La Sainte trinité du space-opera télévisuel : Babylon 5

A l’occasion du challenge de Lhisbei, j’ai regardé le pilote de Star Trek Deep Space Nine et je me suis dit : pas étonnant que les fans de B5 se soient plaint de plagiat, entre la station spatiale, les deux races qui se détestent, le Capitaine torturé, le Second femme forte… ! Mais si le concept de départ est très proche, il y a du potentiel pour une série intéressante et je vais regarder d’autres épisodes avant de juger ! Bon, tout ça pour dire que ce visionnage m’a donné envie d’en reparler plus longuement (j’en avais déjà parlé brièvement dans mon top série et mon dossier sur la space opera). Je vous invite aussi à lire le billet en 2 parties de NicK, qui fait une excellente synthèse des points forts de la série ! Pour ma part, je parlerai davantage de ma relation personnelle avec la série, sa découverte, son visionnage, les moments marquants…
Attention, fan-girl attitude inside !

Synopsis :

Nous sommes en 2258. Après une guerre meurtrière qui a bien failli voir la fin de l’espèce humaine, une station neutre est créée, chargée de régler les conflits entre les races extraterrestres et de promouvoir la paix et la diplomatie. Mais les vieilles haines sont loin d’avoir disparu, et des choses se préparent dans l’ombre…

 

 

Je dois vous faire une confidence : quand j’ai commencé à regarder Babylon 5, c’était par agacement ! En effet, à l’époque (2004 ou 2005 ?), j’étais encore totalement fan de Stargate SG1 et je fréquentais régulièrement les forums pour prolonger le plaisir du visionnage ! Or, sur beaucoup de ces forums, Stargate était souvent traité de série « popcorn » et comparée de manière peu flatteuse à Babylon 5 (et dans une moindre mesure à Farscape, c’est aussi comme ça que j’ai découvert la série !) ! J’ai voulu vérifier si cette série était vraiment un tel chef-d’œuvre de la SF (et la critiquer vertement dans le cas contraire !) !
Si j’ai trouvé la saison 1 sympathique dès le premier épisode (et certains épisodes montrent déjà son potentiel, comme « The Parliament of Dreams », By Any Means Necessary »…), la série m’a vraiment conquise avec sa deuxième saison : un nouveau personnage actif, des relations entre personnages qui évoluent de manière drastique, la mythologie qui commence à être révélée (ah, The Coming of Shadows »!)…
A ce moment-là, Stargate était passé au second plan et je comprenais mieux les critiques dont elle avait fait l’objet ! Et puis est arrivée la saison 3 et « Severed Dreams » : ça a été une de mes expériences de visionnage les plus fortes et Babylon 5 a alors laissé une marque indélébile dans mon cœur de sériephile. Le pseudo-finale de la saison 4 était déjà très réussi, mais la fin de la série m’a également énormément touchée, elle est tout simplement parfaite pour moi.

J’ai adoré mon premier visionnage de B5, mais le second était tout aussi intéressant ! Outre le plaisir de faire découvrir l’œuvre à mes sœurs (et les initier en même temps au plaisir de la VO, ça a été une des séries-clés pour ça avec Gilmore Girls !), j’ai aussi pu apprécier tous les indices et le « foreshadowing » (augures et présages annonçant les événements à venir) soigneusement disséminé dès la saison 1 !

La force de Babylon 5, ce n’est pas seulement sa structure narrative maîtrisée (et le fait d’avoir des épisodes bouleversants à n’importe quel moment de la saison et pas seulement lors des finales !) et sa mythologie complète et cohérente, c’est aussi les personnages et leur évolution. Les destins des personnages avaient aussi été prévus dès le départ, et s’il y a eu quelques changements nécessaires à cause des contraintes du réel, tout reste logique. La relation entre Londo et G’Kar est évidemment la plus fascinante de la série, mais j’ai aussi beaucoup aimé la relation Sheridan/Delenn, Sheridan/Garibaldi, Garibaldi/Ivanova…
S’il y a beaucoup de moments graves, l’humour n’est pas oublié et apporte des pauses bienvenues ! La critique sociale et les interrogations éthiques sont aussi présentes et faites de manière intelligente !

Babylon 5 a souvent été comparée à des classiques, comme Le Seigneur des Anneaux, les pièces de Shakespeare…et à raison ! Les destinées héroïques, épiques et parfois tragiques des personnages, la structure narrative en actes, la modernité et l’universalité des thèmes…font que la série est digne d’être rangée à côté de ces chef-d’œuvre ! C’est vraiment dommage que la série reste si confidentielle (alors que tout le monde connait BSG malgré son carré amoureux et sa fin douteuse) !
En conclusion, le meilleur de la série, c’est son unité à tous les niveaux, sa constance (je parle de l’oeuvre originale, hein, pas des produits dérivés ou des spin-offs plus ou moins bons). Star Trek est très connu (surtout aux États-Unis) et les diverses séries ont sûrement eu de grands moments et d’excellentes idées, mais c’est une franchise avec ses hauts et ses bas, et le fan sera forcément déçu à un moment ou un autre, ce qui peut ternir son appréciation globale des séries. Dans un sens, c’est la même chose pour Doctor Who, où ma déception vis-à-vis de la résolution mythologique de la saison 6 a coloré mon jugement de la saison entière ! Certes, la série peut toujours repartir et nous surprendre agréablement, mais c’est un autre type de plaisir. On peut toujours revenir à Babylon 5 comme on revient à un classique littéraire : on ne s’en lasse pas et on découvre toujours de nouvelles subtilités et nuances…

 

 

Conclusion :

Babylon 5 est exceptionnelle et je doute de trouver un jour une série qui me marque de la même façon. D’abord, parce qu’il y a peu de chances qu’une chaîne soit prête à investir sur le long terme dans une série mythologique exigeante sans garantie de succès immédiat, d’autant plus que Lost et BSG ont convaincu Hollywood qu’il n’était pas nécessaire d’avoir une fin cohérente pour apporter énormément d’argent, sans compter qu’il sera difficile de trouver quelqu’un avec le talent de JMS et sa volonté de s’investir. Ensuite parce que j’ai des souvenirs très forts liés à cette série : première série mythologique réussie, première série avec une relation de couple et une fin totalement satisfaisante, série regardée avec mes deux sœurs dans ma petite chambre (chez mes parents) sur un écran 15 pouces…Bref, une série mythique à tous les niveaux !
Je dois avouer que DS9 part avec un sérieux handicap pour arriver à la cheville de son aînée, mais on ne sait jamais  !

 

Publicités

14 Réponses

  1. « mais la fin de la série m’a également énormément touchée, elle est tout simplement parfaite pour moi. »
    Copiiiiineeeuh !!! 🙂

     » DS9 part avec un sérieux handicap pour arriver à la cheville de son aînée »
    De mémoire, dans l’épisode Le Sacrifice des anges (Sacrifice of Angels) il y a la plus belle bataille spatiale jamais vu dans une série.

    Si je puis me permettre, j’aime aussi Stargate mais la série est pleine de défaut (surtout à la fin quand il n’y a plus Jack ‘ONeill et son humour tout pourri [comme son humeur])
    @+,
    NicK.

    P.S. : visionnant STNG, je vais essayer de faire un article dessus.

  2. Nick : oui, j’ai lu tes 2 articles et j’aurais quasiment pu me contenter d’un énorme « +1 » (sauf pour le choix des meilleurs épisodes, je n’aurais pas toujours mis les mêmes !) !

    DS9 : Cool, j’attends de voir ça ! 🙂 C’est à quelle saison ?

    Ah mais je suis totalement d’accord, j’adorais Stargate AVANT de découvrir B5, mais ensuite (surtout avec ses dernières saisons décevantes), elle n’était plus qu’une série de SF popcorn plaisante !

  3. oO bonjour Nick je ne connaissais pas ton blog mais va falloir que je le suive de près si tu parles star trek XD Il ne me restes plus que DS9 perso et je devrais pas tarder à m’y mettre ! (j’ai quelques épis de TNG commentés sur mon blog, et pleins d’autres choses qui suivront un jour).

    le temps efface la mémoire, ça fait trop longtemps que je n’ai pas vu de stargate sérieusement. Mais entre le souvenir et la profondeur des épisodes trekkies je peux comprendre cette idée de pop corn ^^

    B5 bon ça m’a pas spécialement emballé comme tu le sais, même si ça m’a quand même emporté pendant un temps (j’ai une série d’articles sur mon blog là dessus o fait *sifflote*).
    J’ai toujours pas la réponse à certaines questions (je crois avoir tout vu à part un téléfilm et le spin off) ! donc je les pose là répondez moi svp ça fait des mois (un an en fait je crois) que j’aimerai bien comprendre 😦 : *SPOILER*
    -pourquoi dans la saison 1 une prophétesse voit la station exploser (et une histoire de navette avec un couple et un gosse ? je ne sais plus un truc du genre),
    -et que signifie la vision de sinclair lors de leur passage sur babylon 4 (la station prise d’assaut, garibaldi qui se sacrifie pour qu’il se sauve) ??
    parce que ça ne se produit pas après ! (la station explose bien par contre mais c’est parce qu’elle est vieille je sais plus combien d’années après, c’est pas comme dans la vision)

    ps qui n’a rien à voir pour jaina : pitié tu as une option à décocher afin de ne pas rendre obligatoire le mail pour commenter, ça nous faciliterais grandement la vie parce qu’à moins d’avoir un compte wordpress y’a plus que la connexion par réseau sociaux ! hors ça me soule que FB connaisse tout de ma vie (et puis l’adresse de mon blog s’affiche pas dans ce cas). Et là je ne parles pas des commentaires que j’ai perdus en n’arrivant pas à me loguer. alors stp décoche l’option 😦

  4. Lael : pour l’instant je ne suis pas non plus emballée par DS9, mais bon, je n’ai vu que 3 épisodes !
    SPOILERS :
    Pour moi, il y a plusieurs moyens pour arriver aux les visions Centauris. Si la station avait explosé en saison 1, la vision aurait été juste, mais elle explose pour une raison différente en saison 5 et la vision est toujours juste. J’avoue que je ne me rappelle plus l’histoire du couple, il faudra que je revoie la série !
    De même, si Garibaldi les avait accompagné lors du voyage, il serait mort, c’est pour cela que Sinclair le laisse sur B5 (créant peut-être un paradoxe, mais assez mineur pour ne pas perturber le cours temporel).

    J’ai décoché l’option du mail, mais j’espère que je n’aurais pas trop de spams en plus dans mes commentaires, sinon je devrai la recocher…

    • Alors tu veux dire que le coup de garibaldi qui meurt c’est sur B4 ?! pourtant y’a une émeute ou une invasion je ne sais plus… arf ça fait trop longtemps « -_-
      ps : oui ok pour le spam merci^^
      ps2 : jtai envoyé un mail

  5. Lael : oui, c’est vrai qu’il y a une émeute en même temps que l’évacuation dans l’épisode de la saison 1 ! Peut-être que le futur a (un peu) changé grâce aux actions des protagonistes ? IRL, peut-être que JMS a décidé de changer des détails dans la mythologie et dans le voyage temporel, et du coup, les 2 épisodes ne collent pas exactement !

    UN mail ? Tu l’as bien envoyé à jainaxf@yahoo.fr ? Parce que je n’ai rien reçu !

  6. De mémoire, ce sont des visions des futurs possibles et le fait de les connaitre a permis au(x) capitaine(s) de changer l’avenir à chaque fois.
    – la vision centaurie : pas de date précise, pas de contexte (la prophétesse le précise bien)
    – Sur Babylon 4, c’est du aux perturbations temporelles et c’est un futur possible (c’est dans le cas ou Babylon 4 n’atteint pas le passé, les ombres sont vaincues quand même mais pas assez affaiblies et elle reviennent mille ans plus tard avec leurs alliés et détruisent babylon 5)

  7. NicK : oui, c’est ça, tu l’expliques mieux que moi, d’autant plus que ça fait un moment depuis que j’ai revu la série dans son ensemble, il faut que je corrige ça ! 😉

  8. bien bien ^^ comment ça se fait que sinclair a des visions o fait ?

    (j’avais pas la bonne adresse -trouvée sur ce blog page about- c’était hotmail, donc c’est bon c’est renvoyé et je t’ai mis dans mes contacts ^^)

  9. […] Marathons Babylon 5 : suite à mon désamour avec la version moffatien de Doctor Who, je me suis retrouvée sans une […]

  10. […] l’héritage kitsch du vieux héros. C’est le cas ici. JM Straczinski (le génial créateur de Babylon 5, inoubliable série de space-opera). Superman est en position de faiblesse psychologique, et cela […]

  11. […] Babylon 5 1×01-1×02 (début d’une nouvelle intégrale) : suite au podcast (voir plus bas) et […]

  12. […] Babylon 5 1×03-1×09 : si la saison 1 n’est pas très épique, c’est toujours un plaisir […]

  13. […] Babylon 5 1×12 : j’ai sauté 2 épisodes qui m’intéressaient moins pour arriver à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :