Mini-bilan Downton Abbey saison 2 : une pente savonneuse…

J’avais adoré la saison 1 de la série, ça a été un de mes plus gros coups de cœur de 2010 ! Il faut dire que j’ai un faible pour les period dramas britanniques, que le casting était parfait et l’humour et l’émotion étaient au rendez-vous !
J’ai donc commencé la saison 2 avec un a priori très positif ! Cet article est écrit dans le cadre du challenge Back To the Past !

Spoilers pour toute la saison !

 

Synopsis :
La guerre bouleverse Downton et la vie de ses habitants tant au niveau social qu’au niveau personnel…

J’ai vraiment aimé le début de la saison et le fait que le manoir soit transformé en hôpital, ce qui a permis des intrigues plus riches ! Certains personnages secondaires, très caricaturaux la première saison, gagnent beaucoup en profondeur au fil de la saison (Edith, O Brien et même Thomas, même si les deux derniers restent fondamentalement désagréables) !

Il y encore des moments plein d’humour, des drames… mais la série perd peu à peu cet équilibre qu’elle avait en saison 1 et garde son problème de rythme (trop d’ellipse, on n’a pas l’impression du temps qui passe) !
En effet, les scénaristes se tournent vers des obstacles et des intrigues de plus en plus soapesques pour faire durer la série et ses romances potentielles !
Mary et Matthew ont droit au carré amoureux, à la guérison miraculeuse et la mort pratique de la fiancée de Matthew, à la culpabilité de ce dernier… tout cela rend leur romance de moins en moins crédible !
Anna et Bates ne sont pas en reste : que la femme de Bates se révèle une vraie mégère prête à tout pour l’empêcher d’être heureux, passe encore, mais cette histoire de suicide/meurtre est pénible ! Je parie qu’Anna sera enceinte la saison prochaine pendant que Bates sera en prison en attendant son procès !

Mais le pire reste l’intrigue de Jane et Lord Grantham : elle arrive comme un cheveu sur la soupe et ne sert strictement à rien sinon à faire naître une tension artificielle entre Lord Grantham et sa femme la saison prochaine !

Bref, j’ai bien peur que les scénaristes n’aient recours à ces ressorts pour faire durer la série, quitte à lui faire perdre en qualité ! Je regarderai le début de la saison prochaine, mais je pense que la série aurait mieux fait de s’arrêter à la saison 2 avec une vraie fin pour tous les personnages !

J’ai l’impression que de nombreux scénaristes britanniques ne savent pas forcément gérer une série sur la longueur, ils sont habitués aux mini-séries et aux saison de 6 épisodes ! C’était la même chose avec Larkrise to Candleford : les 2 premières saisons étaient excellentes mais la suite tournait en rond !

 

Conclusion :

La saison était toujours globalement agréable à voir, mais la série tend de plus en plus vers le soap en costume au fur et à mesure des épisodes ! C’est vraiment dommage !

 

Publicités

6 Réponses

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Mes remarques dans mon billet sur la saison 2 étaient pratiquement les mêmes. Je trouve dommage cette impression de quelque chose de bâclé et cet arrière goût de Soap…
    Il nous reste l’épisode de Noël, espérons qu’ils se rattraperont…

    Tu me fais d’ailleurs penser à commencer Larkrise to Candleford! Je trouve que le format BBC (mini-série et saison de 3 à 6-8 épisodes) est pourtant la meilleure et la moins casse-gueule, je ne sais pas ce qui est passée par la tête de Fellows…

  2. Je suis en train de regarder la saison 1 en ce moment ! Une grosse pensée à toi ! lol

  3. Coucou Marie ! Alors tu aimes la série ?

  4. Je partage ton impression mitigée sur cette seconde saison (dont je n’arrive pas à boucler la review-bilan d’ailleurs). Downton Abbey a embrassé une tonalité de mélodrama au cours de cette seconde saison qui était risquée. Le problème, c’est que les ficelles narratives, cachées derrière un savant dosage en saison 1, se sont retrouvées désormais exposées au grand jour, rendant l’ensemble à la fois prévisible (dans la vanité de certains rebondissements notamment) et en faisant perdre une partie du charme. On a trop souvent l’impression de voir les histoires céder à la facilité ; surexploitant certains sujets et tournant en rond, comme tu le soulignes.

    Après, par-delà les reproches que l’on peut faire, reste des moments de grande émotion, des pointes d’humour, une forme de magie par moment qui revient, un attachement à certains personnages… Si j’ai aussi trouvé parfois que le scénario devenait trop artificiel, j’ai quand même pris du plaisir à visionner cette saison. Ce n’est plus la révélation de la s1, mais je n’envisage pas d’abandonner.

    Tu pourras éventuellement tester ta motivation avec le special Christmas qui sera diffusé le 25 décembre prochain sur ITV (avant la s3). Il durera 2h et se déroulera à Noël 1919 (ajustons nos timelines ^^’)

  5. Oui, je suis d’accord, il y a des personnages qui restent attachants et des moments qui sont toujours touchants, c’est pour ça que j’ai continué à suivre ! Mais la fin de la saison est vraiment marquée par la tonalité mélodramatique !
    Je suivrai ton conseil et verrai le special Noël pour voir si je poursuis la saison 3…

  6. […] ! DA ne déroge pas à la règle et j’ai vu l’épisode hier ! Comme pour Doctor Who, la fin de la saison ne m’avait pas convaincue (certaines intrigues étaient prolongées artificiellement par des rebondissements de soap-opera). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :