Le jardin des secrets de Kate Morton

J’avais déjà lu Les brumes de Riverton du même auteur, mais je n’avais pas aimé le côté « tragédie programmée » de ce dernier ! Mais Karine et Céline m’ont donné envie de tester ce roman (d’autant plus que j’aime les contes et les ambiances victoriennes) !

Synopsis :

Nell a été adoptée après avoir été découverte seule sur un bateau en provenance de l’Angleterre en 1913. Elle se souvient vaguement d’une « Conteuse » qui lui aurait dit d’attendre… Que lui voulait-elle vraiment ?  Qui est-elle ? C’est ce que cherche à comprendre sa petite fille Cassandra après sa mort. Parallèlement, nous suivons aussi Eliza Makepeace dans sa vie au début du XXème siècle. C’est une petite fille qui adore inviter des histoires…

 

Ce roman a donc 3 narratrices : Cassandra qui cherche à connaître toute la vérité sur cette grande-mère introvertie qui l’a élevée, Nell lors de son voyage en Angleterre pour découvrir son identité, et Eliza qui est le moteur premier de cette histoire.
Le roman a pris un peu de temps pour me séduire : Nell est agaçante à faire comme si elle était seule au monde alors que sa famille adoptive est très aimante, et Cassandra est très passive au début ! Mais dès l’arrivée d’Eliza, j’ai davantage apprécié l’histoire !

Il faut dire qu’Eliza est bien plus fascinante que les 2 autres avec sa vie rocambolesque, et puis elle vit à une époque plus exotique pour nous !
J’ai fini par m’attacher à Cassandra, qui évolue au cours de l’histoire, mais les passages avec Nell servent surtout à donner des détails et des clés à l’énigme !
Les parties avec Eliza restent mes préférées : elles m’ont rappelé les classiques jeunesse britanniques (Le jardin secret, Le petit Lord de Fauntleroy, La petite princesse…) avec leur atmosphère féérique !
Bien sûr, on est dans un roman adulte et il n’y aura pas de happy end pour tout le monde…

Contrairement aux Brumes de Riverton, le fait de savoir comment cela se terminait dans les grandes lignes ne m’a pas dérangé : sans doute parce que le personnage de Cassandra est plus positif que celui de Grâce (qui est mourante dans une maison de retraite) et qu’Eliza m’a paru moins bornée que les soeurs Hartford !

Néanmoins, si l’atmosphère du roman m’a plu, les « secrets » sont assez faciles à deviner pour une lectrice expérimentée comme moi ! J’avais deviner l’essentiel dans le premier quart du roman ! Mais c’est assez bien écrit pour que je me sois laissée emportée par les personnages et leurs quêtes; et la fin est attendue mais assez satisfaisante !  
Cette ambiance féérique contrastait agréablement avec mon autre lecture du moment (Hôtel Adlon), pleine de SS, corruption et violence…

 

Conclusion :

J’ai passé un bon moment avec ce livre, même si ce n’est clairement pas un chef-d’oeuvre ! A lire quand il pleut avec une bonne tasse de thé (un peu comme un period drama classique, d’ailleurs !) !

Publicités

2 Réponses

  1. Ici, il pleut, je piocherai plutôt dans ma pile… mais tu as raison, ça sera un livre un peu similaire. Bon week-end !

  2. Syl : bonne lecture ! Tu me diras le titre choisi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :