The Unladylike Adventures of Kat Stephenson de Stephanie Burgis


Je viens de finir le deuxième tome d’une sympathique série d’uchronie fantasy jeunesse à l’ère de la Régence ! Article écrit dans le cadre du mois anglais et de God Save The Livre !

Synopsis :

Kat Stephenson a de gros problèmes familiaux : son frère a des dettes de jeu, sa famille manque d’argent et sa soeur aînée pense se sacrifier en épousant un vieux barbon pour sauver sa famille, chose que Kat ne veut absolument pas. Mais il sera difficile de faire autrement : sa famille a très mauvaise réputation, étant donné que sa défunte mère était une sorcière, chose la plus scandaleuse possible dans la bonne société !

J’ai vraiment aimé ces deux volumes, ils sont un mélange d’hommage parodique à Jane Austen, d’urban fantasy épique mâtiné d’un soupçon de Club des Cinq ‘l’héroïne à 12 ans et se retrouve souvent la seule à pouvoir résoudre des problèmes graves, et les adultes autour d’elle sont le plus souvent inutile !) ! De plus, l’héroïne a deux soeurs avec qui elle a des relations tumultueuses et affectueuses (un petit côté Penderwicks/Quatre soeurs) !

La société est donc très austenienne : rigide, médisante, futile…tout le monde sait que la magie existe, mais elle est très mal vue et une famille de gentlemen fera tout pour cacher une sorcière qui existerait en son sein.
Au milieu de cette société, Kat fait figure d’OVNI : féministe avant l’heure, très active et dotée d’un sale caractère, elle se retrouve souvent dans des situations délicates, même avant que la magie s’en mêle ! Cet aspect-là m’a un peu rappelé la série Lost in Austen, où une Anglaise moderne arrive dans Pride and Prejudice, même si Kat est un peu plus maline ! L’humour est efficace et on se moque des poncifs de la romance, du bandit au grand coeur, du concept de ville thermale à la mode…

L’héroïne n’a pas de romances personnelles étant donné son âge, mais les amours de ses deux soeurs aînées l’occupent déjà bien assez !

Et le fait d’y ajouter une pincée de fantasy permet d’avoir de l’action et du suspens de manière bien plus crédible que les Pride and Prejudice and Zombies et consorts…

Il y a deux sortes de magie, ce que j’ai trouvé intéressant. La sorcellerie ressemble beaucoup à la version réelle, sauf que les sorts et les potions marchent ! Par contre, les pratiquants (surtout les femmes) sont d’autant plus mal vus qu’on sait que cela fonctionne ! Et i y a une magie secrète et plus puissante  qui permet de défaire les sorts ou d’avoir des effets magiques sans prononcer un mot, le tout policé par une société secrète…

Conclusion :

Une série jeunesse amusante qui fait de nombreux clins d’oeil à la littérature anglaise du XIXème, que demander de plus ?

Publicités

5 Réponses

  1. Je n’en demande pas plus et je note avec grand plaisir !

  2. Syl : j’espère que ça te plaira ! 🙂

  3. […] Jainaxf : The unladylike adventures of Kat Stephenson de Stephanie Burgis […]

  4. […] Holmes (qui m’a aussi permis de relancer mon challenge Sherlock Holmes !), un roman jeunesse, A Tangle of Magyck de Stephanie Burgis, qui a une ambiance rappelant celle de Jane Austen tout en la parodiant  avec […]

  5. […] Jainaxf : The unladylike adventures of Kat Stephenson de Stephanie Burgis […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :