Métro 2033 de Dmitri Glukhovsky


Je suis finalement venu à bout de la bête/ce petit pavé ! Les derniers romans russes que j’avais lus étaient ceux de la série de Nightwatch de Sergei Lukyanenko, que j’avais bien aimé (il y avait un côté INS/MV et Monde des Ténèbres avec une saveur douce-amère assez plaisante). Donc quand on m’a parlé de ce best-seller russe, je me suis facilement laissé tenter ! Mais ce roman n’est pas vraiment dans la même veine que la série de Lukyanenko…Synopsis :

Dans un monde dévasté par une guerre nucléaire, quelques survivants ont réussi à échapper à l’holocauste en trouvant refuge dans les profondeurs du métro. L’humanité s’est reconstruit un petit univers ou une station est l’équivalent d’un pays, mais son existence précaire est menacée par de nombreux dangers, venus des profondeurs ou de la surface…c’est pour contrer un de ses dangers qu’Artyom quitte sa station pour un voyage dangereux à la recherche d’un plan de sauvetage…

L’univers souterrain du métro, les stations perdues, les choses étranges qui en sortent…  des thèmes classiques mais que je trouve passionnants depuis mon premier contact avec Le Labyrinthe des cauchemars de Jean Alessandrini. Mais à la lecture de ce livre, je me suis rendu compte que je préférais un métro nocturne mystérieux et peu fréquenté, plutôt que cette version utilitaire…

De plus, le mélange du post-apocalyptique et du fantastique mystique m’a semblé assez peu réussi : j’ai trouvé le fantastique peu crédible et le post-apocalyptique franchement cliché ! Entre les bestioles mutantes qui ont évolué à vitesse grand V (moins de 20 ans) pour donner naissance à des espèces de ptérodactyles, les factions politiques pot-pourri caricatural (communiste, néo-nazis, ultra-capitalistes…), j’ai trouvé le potentiel de l’univers gâché par une réalisation maladroite ! Les rêves mystiques m’ont agacée (même si la fin leur donne une justification crédible), le plan magique et surtout le Kremlin…ces éléments ont gêné ma suspension d’incrédulité !
Et puis, on ne sait pas ce qu’il s’est vraiment passé pour déclencher la guerre, l’état du reste du monde et s’il y a des survivants…c’est peut-être dans la suite, mais c’est frustrant et ça donne un roman claustrophobique et un peu pauvre à mon goût !

Autre problème majeur : les personnages. Artyom est franchement transparent et stéréotypé (le « farmboy » naïf et altruiste typique, à la Luke Skywalker), il manque de profondeur et d’aspérités ! Et ce n’est pas la photo-mystère qui lui en a donné !
De plus , les personnages secondaires ont trop peu de temps pour être vraiment développés et attachants : Artyom s’en va trop vite, ou ils meurent (les 3/4 doivent mourir, il me semble) ! Du coup, les interactions ne sont pas très riches et il n’y a pas vraiment de relation stable qui pourrait évoluer !

Enfin,  le schéma narratif est très linéaire : arrivée dans un endroit/obstacle/confrontation/(morts éventuelles de personnages secondaires)/victoire et poursuite du trajet. Rinse and repeat une bonne dizaine de fois !
Et l’ambiance désespérée et désespérante a encore ajouté à mon agacement vis-à-vis de ce roman : je préfère les ambiances post-apocalyptiques brutales mais avec une pointe d’espoir, comme dans SurvivorsJeremiah ou Le Feu de Dieu !
Ici, c’est un peu métro (tunnels)/mutos (espèces mutantes, canibales dégénérés…)/dodo (et rêves bizarres) !

Parlons à présent de la fin qui a cimenté définitivement mes mauvaises impressions et l’énervement qu’a provoqué le roman chez moi !

SPOILERS

J’ai absolument détesté cette fin, à la fois tragique et absurde, pleine d’ironie dramatique ! Artyom comprend enfin que les Noirs ne sont pas les ennemis des humains et qu’en s’alliant avec eux une autre existence est possible…juste avant que toute la race se fasse détruire par sa faute !
A ce niveau-là, j’aurais préféré qu’ils meurent en même temps qu’eux, j’aurais trouvé ça presque réconfortant, plutôt que de le condamner à vivre avec un génocide absurde sur la conscience ! J’ai lu quelque part que le message des Noirs n’était peut-être qu’une ruse, pourquoi pas, mais j’aurais préféré que ça soit exploité dans ce cas, plutôt que de les voir mourir 5 secondes plus tard sans connaître le fin mot de l’histoire ! Si l’auteur voulait faire une fin ouverte, je trouve que c’est ratée : elle est juste frustrante et déprimante !
Ou alors, une fin douce-amère avec de l’espoir, un début de dialogue avec les Noirs mais au prix de la vie d’Artyom, ou même une fin heureuse, pourquoi pas, après ce que le roman nous a fait subir !

J’ai du mal avec les fins tragiques, il faut qu’elles soient particulièrement bien amenées et pas dues à la stupidité des protagonistes pour que je réussisse à les apprécier ! Pour ma part, je préfère les fins heureuses mais avec des sacrifices (Earn your happy ending sur TVtropes) , douces-amères (comme celle d‘A La Croisée des Mondes) ou ouvertes (celle du Passeur m’a vraiment marquée !) !
Alors quand en plus on nous fait miroiter une fin heureuse avant de nous l’arracher pour faire une tragédie absurde due à l’incompréhension et la stupidité humaine, je n’apprécie pas du tout !!!!!
Il faut dire que je lis pour m’évader et rêver, et je lis presque exclusivement ce que les anglophones appellent de « l’escapism litterature » (si en plus elle dénonce des travers de nos sociétés et fait réfléchir, on a alors un chef-d’œuvre à mes yeux), donc j’avoue que le pessimisme russe littéraire a du mal à passer chez moi !
D’autres personnes auront sans doute aimé cette fin, qu’ils trouveront représentative de l’espèce humaine dans toute sa splendeur, mais je préfère la littérature humaniste et porteuse d’espoir (d’ailleurs, c’est en partie pour ça que je n’ai pas du tout aimé 1984 ou Le Meilleur des Mondes, même si je les ai trouvés intéressants au niveau intellectuel)  !

Conclusion

Un roman à l’univers étriqué et stéréotypé (malgré le concept qui avait un fort potentiel), au protagoniste peu charismatique et manquant de personnages secondaires stables et dont l’ambiance de plomb ne m’a pas plu ! Et je ne parle pas de la fin !  Bref, une grosse déception, j’ai hésité à intituler ce post Dodo 2033 ! Mais bon, c’est une question de goûts, il y a d’autres blogueurs qui ont adoré : allez  jeter un œil à l’article de HKO, par exemple, qui a un ton opposé au mien !

Publicités

4 Réponses

  1. Re ^^ et merci de l’avoir lu déjà 😉

    Pour les noirs, c’est moi qui pense que c’ets une ruse mais le roman, comme les interviews de l’auteur ne vont pas dans ce sens et on est donc bien dans une impasse, un génocide et une absence d’espoir…

    Je suis tout à fait d’accord concernant les éléments fantastiques avec lesquels je n’ai pas accroché non plus comme j’en parle. Artyom j’ai bien aimé même si son âge aidant je ne me suis pas du tout identifié, ait eu de l’empathie pour lui, mais une curiosité qui a été satisfaite.

    Le roman a effectivement des faiblesses, mon comm met en avant des plus, mais aussi des « moins » car oui il y en a mais :

    -d’une part les fins sombres ne me dérangent pas, j’aime les happy ending comme les fins sans espoir tant que ça me convainc (et là je ne l’étais qu’à moitié quant à la motivation des noirs d’ailleurs XD)

    – mais l’univers, e lieux, le métro comme entité et lieu de vie m’a séduite et j’ai été complètement immergé dans les tunnels…. (et en vrai c’est mieux XD) pour moi le personnage principal est le Métro tous les humains sont secondaires…

    Métro 2034 au niveau littéraire est supérieure mais je ne te le conseille pas, ça ne collera effectivement pas 😉

  2. De rien, on a des goûts en commun, donc j’ai voulu le découvrir et ai fait l’effort d’aller jusqu’au bout pour vérifier que je ne passais pas à côté de quelque chose qui aurait pu me plaire…

    Ton hypothèse sur les noirs est intéressante et logique, elle m’a traversée l’esprit quand je lisais leur message télépathique !

    D’habitude j’aime bien les catacombes, les égoûts, le métro et tous ces univers souterrains et secrets, mais ici le courant n’est pas
    passé !Sans doute en grande partie parce que j’ai besoin de personnages pour lesquels je ressente un minimum d’empathie et/ou d’intérêt ! Et le manque de personnages féminins m’a effectivement gêné !

    Merci pour le conseil, en tout cas, et n’hésite pas à me faire d’autres recommandations, la prochaine sera peut-être la bonne (bon, peut-être pas un truc trop désespéré, j’ai du mal avec les tragédies absolues, tu l’auras compris !) 😉
    Et si tu n’as pas aimé aimé une des œuvres que j’ai conseillée, n’hésite pas à me le dire ! 🙂

    • argh, je viens de m’apercevoir que je ne recevais d’alerte pour les comm et que malgré tout un tas de cochage, il fallait encore que je coche XD

      Pour tes dernières reviews, comme je lis peu de steampunk sorti du westerfeld Tome 1 je n’ai rien à dire 😉

      Pour les œuvres désespérée, je comprends, et je trouve 2034 presque pire alors qu’il est tourné vers le futur!

      Les persos pour moi, c’ets variable, ça dépend, Génocides T C Disch que j’adore (et que je te déconseille du coup) je ne m’en souviens quasi pas mais l’histoire m’a soufflée de out en bout par exemple.
      A l’opposé le 1er tome de BirthMarked « rebelle » ( jeunesse) de C O’brien m’a enchanté par la force de ses personnages…

      A ++ et j’ai + qu’à checker les autres comm lol, j’ai du en raté *__*

  3. HKO : j’ai souvent le même probème avec les commentaires !

    Oui, je suis assez difficile et j’ai des goûts précis, même s’il y a des exceptions (par exempel,j’ai adoré « Où on va papa » pour l’humour noir, « La Ballade de Lila K. » et « Le Club des incorrigibles opitmistes » malgré leur fin non hollywoodiennes…) !

    Et « Rebelle » m’intrigue, j’essaierai de le lire à l’occasion ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :