Blanche ou la triple contrainte de l’enfer d’Hervé Jubert

Je poste enfin ma critique de ce livre ! Il s’agit à nouveau d’un livre jeunesse historique mais cette fois-ci l’action se passe à Paris à la fin du Second Empire ! Ce livre compte aussi pour le Défi Steamunk !

Synopsis :

Alors que sa famille fuit la capitale qui risque d’être envahie par les Prussiens sous peu, Blanche est séparée des siens et coincée dans la capitale assiégée. Ce n’est pas forcément pour lui déplaire : en effet, elle a un caractère indépendant et peut compter sur son oncle inspecteur de police pour l’aider. Ce dernier est en train d’essayer de résoudre une affaire épineuse de meurtres, et Blanche, passionnée par la science et les enquêtes,  est bien décidée à l’aider…

J’ai beaucoup aimé ce roman ! En effet, si je connais bien le XIXème siècle britannique avec sa révolution industrielle, sa Grande Famine et sa misère, le Londres de Dickens (à force de lire de la littérature anglaise, les différents quartiers de Londres me sont presque plus familiers que ceux de Paris !)…je connais assez mal le XIXème siècle français ! Il faut dire qu’il est assez complexe au niveau politique avec ses révolutions; restaurations et ses empires !

Par ailleurs, si j’adore la plus grande partie de la littérature britannique du XIXème, je ne supporte pas le naturalisme et le réalisme français de cette période et le Romantisme littéraire a tendance à m’ennuyer !
Bref, ce roman a été l’occasion de me plonger dans un univers paradoxalement plus exotique pour moi que le Londres victorien !

De plus, l’histoire nous permet d’avoir un aperçu assez riche de la vie parisienne de cette époque : les méthodes policières, la médecine de guerre et la dissection, les clubs révolutionnaires, les sectes étranges, le milieu bourgeois…

Le décor est clairement un des points forts du roman et l’intrigue est assez bien menée elle aussi, flirtant souvent avec le fantastique sans jamais y plonger de manière irrévocable ! Et puis, il y a pas mal d’action, on n’a pas le temps de s’ennuyer !

Les personnages sont globalement attachants et intéressants, issus de milieux variés (ouvriers, apprentis proche d’un Gavroche, scientifique excentrique…) et avec leurs défauts (impulsivité et obstination pour l’Oncle Gaston, excès de confiance en soi pour Emilienne…) ! On aborde aussi en filigrane le thème de l’homosexualité à cette époque !
Il n’y a que Blanche que j’ai trouvé un peu trop parfaite pour être totalement crédible : féministe, douée comme infirmière, scientifique, excellente investigatrice…
heureusement qu’on précise qu’elle reste assez conservatrice dans ses opinions politiques à cause de ses origines bourgeoises, sinon elle aurait été une vraie Mary-Sue ! Mais bon, c’est le premier volume de la trilogie, on voit peut-être davantage ses failles dans les volumes suivants ? Et puis, c’est un livre jeunesse, c’est sûrement aussi pour que les lecteurs puissent s’identifier plus facilement au personnage principal !

 

 

Conclusion :

Un roman policier historique réussi et agréable à lire qui exploite une période charnière de notre histoire et assez peu utilisée en littérature historique (contrairement au Moyen-Age ou à l’ère victorienne britannique) ! Je lirais la suite avec plaisir !

Publicités

7 Réponses

  1. Des failles Blanche ? Non, pas trop, où alors sa curiosité !
    J’ai beaucoup aimé moi aussi.

  2. Ah, dommage…en même temps c’est un des défauts de beaucoup de livres jeunesse que je relève en tant que lectrice adulte !

    Mais bon, ça reste très sympa, il faut que je trouve la suite !

  3. Au fait, tu sais que cette lecture peut compter pour ton défi steampunk ? 😉

  4. Moi aussi, j’ai beaucoup aimé ce roman, le meilleur de la série, je crois. Je n’ai pas encore oublié la scène d’ouverture !

  5. Acr0 : non, je ne savais pas, je l’ai rajouté, merci !

    SBM : Ah, bah j’espère que les autres ne me décevront pas trop alors, si c’est le meilleur de la série !

  6. Je suis tentée… mais j’ai un peu peur de l’héroïne trop parfaite… ça a tendance à m’énerver.

  7. Karine : oui, c’est LE gros défaut du roman pour moi et c’est ce qui empêche que ça soit un coup de coeur total !
    Mais ça reste une lecture très agréable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :