Doctor Who 6×11 : The God Complex

On continue à explorer la relation du Docteur et de ses compagnons dans cet épisode faussement indépendant…une bouffée d’air frais après la semi-déception de la semaine dernière !

Spoilers !

Synopsis :

Notre trio atterrit dans un étrange hôtel sans possibilité d’en sortir. A l’intérieur, un monstre semble tuer en se nourrissant des peurs primales des gens..

Le « Praise him » et la chute dans la folie m’a fait pensé à Cthulhu, au début ! D’ailleurs, je me suis demandé si on n’était pas sur un paquebot du genre Titanic au commencement du pré-générique et j’ai été déçue de voir qu’on était dans un pseudo-hôtel de nos jours ! Parce que, je ne sais pas pour vous, mais je trouve que les épisodes vraiment historiques (Let’s Kill Hitler ne compte pas) sont quasiment inexistants cette saison, c’est un peu dommage !
Mis à part ce détail, le début est très efficace ! Le schéma de l’épisode est connu mais bien maîtrisé, les images et le son forment une alchimie angoissante !

Les personnages secondaires sont sympathiques,en particulier Rita, qui a une mort émouvante.
Et les relations continuent aussi à évoluer au sein même du trio, en continuant avec les thématiques de la saison : la dangerosité du Docteur pour ses compagnons et son côté sombre qui devient de plus en plus visible…La remarque de Rory (« Everytime the Doctor gets pally with someone, I have this overwhelming urge to notify their next of kin. ») est cruellement juste !
Eleven est aussi tout à fait conscient de ses défauts et de ses responsabilités, le minotaure n’est qu’un miroir tendu face à son aspect sombre, les conséquences parfois affreuses de ses actions…

La scène entre Amy/Amelia et le Docteur est parfaite. J’avais les larmes aux yeux en la voyant ! Le Docteur forcé de détruire sa foi en lui, ses illusions enfantines pour qu’elle surive, c’est affreusement bien trouvé ! J’étais contente de revoir Amelia, c’est vrai qu’Amy avait encore une petite fille émerveillée en elle, contrairement à Rory, beaucoup plus pragmatique (même avant les épreuves de la semaine dernière) !

Le départ d’Amy et Rory était sobre et émouvant, s’ils ne revenaient pas (ce qui est trèèèès improbable), je le considérerais comme satisfaisant, à l’exception du fait que le couple n’a presque pas évoqué le destin de Melody/River avec Eleven. C’est une fin poétique et émouvante, sans être dramatique, pour une fois !

Par contre, la justification de l’hôtel-prison et du minotaure est quand même très moyenne…C’est mon seul vrai regret par rapport à cet épisode !

Interrogations et suppositions :

  • On se doute qu’Amy et Rory vont revenir, ne serait-ce que pour reparler de River (on n’a toujours pas eu de vrai confrontation avec le Docteur à ce sujet). Mais dans quelles circonstances ?

  • Quelle est la peur du Docteur ? A mon avis, je vois bien une version (encore plus) sombre de lui-même, type Dreamlord. Le fait d’avoir vu son côté sombre et les conséquences souvent dramatiques de ses action va-t-il avoir un effet bénéfique sur lui ? En tout cas, il semble avoir de plus en plus envie de mourir…

Conclusion :

Un excellent épisode qui réussit à faire ce que l’épisode précédent n’était pas parvenu à faire : faire avancer les personnages tout en racontant une histoire complète pour l’épisode. Et les acteurs sont superbes, comme d’habitude ! Cette deuxième moitié de saison m’a bien plu (sauf l’épisode de la semaine dernière), j’ai hâte de voir le finale !

Publicités

5 Réponses

  1. C’est bizarre cette histoire de peur, parce que d’entrée de jeu j’aurais juré qu’il a peur de mourir (me semble l’avoir entendu dire par Moffat), mais il dit « Who else ? », donc ça serait quelqu’un. Qu’il ai peur de lui-même et de son côté sombre, ça ne m’étonnerait qu’à moitié en effet ^^

  2. Cet épisode et celui de la semaine dernière vont vraiment bien ensemble je trouve, où l’histoire est finalement au service de la psychologie des personnages, permettant des les faire évoluer, entres autres… mon avis se rejoint totalement au tien (sauf que contrairement à toi, j’ai adoré celui de la semaine dernière, pour les mêmes raisons que celui-ci ^^).

    Petit bémol sur le personnage alien-esclave par contre, dont j’ai trouvé les répliques lourdes du début à la fin (mais c’est compensé par Rita !).

  3. Birsh : apparemment, je suis une des rares à n’avoir pas accroché au 6×10 ! Mais je suis d’accord sur l’évolition psychologique intéressante présente dans les 2 épisodes !

    L’alien était drôle au début, mais lourd sur la fin, c’est vrai !

  4. La peur du Docteur, ce n’était pas la petite Amy justement ? Enfin, j’ai plutôt eu l’impression que c’était sa peur à lui et pas celle d’Amy dans la chambre où le jeune Amelia attend. ça correspondrais pas mal à son énorme sentiment de culpabilité depuis le début (effectivement, c’était très émouvant qu’il l’exprime enfin !)… je me trompe peut-être.

    Par contre, pareil, je reste sur ma faim par rapport à River.

  5. Eith : bah non, c’est la peur d’Amy, celle d’être abandonnée par le Docteur ! On ne voit pas la peur du Docteur, on entend juste les Cloister Bells, et Eleven referme la porte en disant « Of course…Who else ? » !
    Quant à River, j’espère vraiment que la fin de la saison 6 résoudra son arc de manière satisfaisante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :