Mimosa de Vincent Gessler

https://i0.wp.com/www.l-atalante.fr/blog/wp-content/uploads/2012/02/Mimosa_couv_blog.jpg

Vincent Gessler est un auteur qui est arrivé relativement récemment dans l’univers de la SFFF (il s’est fait connaître avec Cygnis) mais il s’est déjà fait remarqué avec ses deux romans : ils ont tous les deux eu de très bonnes critiques ! Quand je suis tombé sur Mimosa en occasion à Gibert, je n’ai donc pas hésité…

Synopsis :

Tessa enquête sur plusieurs morts mystérieuses où les victimes semblent devenir folles et garder en tête l’image d’un mimosa. Dans ce futur, tout le monde imite une célébrité (acteur, chanteur, personnage…) à l’aide de chirurgie esthétique,sauf elle qui préfère garder sa propre identité. Mais elle va vite se rendre compte que cette enquête va l’amener à découvrir des vérités dérangeantes…

Voilà un roman original et même expérimental qui ne plaira pas forcément à tout le monde ! En effet, tout le contenu est clairement plein de références, de mises en abîmes et autres procédés méta et post-modernes ! Il vaut donc mieux s’y connaître un minimum en livres, séries et musique (j’ai jeté un œil à Wikipedia pour 2/3 références) pour en profiter pleinement ! Tout le roman joue avec le lecteur et ses connaissances, et le quatrième mur est bien mince ici ! On sent que l’auteur est un authentique geek !
Pour ma part j’adore ce type de procédés et l’univers absurde créé fonctionne ! L’ambiance est entre le post-cyberpunk et le transhumanisme et l’intrigue est très rythmée.

Les personnages sont attachants et m’ont clairement fait penser à une équipe de shadowrunners avec leurs armes et leur mépris des règles ! Malgré toues ses références, l’histoire n’est pas négligée et elle tient la route ! Bon, la fin se finit sur une pirouette, mais elle rentre parfaitement dans l’esprit de cet OLNI !
De plus, le lecteur a le droit à de nombreux « bonus » : making-of, interviews des personnages…
Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus, ce n’est pas un livre dont on peut parler facilement, il faut le lire pour savoir si on accroche ou pas !

Bref, il faut accepter de se laisser emporter par ce roman foisonnant et apprécier le paysage multimédia qui apparaît pour en profiter pleinement !  Décidément, j’adore les œuvres référentielles (Jasper Fforde, Terry Pratchett, The Unwritten…) !

Conclusion:

Un excellent roman mais qui n’est pas facile d’accès ! Si vous n’êtes pas un habitué de la SFFF et des jeux référentiels, je vous conseillerai plutôt de commencer par l’excellent Cygnis !

Publicités

2 Réponses

  1. du retard dans ma lecture des blogs ? non a peine hem hem * toussote *

    bon ben encore un auteur a mettre dans mes envies alors. tu n’es pas la première à en parlant très positivement.

    sinon j’ai appris un nouveau terme « transhumanisme » XD La plupart des dystopies / anticipation vont la dedans en fait si j’ai bien compris (j’ai lu une partie du wiki). Sans parler que la question du rapport à la technologie est l’une des questions essentielles, pour ne pas dire la base de la SF.

    • Oui, le livre est très déjanté et original ! Si tu as envie de quelque chose de plus classique mais d’excellente qualité, je te propose Cygnis, le livre précédent de l’auteur !

      Oui, c’est vrai que transhumanisme n’est pas forcément un terme très connu…Il faut vraiment que je fasse un lexique pour les termes de séries, jdr, SF…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :