Doctor Who 6×10 : The Girl who waited

Un autre épisode stand-alone (en apparence) cette semaine ! On change totalement d’ambiance par rapport à la semaine dernière…

Spoilers !

 

Synopsis :

Amy se retrouve coincée sur une autre planète dans un espace-temps où le temps s’écoule plus vite. Rory et le Doctor se démènent pour la sortir de là…

J’ai été assez déçue par cet épisode ! En effet, s’il y a quelques beaux moments d’humour et d’émotion, l’histoire et l’univers sont trop minimalistes pour moi…

Honnêtement, dès que j’ai vu la pièce blanche à la sortie du TARDIS, j’ai eu un mauvais pressentiment. Je ne sais pas pourquoi exactement, l’épisode risquait clairement d’être « low-budget », mais il y en avait eu d’excellents (comme Midnight par exemple). Mais il y avait aussi le fait qu’Amy oublie son portable, c’était tellement évident qu’il s’agissait d’un prétexte pour les séparer, c’était assez maladroit !

Et il ne se passe finalement pas grand-chose : tout est résolu par quelques conversations ! Ca manque de sentiment de danger, de peur et de suspens pour renforcer le discours sur la force du couple Amy/Rory (c’est dommages, comme je le disais, il y a de jolies scènes qui auraient été nettement plus marquantes si on avait eu l’impression d’un vrai danger) !

Je n’ai pas trouvé les medbots très flippants et on a du mal à avoir l’impression du temps qui passe pour Amy version alpha !

En fait, j’ai l ‘impression que cet épisode n »est qu’un prétexte à introduire un concept qui sera sûrement capital dans le season finale (d’ailleurs, ça me paraît tellement évident que ça m’énerve un peu d’avoir le mystère de la mort du Doctor gâché par des indices trop visibles!) ! Il y a eu d’autres épisodes qui servaient d’introduction au finales, mais les scénaristes avaient su construire un univers et une histoire autour d’eux. Je pense notamment à Utopia (l’introduction du Master) et à Turn Left (la réalité qui s’effondre). Ce dernier, en particulier, est basé lui aussi sur un personnage (Donna) et des émotions, mais on voit l’univers évoluer, les tragédies qui arrivent, l’épisode construit un univers riche en 45 minutes !

Ce n’est pas le cas ici, c’est vraiment dommage !

Interrogations et suppositions :

  • l’existence de deux versions d’une même personnes : il me paraît évident que ce sera la résolution de la mort du Doctor. La version d’Eleven qui est morte est plus vieille que notre version, comme Amy dans cet épisode. Et ça ne serait pas un double qui mourrait, mais bien le Doctor (comme il s’agissait bien ici d’Amy). Quand à la coexistence simultanée des 2 versions, elle serait brève (un des Doctor va mourir assez vite) .

  • On sait aussi que le TARDIS peut être réglé pour supporter un paradoxe depuis la fin de la saison 3, donc pas vraiment de problème de ce côté-là (d’ailleurs, je me demande si le Doctor n’aurait pas pu laisser survivre Amy alpha s’il l’avait souhaité). Il lui suffirait juste de trouver un endroit où se séparer en 2 versions et d’avoir assez d’énergie dans le TARDIS pour supporter brièvement le paradoxe (en pompant la faille de Cardiff, par exemple).

  • Je me demande même si le Doctor n’a pas profité de l’occasion pour tester le fait d’avoir 2 versions d’une même personne (une fois qu’Amy s’est retrouvé prisonnière). Ça paraît machiavélique, mais Eleven est très sombre sous ses abords primesautiers, il a un côté manipulateur qui rappelle Seven !

Bref, j’espère que ça sera plus compliqué que ça, ça me paraîtrait facile comme solution ! Et, si j’ai raison, je trouve ça très maladroit d’introduire la solution d’une manière aussi artificielle, si le Doctor réutilise la même technique, ça sera forcément décevant (impression de répétition) !

Conclusion :

Un épisode qui manque de fond pour être intéressant (même s’il y a de très belles scènes qui surnagent au milieu du vide, c’est d’autant plus dommage qu’elles ne soient pas mieux exploitées !). Je crains que ça ne soit qu’un prétexte pour introduire un concept capital à la résolution du finale de la saison 6 !

Publicités

8 Réponses

  1. Globalement l’ère Moffat manque de fond je dirais…. on a du vent, pardon du timey wimey à la place à la place des parodies et autres satires de notre société sous RTD…

    Bref et cet épisode qui est effectivement un vaste recyclage low budget partait mal entre AMy qui appuie pile sur le bouton (parce que mauve c’est la couleur intergalactique du danger) puis Amy qui attend sagement dans sa pièce qu’on vienne l’en sortir tandis que Rory rentre et sort de l’autre bref…. Pourquoi Amy n’est pas tout juste ressortie de sa pièce… etc etc, il ya pas mal de choses qui ne tiennent pas….

    Sinon pour ta théorue, je pense à un truc du genre depuis le début et entre le ganger et ça on a le choix, mais clairement il y aura 2 docteurs, à moins qu’on ce qu’on parte sur 12 XD

    J’espère juste que Moffat bouclera so frakking arc cette saison, je commence à avoir peur qu’il nous fasse un « cliff » et un « à suivre »… qui ne se suivra même pas à Noel…

    bref, la série est en train de déprimer….

  2. J’ai l’impression d’être une des rares personnes à l’avoir aimé cet épisode, mais c’est pas grave, j’assume 😀
    C’est vrai que le début est prévisible, mais c’est surtout un prétexte et ce qu’il explore est très intéressant je trouve. Et pourtant je ne suis pas une fan d’Amy à la base xD

  3. HKo : oui, tout à fait, la manière dont Amy se retrouve coincé est presque torchwoodienne ! J’espère aussi que cet arc sera bouclé en fin de saison !

    Vert : non, non, il y a pas mal de gens qui ont aimé sur BOT, et tant mieux si tu as apprécier cet épisode ! 🙂
    Pour moi, les thèmes explorés sont intéressants, mais il manque une histoire, une colonne vertébrale à l’épisode pour leur donner
    du relief !

  4. Pour ce qui est d’Amy qui reste dans la même salle pendant une semaine, il est quand même clairement montré que dès le moment où les deux lignes de temps sont séparées, il est impossible qu’elles se rejoignent à nouveau (sauf manipulation grâce au TARDIS). En effet, lorsque Rory et le Docteur comprennent qu’Amy a appuyé sur l’autre bouton, Rory retourne dans le hall d’entrée pour justement appuyer sur cet autre bouton. Et là, surprise, pas de Amy malgré tout. On suppose donc qu’Amy a fait la même chose, elle est sortie pour tester l’autre bouton ou retrouver le TARDIS, mais vu que les lignes de temps étaient déjà séparées, il était trop tard.

    Sinon, j’ai beaucoup aimé ce Rory’s Choice. Si ce dernier a choisi d’attendre, Amy elle, subit l’attitude du Docteur.

    J’ai aussi l’impression, qu’au fur et à mesure des épisodes, les scénaristes nous proposent plusieurs solutions concernant la mort du Docteur. L’existence de mondes parallèles, grâce à la théorie des miroirs et l’épisode du Black Spot, les Gangers ou copies parfaites des individus, ici la division des lignes de temps, ou même le robot qui prend l’apparence de n’importe qui, dans Let’s Kill Hitler. Curieux de voir comment tout ça va se conclure.

  5. Bonne analyse! 🙂 j’ai la même impression sous-jacente mais pourtant j’ai beaucoup aimé cet épisode. Certes, depuis le début de la deuxième partie de la saison, on sent que Moffat nous prépare un gros truc et qu’il nous donne juste quelques bouts de pain pour nous sustenter, je trouve ça assez vache de sa part, surtout que les épisodes qu’on vient de voir sont clairement faits à l’arrache (aussi bien le scénar que la réa), ça perd un peu de son sens de nous sortir le grand jeu plus tard (et c’est hyper risqué). Mais l’épisode en question était vraiment bon dans ce contexte là, surtout que le scénariste qui a bossé dessus a repris une grande partie des ficelles déjà utilisées dans le double épisode Cybermen, et même si c’est un peu maladroit, ça rend pas mal. Par contre, la réa était vraiment pas top, et le maquillage d’Amy pas très bien travaillé (limite, c’est ce qui m’a choqué le plus !)

  6. Eith : merci pour le compliment !
    Ensuite, je trouve que Moffat et/ou le scénariste de l’épisode nous en aient trop révélé ici , j’ai peur que ça gâche l’effet de surprise du season finale ! J’espère vraiment avoir tord pour ma théorie !

  7. Je comprends parfaitement les reproches que tu adresses à l’épisode. L’histoire est ici très succincte/minimaliste, les effets timey-wimey sont des prétextes, mais c’est dans le registre de l’émotionnel que cet épisode m’a marqué. C’est sans doute un peu disproportionné, mais je me suis retrouvée complètement happée par la dynamique Rory/Amy. J’ai fini l’épisode en pleurs, ce qui est assez rare, preuve que ça m’a touché de manière surprenante. Ce n’est pas l’intrigue qui est sa force, c’est plutôt une faiblesse même, mais cet enchaînement de scènes, de situations, a vraiment fonctionné sur moi.

    Sinon, très intéressantes toutes ces théories. Alala, I can’t wait ! 😀

    (PS : Désolée de mes commentaires « en retard », je suis tout en décalage pour Doctor Who dernièrement ^^’)

  8. Livia : pas de problème, tu peux venir commenter quand tu veux ! 🙂
    Après, l’appréciation d’un épisode dépend du fait de rentrer dedans ou pas, et ça, c’est pafois juste une question de feeling…
    Merci pour les théories, on va voir si j’étais aussi éloignée de la vérité que lors de la première partie de la saison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :