Top 15 lectures 2011

Et voici un petit bilan de mes coups de coeurs de 2011 ! Comme d’habitude, j’ai dû me limiter drastiquement pour faire un vrai top (et encore, c’est un top 15 avec plusieurs catégories !) ! Demain je ferai celui des séries !

Et voici un petit bilan de mes coups de cœur de 2011 ! Comme d’habitude, j’ai dû me limiter drastiquement pour faire un vrai top (et encore, c’est un top 15 avec plusieurs catégories !) ! Demain je ferai celui des séries !

1)      Jasper Fforde  (The Well of Lost Plots: Something rotten/The Big Over Easy/ The Fourth Bear/One of our Thursdays is missing, The Last Dragonslayer)   (catégorie : littérature britannique/de l’imaginaire) : 2011 aura vraiment été l’année où je suis tombée amoureuse de l’œuvre de cet auteur ! Forcément, un auteur qui manie l’humour anglais et les jeux de mots comme personne, qui crée des univers loufoques de SFFF et qui fait des tas d’allusions à la culture classique, un tel homme ne pouvait que susciter mon adoration complète et éternelle ! C’est ma découverte de l’année, et Fforde a rejoint le panthéon de mes auteurs préférés, ceux dont j’achète systématiquement les livres !

Viennent ensuite et sans ordre de préférence :

2) Les Piliers de la Terre/La chute des géants Ken Follet (historique) : c’est rare que des romans non-SFFF rentrent dans mes tops ! Mais Follett sait rendre l’Histoire épique, poignante, il crée des personnages charismatiques, des histoires d’amour touchantes… Les deux livres sont des chefs-d’œuvre !

3) Le puits de l’ascension de Brandon Sanderson : ce second tome est toujours aussi bon ! L’auteur continue de jouer avec les codes de la high fantasy pour notre plus grand bonheur !

4) Secrets of The Fire Sea de Stephen Hunt : sa série de SF/fantasy post-apocalyptique The Jackalians Chronicles est géniale. Il y a le souffle de l’aventure pure qui parcourt ses romans, un univers riche, ses personnages qu’on aime suivre dans leurs péripéties… ses livres peuvent se lire indépendamment  mais il y a des références et des clins d’œil aux tomes précédents ! Chaque volume vous happe rapidement dans une intrigue complexe et rythmée !

  5) A Danse with Dragons de George Martin : j’ai beaucoup aimé ce 5ème volume, mais l’introduction est un peu longue et je suis ressortie frustrée par certains cliffhangers ! Ça reste dans la continuité des précédents tomes et une œuvre majeure de la fantasy !

6) Miss Buncle’s Book de D.E Stevenson (littérature britannique) : un livre très drôle avec un humour proche de Jane Austen et beaucoup de mises en abîmes !

7) La série Malaussène de Daniel Pennac (relecture) : un mélange de roman policier, de roman social caricatural le tout avec humour et un style superbe ! Ces romans comptent parmi les rares que j’ai appréciés en littérature contemporaine française !

8)  Le vieil homme et la Guerre de John Scalzi : un très bon space-opera rythmé avec quelques mystères et une découverte de l’univers progressive

9) L’Atlas d’émeraude de John Stephens (jeunesse) : j’ai adoré ce livre : on y a 3 orphelins qui ont une relation fraternelle réaliste, de la fantasy, des paradoxes temporels…

10) Voraces/Féroces d’Oisin McGann (jeunesse) : un magnifique univers steampunk original, une ambiance teintée d’humour noire, des mystères qu’on découvre petit à petit…  ce roman jeunesse est vraiment original et se dévore !

11) Cygnis de Vincent Gessler : un roman post-apocalyptique poétique et humaniste !

12) Les chaines du dragon/ le sang du dragon de Patricia Briggs : de la fantasy avec des thèmes durs (maltraitance, torture) et des personnages qui évoluent beaucoup au cours des deux tomes !

13) BD Midnight Nation de JMS : une très belle histoire de rédemption dans un monde qui ressemble beaucoup au nôtre… on reconnaît biens les idées de JMS, le créateur humaniste de Babylon 5 !

14)  BD Quatre sœurs de Catherine Baur et Malika Ferdjoukh : une excellente adaptation d’une excellente série ! Les dessins sont superbes et les dialogues bien respectés ! Précipitez-vous sur la BD et la série qui raconte le quotidien de 5 sœurs orphelines, leurs déboires financiers, leurs disputes, les moments de tendresse… le tout avec verve et humour !

 


Publicités

8 Réponses

  1. De quoi me rendre compte que je ne lis plus assez (ou alors plus assez de livres qui me plaisent vraiment)… Enfin, je dois quand même avoir de quoi faire un top 5, dans le désordre :

    – The Men in the Jungle de Norman Spinrad : Quand un leader, sa copine et son bras droit arrivent sur une planète en proie à une énorme injustice, ils voient tout de suite comment en tirer parti. Et ils sont prêts à tout pour prendre le pouvoir. Ou le sont-ils vraiment ? J’ai lu beaucoup de critiques qui disaient que ce livre avait beaucoup d’impact dans le contexte où il avait été écrit (guerre du Vietnam), mais je pense qu’il en a même en dehors. Sous des apparences de roman pulp se cache un roman qui sait frapper là où ça fait mal et qui m’a confirmé l’excellente impression que m’avait fait Norman Spinrad avec Bug Jack Barron.

    – La trilogie du Budayin de Georges Alec Effinger : (Gravité à la Manque, Privé de Désert, le Talion du Cheikh). Ne vous arrêtez pas aux titres dignes de romans de gare : c’est une excellente série qui mêle avec talent roman noir, cyberpunk et culture arabe. Tout est dit.

    – La trilogie de Takeshi Kovacs par Richard Morgan : (Altered Carbon, Broken Angels, Woken Furies) Un excellent univers transhumaniste où l’esprit peut être téléchargé dans n’importe quel corps et où la mort n’est donc plus vraiment un problème. Dommage que les histoires suivent des trames classiques de thrillers américains avec leurs schémas classiques entrecoupés d’action et de sexe avant un twist de dernière minute, le tout avec un héros trop Tom Clancien pour être intéressant.

    – The Great White Shark par Hunter S. Thompson : Un recueil d’articles de l’inventeur du journalisme gonzo. Le concept ? Un journaliste ne peut être objectif. Le mieux est donc d’assumer la subjectivité et d’y aller à fond. En pratique ça donne des articles où le journaliste envoyé pour couvrir une compétition de pêche passe une ou deux pages à en parler et tout le reste à parler de la drogue qu’il prend sur place et qu’il consomme avant de passer la frontière, des articles où le journaliste fait l’actualité plus qu’il ne la couvre mais aussi une plongée dans certains univers dont on aurait jamais entendu parler autrement, et une vision particulière d’autres univers. Et c’est surtout très drôle.

    – Dashiel Hammett: The Thin Man et The Glass Key. Souvent considérés comme romans noirs, voire hard-boiled, c’est pas trop l’effet qu’ils m’ont fait. A la rigueur, the Glass Key a un peu le côté Hard-Boiled avec une plongée dans les méandres de la politique qui montre qu’au final que ce soit dans les années 20 ou aujourd’hui c’est toujours les mêmes magouilles. Mais the Thin Man c’est un peu du n’importe quoi, qui préfigure le post-modernisme de la trilogie New-Yorkaise de Paul Auster. Bon on en est encore loin : on a une trame cohérente et pas de méta-référence, mais la distance entre le personnage principal et l’histoire ainsi que le fait qu’il passe à peu près l’essentiel de l’histoire saoûl participent à cet aspect décalé assez intéressant. Et au final, ça donne des personnages moins iconiques que Philip Marlowe mais aussi plus accessibles, plus proches de nous, ce qui participe à renforcer l’identification au personnage mais aussi au monde qui l’entoure.

    Et en bonus:
    Blade: Je connaissais la série de romans avec laquelle je partage mon pseudo de nom, mais je n’en avais pas encore lul… Et bien force est de constater que les histoires de l »homme fait de muscles, de sang, de sexe et d’intelligence » (encore un point commun) sont… euh… ce qu’on pourrait attendre d’aventures vendues comme ça. Parler de pulp serait insultant envers la littérature pulp. Un héros « parfait », des femmes comme faire valoir sexuel (que ce soient les gentilles « en détresse » ou les méchantes « dominatrices et castratrices » qui se retrouvent dominées malgré tout par le héros). Même en cherchant à parodier des romans de gare, je doute qu’on arrive à aller aussi loin que les romans originaux (enfin si on se base sur celui que j’ai lu, j’ai pas osé lire les centaines d’autres).

  2. Blade : Tu ne lis peut-être pas autant que moi, mais tu lis des livres différents : à part Carbone Modifié je n’en ai lu aucun ! Il faut dire que le cyberpunk n’est pas mon genre de prédilection…

  3. Hé je m’insurge contre cette catégorisation hâtive ! 😉

    Il n’y a guère que la trilogie du Budayin qui soit cyberpunk dans cette liste. Bon, le transhumanisme de Carbone Modifié partage quelques points communs, mais The Men in the Jungle c’est juste de la SF des années 60/70, Dashiel Hammett c’est du roman Noir des années 30 et The Great White Shark c’est du journalisme.

  4. D’accord, j’ai un peu généralisé, c’est parce que je sais que tu adores le cyberpunk ! Je ne lis pas forcémmentforcément énormément de romans policiers américains, je n’aime pas trop le style polar noir pur (même avec personnage saoul !) ! Je préfère les romans classiques (Leblanc, Doyle, Christie), les policiers nordiques (Millenium) ou les vrais post-modernes (qui a dit Jasper Fforde ? ) qui se moquent gentiment du genre…

  5. > 1)Jasper Fforde (The Well of Lost Plots: Something rotten/The Big Over Easy/ The Fourth Bear/One of our Thursdays is missing, The Last Dragonslayer)

    J’ai commencé à lire la série des Thursday Next de Fforde en français mais je me demande ce que je perds à la traduction. Y a-t-il beaucoup de jeux de mots ou d’allusions intraduisibles dans ses romans ?

  6. Imrryan : oui, il y en a beaucoup (surtout dans la série des Thursday et Nursery Crime) et la traduction française est souvent maladroite (j’ai lu un tome en VF, je l’ai relu en VO tout de suite après) !
    Si tu peux, je te conseille vraiment de le lire en VO !

  7. C’est sûr, j’ai presque eu envie d’écrire à l’éditeur pour leur suggérer de contacter Patrick Couton…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :