BD Courtney Crumrin (T1 à 4) de Ted Naifeh


On a  affaire ici à une série BD intéressante et originale! Il s’agit plus précisément de graphic novels en noir et blanc d’origine américaine. On y suit les aventures d’une petite fille confrontée à un monde fantastique (ou urban fantasy, la frontière est floue dans mon esprit !) qui se révèle fascinant et dangereux !

Synopsis :

Courtney Crumrin déménage dans le manoir de son oncle (ses parents sont des piques-assiettes fauchés qui cherchaient un logement gratuit. Ils sont avides de reconnaissance sociale et ignorent généralement leur fille). Si le manoir est situé dans une banlieue snob américaine, elle va vite découvrir qu’il s’y passe des choses étranges et que son oncle a des hobbies bizarres…

J’ai vraiment aimé cette BD ! Si l’héroïne n’a que 9/10 ans, le ton et les histoires racontées sont résolument adultes ! L’héroïne est attachante et humaine : elle a un caractère de cochon, mais aussi beaucoup de courage (voire d’inconscience !) ainsi qu’une une certaine innocence idéaliste propre à l’enfance qui se heurte souvent au cynisme du monde (notamment de la part  des adultes) autour d’elle. Mais elle n’est absolument pas une oie blanche avec un alignement loyal bon, il faut voir sa manière de punir les méchants !
La tonalité des histoires est donc souvent douce-amère…

Quant au monde créé par l’auteur, il est riche et mélange plusieurs influences : les contes de Grimm (les monstres terrifiants, l’aspect cruel des histoires), les JDR Little Fears (un enfant face à des peurs bien réelles et invisibles aux adultes) et Monsters and other Childish Things (des créatures dangereuses à gérer et à cacher). Le peuple des faë est cruel et capricieux, comme le veut la tradition !

Outre l’aspect fantastique, l’auteur critique aussi des travers sociaux bien réels : la solitude et le rejet de ce qui est différent, l’absence parentale, le sort des enfants du ghetto,  souvent livrés à eux-mêmes, l’immobilisme et la lâcheté des instances du pouvoir…

Mais il y a des petites notes d’espoir et d’humanité, certaines histoires finissent bien et l’oncle de Courtney tient vraiment à elle sous ses dehors bourrus !

Le dessin en noir et blanc, sous une fausse simplicité, rend très bien compte de l’ambiance fantastique et parfois violente de la BD ! Les créatures, en particulier, sont souvent magnifiques !

Conclusion :

Une excellente série que je vous recommande si vous aimez le fantastique/l’urban fantasy sombre et les héroïnes à la forte personnalité !

Publicités

5 Réponses

  1. Cette saga est un véritable coup de coeur pour moi 🙂
    Je n’avais pas vu toutes ces influences (ne les connaissant pas) et je suis vraiment une fana. On les a empruntées pour découvrir, on va les acheter maintenant.

  2. Acr0 : pour les JDR, c’est plus pour donner une idée de l’ambiance, pas sûre que l’auteur y ait pensé en faisant ses albums ! Et effectivement, c’est un coup de coeur BD pour moi aussi !

  3. […] à bd), Munin (Hu&Mu) vous parlent de l’intégrale réunissant les trois premiers tomes ; JainaXF vous touche quelques mots sur les quatre premiers […]

  4. […] à bd), Munin (Hu&Mu) vous parlent de l’intégrale réunissant les trois premiers tomes ; JainaXF vous touche quelques mots sur les quatre premiers […]

  5. […] à bd), Munin (Hu&Mu) vous parlent de l’intégrale réunissant les trois premiers tomes ; JainaXF vous touche quelques mots sur les quatre premiers […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :