Brèves hebdo (89) : From the middle of nowhere…

La reprise est plutôt calme à la bibliothèque, la plupart des gens ne sont pas encore revenus, ce qui nous laisse le temps de préparer la rentrée ! Naturellement, j’ai eu moins de temps que je ne l’aurais souhaité pour mes loisirs, mais j’ai quand même réussi à bien avancer dans ma PAL et ma PAV ! J’aurai aussi l’occasion de lire ce week-end : je pars voir mes grands-parents qui vivent dans un bourg de 600 habitants avec UNE boulangerie/épicerie de secours ! Ça me fait très plaisir de revoir mes grands-parents, mais je serai vraiment dans un coin paumé (sans ordi ou wi-fi) ! Du coup, j’ai écrit ces brèves en avance, une partie du week-end attendra les brèves hebdo de la semaine prochaine !
Oh, juste une petite question avant de partir : il y a eu une rediffusion de The Killing/Forbrydelsen dernièrement ? Parce que j’ai eu énormément de visiteurs intéressés par la série cette semaine ! 

 

Télé

 

Star Trek DS 9 1×05-1×08 : je n’adhère pas aux personnages, je trouve qu’ils manquent de profondeur, et les épisodes manquent de suspens, les scénarios demeurant très classique pour le moment, d’autant plus quand je compare ce début de saison à celui de B5 ! Le dernier épisode est un peu mieux, j’ai aimé la réflexion sur les symbiotes et le fait de donner une histoire à Dax !

Babylon 5 1×06-1×09 : je prends toujours beaucoup de plaisir à revoir cette saison, voir les personnages devenir plus complexes, l’univers s’esquisser… Et le ton de la série n’est ni trop cynique (BSG), ni trop idéaliste (DS9 pour le moment) !

Community 1×08-1×010: mine de rien, je me suis peu à peu attachée à cette bande de losers sympathiques et j’aime beaucoup l’humour basé sur les références et la mise en abîme ! Ça doit être la seule comédie que j’apprécie vraiment depuis The Office US (je parle bien de comédie et pas de dramédie) !

 

 

Livres

– Skully Fourbery joue avec le feu de Derek Landry : un livre très rythmé et plein de rebondissements ! Par contre, j’aimerais voir un peu plus Stéphanie interagir avec des gens normaux, pour mieux montrer le décalage ! Mais ça reste distrayant et agréable à lire…Tout (ou presque) se passe en Irlande (du côté de Dublin), c’est la mode en ce moment (je pense par exemple à la série Fever de Karen Marie Moning) !

Le Nom de Vent de Patrick Rothfuss : j’ai adoré cette relecture et je vous ferai un article complet sur cet excellent volume de high fantasy !

La route de Haut-Safran (La Tyrannie de l’arc-en-ciel 1) de Jasper Fforde : une autre relecture (je l’avais lu en VO) agréable avec une bonne traduction qui m’a permis de me concentrer sur les détails qui avaient pu m’échapper dans cet univers complexe et étrange ! Seul inconvénient : il faudra attendre longtemps pour avoir la suite…

 

En cours

 JDR Teocali de Simon Gabillaud et Coline Pignat : j’avance doucement et j’arrive au système de jeu et à la création de personnages ! Le jeu donne une importance énorme à la communauté et à la place des PJ dans cette dernière, ce qui change des habituels aventuriers plus ou moins solitaires et/ou rebelles !

Naufrageurs galactiques de Christian Perrot : je viens de démarrer ce livre emprunté pour le comité SF, mais je n’ai pas un très bon feeling… En effet, l’intrigue pourrait avoir été écrite il y a 60 ans : une fédération créée par les humains, des agents photoniques pour régler les gros problèmes galactiques, sorte de James Bond spatiaux… sans compter que le début est très descriptif et froid ! Tout cela semble manquer cruellement de profondeur !

 

A lire :

JDR Terra Incognita (livre de base + livre du Maistre)

Les croisés du cosmos de Poul Anderson : un space-opera conseillé par Beatrix et dont la couverture me fait penser à l’univers du JDR Fading Suns !

Skully Fourbery tome 3 de Derek Landry : je continue cette série jeunesse sympathique !

 

Web

 The Lizzie Bennet  Diaries: 1×39 : j’ai adoré « The Insistent Proposal », encore une fois il s’agit d’une modernisation intelligente qui rend la situation de Lizzie bien plus crédible que si toute l’intrigue de P&P avait été transposée de façon littérale !

 Walker Lake 1×04-1×07 : toujours aussi intrigant, je sens qu’il va y avoir des histoires de dimensions parallèles… et beaucoup de dramas humains dans ce camp oppressant où vivent une soixantaine de personnes ! J’ai d’ailleurs apprécié d’avoir le point de vue d’une des arrivantes pour enrichir un peu l’univers !

 

 

IRL

 

– Week-end à la campagne : calme et mini-réunion de famille chez mes grands-parents ! Le dimanche, je retrouverai aussi 2 cousines et une tante que je n’ai pas souvent l’occasion de voir ! Seul ENORME inconvénient : pas d’ordinateur ou d’accès internet (c’est déjà bien quand on peut avoir du réseau pour son portable !), arghhhhh ! 😉

 

JDR

Soirée-enquête Shadow Run : mis à part la chaleur insupportable (certains avaient prévu des blousons en cuir pour leurs costumes, ils ont dû laisser tomber !), ça a été une excellente soirée ! Après plusieurs soirées-enquêtes assez mortelles (au sens littéral du terme !), on a réussi un petit miracle : personne n’est mort à la fin (y compris le traître) ! Chacun a bien joué son rôle, et si l’ambiance paranoïaque a mis un peu de temps à s’installer, une fois-là, on a tous joué le jeu à fond ! La recherche d’indices (appel de « contacts », en fait les MJ) était dynamique, j’ai beaucoup apprécié cette innovation (d’habitude on ne trouve que des indices papier !) ! Seul petit problème : le repas a été un peu expédié et grignoté avec la suspicion et la peur du poison…

 

Prochains articles :

– La French Touch du JDR (particularités des productions françaises)

Une douce flamme de Philip Kerr

Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss

 

Publicités

11 Réponses

  1. Ca va te faire du bien sans connexion Miss !!!
    Profite des joies familiales et de cette fin d’été.
    A bientôt

  2. « il y a eu une rediffusion de The Killing/Forbrydelsen dernièrement ?  »
    Rediffusion en cours… les jeudis et vendredis sur Arte. 🙂

    « Star Trek DS 9  »
    Argh. DS9 ne démarre qu’à la saison 2 ou 3 (je ne me souviens plus, je dois la revoir après STNG mais j’en suis à la saison 4)

    « pas d’ordinateur ou d’accès internet »
    Mes condoléances. J’ai les mêmes, sans TV (re-arghh). 😉

  3. Syl : oui,c’est passé à la vitesse de l’éclair, d’autanrt plus qu’il y avait aussi une tante, 2 cousines, conjoints et 3 enfants, j’ai eu de quoi m’occuper et n’ai même pas pu lire une seule page des 2 livres que j’avais amenés au cas où !

    sarbian : finalement, c’est vite passé, j’avais le net au boulot samedi et je suis déjà de retour chez moi…Merci pour l’info pour Forbrydelsen !

    NicK : bon, bah mon marathon va continuer lentement alors !
    Oui, ils ont longtemps eu une télé en noir et blanc avec 3 chaînes, mais elle a fini par lâcher et ils s’en sont racheté une neuve avec un écran plat, le choc ! 😉

  4. Je suis l’auteur de Naufrageurs galactiques et je suis impatient de connaître votre avis sur ce roman.
    J’ajouterai que l’aspect « space-op » est voulu et assumé. Cependant, rien de pire que du Star-Wars ou du Total-Recall (pour ne parler que les plus récents).
    Dans l’attente de votre critique, je vous souhaite une agréable lecture.
    Christian i. Perrot

  5. Christian i. Perrot : bonjour ! Tout d’abord, merci de prendre le temps d’écrire sur mon blog !

    J’aime beaucoup le space-opera (c’est pour cela que j’avais choisi le livre lors du Comité SF), mais j’ai plus de mal avec les œuvres de l’âge d’or (même si elles ont donné naissance au genre moderne que j’adore). On y trouve de longues descriptions, techniques, des femmes qui tombent toutes amoureuses du héros parfaits, l’action qui prime sur la psychologie…
    De plus, le héros est une espèce de James Bond spatial, or, je dois admettre ne pas être une grande fan de l’espion britannique !

    Enfin je ne demande qu’à changer d’avis si l’intrigue démarre plus loin ! Sinon, votre roman plaira sûrement à d’autres que moi !

    Bonne continuation pour vos prochains romans !

  6. « On y trouve de longues descriptions, techniques, des femmes qui tombent toutes amoureuses du héros parfaits, l’action qui prime sur la psychologie… »
    De la SF pour mecs… 😉

  7. NicK : c’est vrai que ce genre de space-op’ est un peu la « swors and sorcery » de la SF ! 😉

  8. Désolé de vous décevoir, mais le héros de Naufrageurs Galactiques n’est pas parfait (il boit, c’est une tête brûlée, il raisonne avec son laser, il aime les femmes en général, bref, plutôt un anti-héros). De plus, il y a une réelle recherche psychologique au niveau des personnages en général. Certes, le roman commence par quelques descriptions techniques (il faut bien « placer » le monde), mais ensuite, il y a plus d’actions. Après, chaque lecteur est libre d’aimer ou non mon style (même si j’ai reçu pas mal de bonnes critiques). En espérant vous retrouver de l’autre côté de la page.
    Christian i. Perrot

  9. Perrot : je suis une lectrice qui a besoin « d’accrocher » aux personnages et malheureusement, ceux de votre livre ne m’ont pas parlé. C’est tout à fait possible que les protagonistes soient davantage fouillé par la suite, mais j’ai beaucoup de mal avec les longues descriptions techniques…
    Question de goûts, comme je le disais, ce roman pourra plaire à d’autres personnes, j’ai en effet lu 2/3 critiques positives sur le net, et c’est tant mieux !

    • Merci de votre réponse.
      Dommage pour l’aspect technique car, en fait, il n’y a que les tous premiers chapitres de mon roman qui abordent un peu de technique (principalement pour poser l’histoire et le monde). Je pense que vous auriez pu apprécier mon roman en dépassant ce stade. Cependant, je comprends très bien que mon style ne puisse plaire à tout le monde et j’apprécie la franchise des auteurs qui n’hésitent pas à dire qu’ils n’ont pas aimé mon livre. Certes, mon but est de dépayser les lecteurs sans leur « prendre la tête » (d’où mon style jugé « populaire » par des critiques littéraires) mais il est impossible de contenter tout le monde.
      Si j’osais, je vous suggérerais de vous tourner vers quelques unes de mes nouvelles en lecture libre sur Internet afin que vous ne conserviez pas une mauvaise image de mes récits. Rendez-vous peut-être sur mon site si vous le souhaitez…
      En tout cas, merci de m’avoir lu et critiqué car c’est par l’avis de ses lecteurs qu’un romancier progresse.
      Je vous souhaite d’agréables lectures auprès d’autres auteurs.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :