Les Conjurés de Florence de Paul J. McAuley

Je me suis replongée dans le steampunk (saveur clockpunk dans ce roman), toujours dans le cadre du Défi Steampunk, mais dans la catégorie des aéronautes cette fois ! Mais ce roman ne m’a pas transporté très haut…

 

Nous sommes dans une Florence parallèle où Léonard De Vinci a réalisé toutes ses idées et a abandonné son art. Nous la découvrons au travers des yeux de Pasquale, jeune artiste naïf. Il est témoin d’une altercation entre 2 célébrités, peu de temps avant le meurtre d’une de ces dernières. Il va rencontrer le journaliste Niccolo Machiavel et se lancer avec lui dans une enquête qui met à jour une obscure conspiration…

L’univers en lui-même est intéressant et plutôt original, malheureusement, le reste ne suit pas !

En effet, j’ai trouvé le protagoniste assez transparent et peu charismatique, il reste spectateur pendant la majorité du livre, et même quand il tente d’agir, les résultats sont nuls…

Machiavel semblait prometteur au début, mais se révèle vite caricatural et pas particulièrement charismatique ou fin stratège (un comble pour Machiavel !) !

De même Léonard De Vinci se révèle décevant, un vieillard bien intentionné mais sénile et résigné.

Les méchants sont pour leur part assez caricaturaux et leurs motivations basiques !

Quant à l’intrigue, elle est à la fois trop compliquée pour être claire, et trop creuse pour avoir suscité  une émotion quelconque chez moi (excitation peur…)…

L’écriture est correcte, sans plus, et manque de poésie et de pouvoir évocateur !

Spoilers sur la fin !

De plus, la fin est particulièrement frustrante : les 2 protagonistes ont compris la conspiration, sans avoir pu changer quoi que ce soit pour leur ville (pas même arrêter un des coupables !) qui se retrouve en guerre. On n’a pas non plus une fin apocalyptique où Florence est détruite, non, on est juste au début d’une guerre. C’est quoi cette fin ?!?!? On ne voit pas non plus le Nouveau Monde et les découvertes de Pasquale sur le monde de l’esprit(différent aussi de celui de notre dimension) et on a une simple phrase sur l’ange que voulait peindre Pasquale, une obsession qui m’a fait bailler tout le long du bouquin et qui m’a particulièrement énervée après cette pseudo-fin !

Conclusion :

Si l’univers créé a du potentiel, l’histoire se révèle banale et frustrante et les protagonistes ennuyeux. Le livre n’est pas insupportable à lire, mais il ne m’a happée à aucun moment ! C’était le premier livre que je lisais de cet auteur et je ne suis pas prête de recommencer l’expérience ! Bref, une déception ! Je hâte de m’envoler vers d’autres cieux !

Publicités

3 Réponses

  1. Ca a été une déception pour moi aussi, l’univers est superbe (et Léo qui invente la photographie quoi, c’est trop génial !), mais l’intrigue est vraiment pas intéressante.

  2. Vert : oui, c’est dommage, l’univers a un super potentiel et il y a des détails vraiment cools ! 😦

  3. […] on Les Brigades fantômes de John…HKo on Les Brigades fantômes de John…jainaxf on Les Conjurés de Florence de Pa…jainaxf on Who’s in town : […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :