Doctor Who 7×11

Bon, je crois que je vais m’en tenir à cette numérotation ! Cette semaine l’épisode est un peu plus mythologique ! Plongeons ensemble dans les entrailles de la bête…

Synopsis :

Un « accident » abîme sérieusement le TARDIS et Clara est coincé à l’intérieur… Le Docteur part à sa recherche avec les personnes responsables du crash du TARDIS.

Le titre de l’épisode semblait prometteur : j’ai bien aimé les explorations passées du TARDIS, que ce soit The Doctor’s Wife ou, dans une moindre mesure, The Edge of Destruction (avec le premier Docteur). IL faut dire que le TARDIS a un potentiel énorme pour les intrigues : vaisseau vivant et conscient, aux dimensions infinies et qui peut changer totalement son intérieur…

Il y a de jolies trouvailles visuelles : le laboratoire de savants fous, la bibliothèque, quelques clins d’œil à la série classiques (le parapluie, « l’Eye of Harmony »), le concept des « echoes » est aussi assez bien mis en scène…
Par ailleurs il y a aussi des interactions intenses et intéressantes entre Clara et le Docteur ! Le début où ils parlent du TARDIS est drôle, mais surtout, le Docteur explique enfin son attitude relativement froide envers Clara : il craint qu’elle ne soit qu’un piège à son attention et pas une vraie personne ! A la fin de l’épisode, il semble enfin accepter de faire confiance à Clara quand elle lui dit ne pas savoir de quoi il parle et à la considérer comme une compagne à part entière…

De son côté, Clara ne chôme pas non plus en découvrant un énorme livre sur la Guerre Temporelle dans la bibliothèque…Par contre cela m’a vite agacé : on sait très bien que les scénaristes nous teasent et qu’on n’aura jamais le droit à plus de détails sur la Guerre Temporelle ! De même, c’était impossible qu’on apprenne le nom du Docteur (en tout cas pas dans cet épisode, on verra lors de l’anniversaire de la série) ! Cela m’a plus frustré qu’autre chose. On sait quand même que le nom du Docteur doit être connu (Clara le reconnaît), sans être aberrant (Clara aurait certainement été plus surprise si le nom du Docteur avait été « Dieu » ! 😉 ) !

 

Parlons maintenant des trois personnages secondaires : je les ai trouvé plutôt ratés ! Déjà quand j’ai vu les yeux synthétiques d’un des personnages, j’ai craint d’avoir affaire à un des robots géants de la saison 6, ce qui m’a fait remonter de mauvais souvenirs à la surface ! Ensuite, le trio reste vraiment très cliché tout au long de l’épisode, avec le personnage gentil et intelligent, le personnage autoritaire et égoïste et le dernier qui suit le second sans vraie personnalité…Ça s’arrange un tout petit peu vers la fin de l’épisode, mais à mon sens, c’est « too little, too late » !
Honnêtement, ils servent surtout à donner des faire-valoir à qui parler au Docteur quand Clara n’est pas là et à multiplier le nombre de zombies !

Venons-en à eux, justement ! Le concept timey-wimey qui génère leur création est malin et le fait qu’ils reprennent le tic des différents acteurs est une excellente idée, mais on ne comprend absolument pas leur motivation ! Si ce sont des versions futures des personnages, ils devraient vouloir aider leur versions passées à empêcher ce qui leur est arrivé, non ? Ou au moins, se suicider pour arrêter la douleur des horribles brûlures, mais sûrement poursuivre les protagonistes pendant tout l’épisode !

 

 

Bref, il y a de jolies décors et quelques belles trouvailles imey-wimey, mais il y a de trop nombreuses failles scénaristiques à mon goût ! On est bien loin de la profondeur de The Doctor’s Wife, le dernier épisode mettant le TARDIS au centre de l’intrigue…IL fait dire que le TARDIS sert surtout de mise en danger pour faire interagir le Docteur et Clara, il est plus un décor qu’une vraie personne…
Ça aurait pu passer et faire un bon épisode s’il n’y avait pas la fin. JE DÉTESTE LE BOUTON RESET (ou les épisodes où tout n’était qu’un rêve) ! J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps devant l’intrigue, étant donné qu’elle n’affectera pas les personnages ! L’évolution des relations entre le Docteur et Clara et les révélations qu’ils se sont faites ? Oubliées !
Bon, après avoir réfléchi à frois et lu la passionnante critique de Tyr, je pense que le reset n’est pas forcément complet, que le subconscient des personnages aura peut-être garder une trace de ce qu’il s’est passé, mais quand même, j’ai horreur de ce ressort scénaristique et il m’a en partie gâché l’épisode !

Je crois que je préfère décidément les épisodes relativement stand-alone dans l’ère Moffat (enfin depuis la seconde moitié de la saison 6), les scénarios sont moins fouillis et les résolutions moins frustrantes !

 

Vous pouvez aussi débattre de l’épisode sur Beans of Toast !

Conclusion :

L’épisode a pour lui de jolis décors et quelques pirouettes scénaristiques amusantes, mais ses défauts (personnages secondaires bâclés, failles narratives) et sa fin énervante m’ont empêché de vraiment l’apprécier ! L’épisode se laisser regarder, sans plus !

Publicités

3 Réponses

  1. Hi hi, merci beaucoup pour ce que tu dis de ma review mais…tu réalises que se laisser convaincre par une de mes théories est en général le plus sûr moyen de se planter hein?^^
    Sinon je vois qu’on reproche les mêmes choses à l’épisode. Méchants fades, zombies à l’attitude inexplicable, bouton reset. C’est indéniable, y’a de gros défauts, mais parfois on arrive inexplicablement à passer outre et se prendre au jeu. Si ça pouvait m’arriver jusqu’à la fin de la saison je serais ravie.
    Oh et…damn, j’ai raté le parapluie!^^

  2. Mouahah devine quoi, moi j’ai adoré 😀

    Bien sûr c’est pas tout très cohérent, mais j’étais à fond dedans donc ça passait très bien (et bon moi aussi j’ai une théorie personnelle sur le fait que bon nombres d’évènements de cet épisode sont le fait du TARDIS, ça me rappelle trop The Edge of Destruction ce genre d’intrigue).

    Mais bon en même temps si j’ai adoré, tu ne pouvais pas aimer, c’était une évidence *sors*.

    • Lol, c’était certain (je viens de lire ta critique) ! Enfin, nos opinions ne sont pas tout à fait opposées, je n’ai pas trop aimé, mais je n’ai pas déteseter (contrairement à Sullivan du Daily Mars, par exemple, qui avait pourtant adoré la fin de la saison 6, lui !)

      Oui, ta théorie est intéressante, j’espère qu’elle se révélera juste ! Moi aussi ça m’a rappelé The Edge of Destruction (que j’ai bien aimé) dans l’idée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :