Metronom’ tome 2 et 3 de Corbeyran et Grun

J’avais commencé cette BD a l’occasion du challenge steampunk il y a plus d’un an, le temps a passé et les tomes suivants n’étaient pas dans mes achats prioritaires… J’ai finalement pu la continuer à peu de frais en dénichant la suite au dernier comité BD ! Que deviennent donc nos deux héros ?

Synopsis :

Floréal est finalement libéré grâce à un de ses contacts. Il retrouve Lynn pour lui dire ce qu’il a appris. La personne qui l’a libéré veut leur confier une mission : découvrir la vérité sur le mystérieux virus qui a affecté l’équipage du mari de Lynn. Ce dernier a été transféré dans une station orbitale ultra-secrète…

 

 

Finalement cette BD a clairement une ambiance cyberpunk dystopique, même si son architecture tend vers le rétrofuturisme ! Surveillance de tous les instants, traîtres qui sont partout, dictature déguisée…L’aspect steampunk est cependant présent dans le conte métaphorique qui déclenche les événements !

 

Après un premier tome qui pose les bases de l’histoire, l’auteur prend le temps d’expliquer un peu comment on en est arrivé à une telle dictature, il nous montre aussi ses rouages et nous présente les créateurs de Metronom…
De leur côté Floréal et Lynn ne cessent de s’enfoncer dans les ennuis, et de s’en sortir un extremis parce que quelqu’un a besoin d’eux pour faire le sale boulot !

Ils m’évoquent un peu des shadowrunners (= mercenaires employés par les grandes puissances pour des missions illégales) ! Leurs pérégrinations vont nous permettre de découvrir les gens qui ont choisi la clandestinité, les fonctionnaires gouvernementaux (plus ou moins pourris)…

A ce propos, j’aime beaucoup les dessins de Grun, il fait naître une ambiance sombre et oppressante !

 

 

Spoilers

Par contre, pour l’instant, le mystère est maintenu sur l’étrange forme de vie/virus ramené de l’espace; mis à part qu’elle semble très dangereuse pour l’Homme ! C’est sans doute gardé en réserve pour la suite…Malgré tout il reste quelques lueurs d’espoir : une possible résistance, des artistes engagés, un flic qui doute…

 

 

 

Conclusion :

Une série qui se laisse toujours suivre avec plaisir dans un univers qui se développe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :