes romans favoris du mois pour les photos-bilans, mais le livre avait été emprunté par un autre usager !) […]

  12. […] est amoureux de la métropole britannique comme moi ! Bon, ce n’est pas aussi délirant que Neverwhere, mais on s’amuse bien quand même à imaginer ce monde parallèle […]

  13. […] Neverwhere de Neil Gaiman : relecture après plusieurs années, ce livre est définitivement un […]

  14. […] Lombres de China Miéville : un roman qui m’évoque Abarat de Clive Barker, ainsi que Neverwhere ! 2 ado sont transportés dans une ville reflet de Londres (elle récupère et remodèle les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :