The Priory de Dorothy Whipple

Pour changer un peu, j’ai lu un roman plus classique de littérature anglaise (il date des années 30). Il entre dans le challenge God Save The Livre, que j’avais un peu délaissé ces temps-ci ! Une lecture intéressante mais pas exactement ce que j’attendais (désolée pour la couverture pas très lisible, c’est la meilleure photo que j’ai trouvée sur le net !)…

Synopsis :

Dans l’ancien prieuré, la famille Marwood (le père, les deux filles et la tante) vit paisiblement, chacun de son côté, tout en laissant s’accumuler les dettes et se détériorer  les lieux peu à peu. Tout va changer lorsque le père décide brusquement de se remarier et de bouleverser l’équilibre de la maisonnée…

J’avais demandé des conseils pour trouver un livre léger et qui ne finissait pas en tragédie à la vendeuse de Persephone Books. Elle m’a dirigée vers Dorothy Whipple. Je pensais trouver un livre humoristique, plein de caricatures et de légèreté, comme ceux de Jane Austen ou Miss Buncle’s Book.

J’ai été un peu déçue : s’il y a bien des personnages caricaturaux et plein de défauts, il n’y a pas tant d’humour que ça !
Il y a bien plusieurs personnages caricaturaux, mais leurs défauts sont plus au service d’une étude sociologique que vraiment amusants !
L’aspect sociologique est intéressant : on voit les difficultés des familles riches (propriétaires terriens et industriels au lendemain de la crise de 29) à s’adapter au monde moderne et à éduquer correctement leurs enfants. On a aussi un aperçu de la vie des domestiques.

Mon problème, c’est qu’à force d’avoir des personnages imparfaits, produits de leur milieu et bourrés de défauts, on manque de personnages charismatiques et attachants ! Ici, pas de Lizzie ou Mr Darcy, pas de mégère amusante et de dialogues brillants !
Non, les quelques personnages un peu attachants sont victimes de leurs défauts et de leur éducation, il y a un petit côté Zola (ou Bourdieu en non-fiction) pour les tragédies écrites d’avance ! C’est bien écrit, mais ça manque de suspens et d’éclat(s) !

Bon, heureusement, on n’est pas chez les naturalistes français, et ça finit quand même plus ou moins bien pour la plupart des personnages et ma lecture n’a pas été désagréable, mais c’est un peu lent et prévisible (même si les 100 dernières pages sont plus intéressantes avec des protagonistes qui sont confrontés à de vrais obstacles) ! La fin est peut-être un peu trop pleine de bons sentiments à mon goût, après la parade des défauts de tous les personnages, le contraste est assez saisissant.

Malgré tout, j’ai apprécié cette atmosphère de grandeur perdue et de décadence, une atmosphère de changement et d’attente (on est à la fin des années 30, juste avant le début de la guerre).
Je trouve simplement dommage qu’il n’y ait pas eu de personnages plus marquants pour lesquels j’aurais pu ressentir davantage d’empathie ou d’intérêt et une intrigue un peu plus rythmée et surprenante !

Conclusion :

Un roman intéressant pour son aspect sociologique et son atmosphère (l’écriture est agréable et il y a de jolies descriptions), mais qui manque de l’ironie mordante et de l’humour à froid que la littérature anglaise nous a souvent donné, ainsi que des personnages plus charismatiques ! Il lui manque la plume acérée et drôlatique d’Austen, le romantisme de Charlotte Brontë ou Elizabeth Gaskell pour être un vrai coup de cœur ! 

Publicités

2 Réponses

  1. Malgré ton avis mitigé tu m’intrigues car j’adore les Britanniques méconnus et cet auteur m’a tout l’air d’en faire partie… au diable la caricature, je prends un risque et le note 🙂

  2. Ce n’est pas un mauvais roman, hein, loin de là ! C’est juste que ce n’était pas ce à quoi je m’attendais ! N’hésite pas à essayer et à poster ton avis ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :