Doctor Who 7×05

Et voici l’épisode de mi-saison, ensuite plus de Doctor Who avant Noël ! So what ? Spoilers bien sûr !

Synopsis :
Le Docteur, Amy et Rory sont à New York. Rory tombe à l’eau se fait enlever par un ange et atterrit en 1938 où il tombe sur River…

 

J’y ai cru. Pendant 5 minutes, j’ai pensé qu’on aurait le droit à un très bon épisode, un épisode digne de la fin d’Amy et Rory (étant un minimum dans le fandom, il était impossible de passer à côté de cette information, ce qui est bien dommage d’ailleurs, ça amoindrit l’impact émotionnel des épisodes de départ !). L’intro était réussie, avec un beau décor et une atmosphère qui rend hommage au hard-boiled (roman noir) américain. Il y a aussi quelques moments et dialogues humoristiques qui fonctionnent assez bien.
Et puis ça part dans le n’importe quoi avec l’arrivée en 1938. Le scénario est basique (« Les Anges sont méchants et élèvent des humains pour les manger dévorer leur énergie temporelle) et bourré d’incohérences !

Première remarque : les Weeping Angels ne sont plus du tout angoissant à force d’être surexploités (à l’image de la Statue de la Liberté dans cet épisode : une fois ça passe, ça fait un clin d’œil sympa, mais plusieurs fois, ça ne fait que souligner l’incongruité d’une énorme Statue qui se déplace et qui devrait toujours être vue par quelqu’un !) ! De plus, j’ai trouvé leur motivation dans l’épisode vague et pas très crédible.
La « ferme temporelle » a été vu et revue (Matrix, anyone ?), et on n’y passe pas assez de temps pour qu’elle soit vraiment menaçante ! Tout va très vite et aucun élément n’est vraiment développé (à commencer par les personnages secondaires !), il aurait fallu plus de temps pour monter une bonne intrigue et faire passer les émotions de l’épisode.

En effet, la menace ne semblant pas vraiment pressante ou crédible, difficile de s’immerger dans les scènes d’émotion ! Je n’ai pas cru 2 secondes à la chute mortelle, mais le fait que Rory s’attarde faisait téléphoné et artificiel, vraiment un prétexte pour qu’il meure de la manière la plus stupide possible ! D’autant plus que les règles temporelles changent en fonction des besoins du scénario, parfois même dans l’épisode !

On en arrive donc à mon deuxième point : les incohérences énormes au niveau temporel ! On ne doit surtout pas faire de paradoxe, puis finalement on peut, mais si on en refait un le monde ne pourra pas le supporter…
D’accord, admettons ! Mais qu’est-ce qui empêchait le Docteur de  retrouver les Pond, de voyager avec eux jusqu’à ce qu’ils soient trop vieux, puis de les ramener dans le passé pour qu’ils meurent au bon endroit et au bon moment ?? Même sans voyager dans le TARDIS (disons qu’avec cette histoire de paradoxe, ils ne pourraient plus), qu’est-ce qui empêche le Docteur de leur rendre visite durant leur vie dans le passé ? Le livre ??

Mais d’une, on pourrait changer la postface (avant ou même après que le Docteur ne l’ait lu) et de deux, on sait depuis la fin de la saison 6 que ce qui compte pour les points fixes (et les risques de paradoxes), ce sont les apparences !
Rien n’empêche le Docteur de leur rendre visite sans qu’Amy ne le mentionne dans le livre (pour ne pas créer de paradoxe donc) ! Bref, l’explication donnée à cette séparation définitive n’est pas du tout convaincante ou cohérente, elle est clairement là pour les besoins du scénario ! Pour ma part, j’aurais préféré que le Docteur puisse leur rendre visite entre les épisodes, je n’ai pas besoin de voir pour imaginer cette fin moins agaçante et stupide (d’autant plus que le Docteur est censé être un génie) !

J’ai la sensation que Moffat s’est rendu compte 3 jours avant qu’il n’y avait plus qu’un épisode pour « se débarrasser » des Pond (d’autant plus qu’ils venaient de décider de repartir finalement dans le TARDIS !) et qu’il a écrit l’épisode en catastrophe en mettant des éléments considérés comme « cool » pour camoufler un scénario boiteux : River Song, New York, des détectives privés et des gangsters, des weeping angels… »une histoire crédible ? Oh, on trouvera bien quelque chose, après tout, on a dit que les 5 premiers épisodes de la saison étaient des blockbusters, ça veut dire des scénarios sur timbre-poste, non ? Et puis, les fans seront concentrés sur Amy, Rory, River et le Docteur, pas la peine de se prendre trop la tête !  » Rolling Eyes Rolling Eyes

J’aimerais quand même terminer par un point positif (presque le seul à mes yeux) : la fin avec Amelia, assez poétique. Je savais bien qu’on entendait le TARDIS dans le 5×01 ! Bon, par contre, ce n’est pas très logique : toute la saison ne devrait être qu’un rêve/souvenir d’Amy, donc Amelia ne devrait pas être dehors, elle a des parents à la maison ! Enfin, au point où Moffat en est avec le timey-wimey, une incohérence de plus ou de moins ne change pas grand-chose, et ça m’a fait plaisir de revoir Amelia !

En conclusion, les défauts de Moffat, déjà présent dans la saison 6, sont devenus omniprésents et m’empêchent d’adorer la série autant qu’avant. Moffat a définitivement « sauté le requin » pour moi avec cet épisode pleines de références personnelles et de clins d’ œil au point d’en oublier l’intrigue principale, et je crains qu’il ne remonte pas la pente avant son départ…

En effet, je trouve que Moffat gère assez mal les émotions de ses personnages sur le long terme (contrairement à RTD, ce qui faisait que j’appréciais souvent ces finales malgré quelques facilités scénaristiques), mais ces scénarios intelligents plein de timey-wimey compensaient largement !  Hélas, ces 2 dernières saisons, les éléments de SF varient entre le trop simple (fin de la saison 6 où on nous promettait quelque chose d’épique et on se retrouve littéralement avec une simple arnaque) à l’incohérence totale (cet épisode) !

 

 

Conclusion :

Le divorce entre Moffat et moi est définitivement consommé avec cet épisode, un des plus mauvais de la série depuis 2005 (voir le plus mauvais !) ! Ses incohérences, son manque de maîtrise des émotions des protagonistes, son rythme trop rapide…tous ses défauts se sont amplifiés depuis la saison 6 ! J’espère que la nouvelle compagne saura apporter un peu de fraîcheur, mais avec Moffat en showrunner, je ne pense pas que la série changera de manière drastique…et il y a des rumeurs qui affirment que Chibnall serait son remplaçant, snif !

Publicités

5 Réponses

  1. Moi je ne lui trouve pas autant de problèmes à cet épisode. La fin me parait un peu bancale, mais j’ai retrouvé avec plaisir les Weeping Angels (bien plus flippants que la dernière fois), et le mélange avec l’ambiance film noir m’a bien plu avec le coup du bouquin.
    Menfin des goûts et des couleurs, comme on dit 😀

  2. Vert : oui, je me sens un peu seule au monde, apparemment il y a pas mal de fans qui sont de mon avis, mais ils ne doivent pas être très présents sur BOT ou par ici !
    Enfin, c’est cool que l’épisode fonctionne pour quelqu’un, je suis juste triste de me sentir de plus en plus extérieure à la grande messe Doctor Who…:-(

  3. CouCou JainaXF ! Tu l’avais prédit et cela s’est réalisé : j’ai été terriblement déçue par la « fin » des Pond ! Ils vont moisir dans un monde loin du Docteur (et de River ?) et du chouette père de Rory plutôt que de rester dans leur époque et vivre une vie ‘tranquille’ (aussi tranquille que puisse être la vie quotidienne avec une fille comme Amy lol) comme ils l’auraient mérité … Je suis vraiment déçue par cet épilogue et on est vraiment très loin de l’émotion provoquée par la ‘fin’ de Donna … et encore une fois, j’ai noté les mêmes incohérences que toi !
    Comme je suis d’un naturel optimiste, j’attends beaucoup de la nouvelle compagne (même si je suis déçue que ça soit un autre personnage que celui de la geekette aperçue dans l’ép.1 de la saison 7 …).

    • Ah, donc je ne suis pas la seule à être restée de glace face à l’épisode ! J’espère aussi que les choses vont s’arranger !

      Par contre attention aux SPOILERS pour le Christmas Special !

      Je ne savais pas que le personnage serait différent, pour moi c’était la même actrice donc sans doute le même perso ! J’espère qu’on ne nous sortira pas encore une histoire éculée d’ancêtre/descendante identique, clone…

  4. […] Après les récents événements, le Docteur a décidé de ne plus s’impliquer nulle part et se contente de se promener en compagnie de quelques vieux amis, malgré une neige étrange à l’ère victorienne. Mais une certaine Clara est bien décidé à découvrir qui il est et à l’entraîner dans l’aventure… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :