Le peuple de la pluie d’Arthur Slade

Je lis pas mal de romans pour ados en ce moment, pour le plaisir et pour le boulot (l’avantage, c’est qu’ils sont rapides et faciles à lire) ! Il s’agit ici d’une troisième tome d’une série mêlant espionnage et steampunk !

Synopsis :
La série met en scène Modo, jeune garçon très laid (son nom y fait déjà référence et sa description rappelle celle du Quasimodo de Disney…) qui peut changer d’apparence pour un temps limité. Il est espion au service d’une organisation britannique. Le livre commence  par une introduction in media res assez classique (Modo est perdu dans la jungle) avant de faire un long flashback pour expliquer l’enchaînement des événements…

Nous sommes ici clairement dans un univers steampunk classique : ère victorienne, références multiples (savants fous, hommes invisibles…) aux œuvres de l’époque et technologie à vapeur extraordinaire.
Le livre s’adresse d’abord aux ados avec un héros qui a du mal à s’accepter, des chapitres courts et beaucoup d’action !
Si les aventures sont indépendantes, on retrouve les mêmes personnages (amis et ennemis) au fil des tomes, il vaut donc mieux lire la série dans l’ordre.

Les décors sont également des classiques du genre : Londres dans le premier volume, une cité sous-marine dans le deuxième et à présent un tombeau perdu au cœur de l’Australie sauvage ! Côté steampunk, les héros empruntent un dirigeable à vapeur.

La série est efficace et les personnages sympathiques, et ce tome ne déroge pas à la règle !
On voit Modo évoluer et mûrir au fil des tomes, et peut-être encore plus ici : Modo commence à questionner l’autorité de la seule figure paternelle qu’il ait jamais connu et son visage si laid va jouer un rôle crucial. Sa relation avec les autres personnages récurrents change également.

Contrairement aux deux précédents, ce tome s’achève sur un clifhanger qui sera résolu dans le tome suivant. La Némésis de M. Socrate et de Modo, La Confrérie de l’Horloge reste assez mystérieuse dans les 3 premiers volumes, mais le prochain tome devrait nous en apprendre plus, étant donné qu’il s’agira du dernier de la série !

J’aime bien cette série qui a des personnages attachants et des rebondissements à foison ! Cependant, je suis contente de savoir que la série va se terminer avant de s’essouffler (contrairement à Artemis Fowl, par exemple). De plus, cela permettra d’offrir une vraie fin pour les différents protagonistes !

Conclusion :

Bref, ce tome est dans la lignée des précédents : prenant (il y a de nombreux rebondissements) avec un héros attachant grâce à sa vulnérabilité et son courage. Seule petite réserve personnelle : j’ai trouvé l’introduction trop cliché, ce procédé narratif a été trop utilisé dans les livres et les séries ces derniers années et il apporte trop d’informations tout en frustrant le lecteur avec le flashback !

Mais globalement, c’est une lecture plaisante avec des hommages discrets aux grands classiques !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :