Rivers of London de Ben Aaronovitch

Voici donc le premier tome d’une nouvelle série de fantasy urbaine qui se déroule à Londres. J’avais lu quelques critiques positives sur le net, et la couverture avec sa carte ensanglantée a aussi fortement concouru à l’achat (d’autant  plus que j’étais dans une librairie londonienne) !

Synopsis :

Peter Grant est un jeune policier ordinaire en formation qui espère simplement décrocher une place au sein de la brigade criminelle. Sa vie est bouleversée lorsqu’il aperçoit un fantôme sur le lieu d’un meurtre. En effet il a la capacité de voir le surnaturel…

 

 

J’ai vraiment apprécié l’aspect géographique du livre. Je connais très bien Londres pour y être allée 13 fois et ça m’a fait plaisir d’arpenter de nouveau ces rues si familières de Covent Garden, de suivre le héros dans les différents quartiers de la capitale britannique…C’est quelque chose dont je profite assez rarement (dans une moindre mesure, il y a aussi Berlin et La Trilogie Berlinoise), ne connaissant pas assez les lieux cités (quand ils sont réels)  pour avoir cette impression de familiarité intime avec un endroit ! Il y a bien Paris, mais ce n’est pas une ville que j’aime dans son ensemble, contrairement aux 2 autres (trop cher, trop de monde, de stress, pas assez d’espaces verts…) !

L’auteur mélange les genres du roman policier et de l’urban fantasy. Du polar, on retient un ton assez cynique, des sarcasmes et beaucoup de second degré (notamment pour les institutions britanniques, la police, les traditions plutôt que les lois écrites…).

Le héros fait partie de la police mais dans une unité à part (ils sont 2 avec son mentor) et agit de manière assez indépendante vis-à-vis des autorités, comme les détectives et flics cow-boys des polars classiques !
Contrairement à beaucoup de romans de fantasy, il n’est pas décrit comme , un élu typique aux pouvoirs surpuissants, mais seulement comme la personne au bon endroit au bon moment, un peu plus maline (et chanceuse) que les autres…
Il y a encore le supérieur dur-à-cuir, colérique mais avec un bon fond, l’ami médecin, la partenaire flic…

Si la partie polar est efficace mais assez classique, le monde surnaturel est assez original : si la magie existe bien, elle a un coût et des risques assez énormes. Mais il n’y a pas que des magiciens humains : on croise aussi des fantômes, des esprits, les incarnations quasi-divines des différents cours d’eau de Londres ! Bref, la magie mêlée à l’animisme et les incarnations de concepts m’ont rappelés 2 JDR indies assez peu connus dans nos contrées : Unknown Armies (enfin, d’après ce que j’ai lu sur le jeu, je n’ai pas le livre de base) et Nobilis (un JDR très original et poétique mais difficilement jouable) !
Nous découvrons cet univers au fur et à mesure, en même temps que le protagoniste.
C’est sans doute pour prendre le temps de bien exposer ses principes que l’intrigue policière semble parfois traîner un peu en longueur (d’autant plus qu’il y a 2 affaires en parallèles) ! Malgré tout, tout s’emboîte logiquement et la résolution est satisfaisante avec un bel affrontement final !

 

 

Conclusion :

Un roman agréable avec un univers qui a du potentiel ! Il lui manque un je-ne-sais-quoi pour en faire un vrai coup de cœur (peut-être une certaine lenteur due à l’introduction progressive des éléments fantastiques), mais je suivrai sans doute la série pour voir si la suite tient ses promesses ! Et puis, elle me permettra de revenir à Londres en pensée, en attendant un prochain voyage maintenant que ces fichus JO sont enfin finis !

Publicités

6 Réponses

  1. Malgré ton petit bémol, tu m’as convaincue. Ne serait-ce que pour Londres!

  2. Karine : oui, c’est clairement le gros point fort du roman à mes yeux !

  3. […] ma critique du tome 2 de la série Rivers of London ! Je l’ai lu pour le mois anglais mais j’ai quelques articles en […]

  4. […] fantasy londonien efficace et très agréable à lire ! J’avais déjà lu les tomes 1 et 2 avec plaisir, c’est vraiment une série qui se bonifie de plus en plus avec le temps : […]

  5. […] tome de la série Le Dernier Apprenti-sorcier (voir les critiques des tomes 1 et 2), la série continue son chemin et nous transporte cette fois-ci dans le métro […]

  6. […] O’Malley : j’ai lu une bonne critique de ce roman qui le conseillait aux amateurs du Dernier Apprenti-Sorcier ! Et le début se révèle rythmé et prenant en effet, même si on est plus ici dans […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :