Minisérie The Hour (pilote)


C’est un été riche en séries (tant mieux vu le temps dehors !) ! Alors que la saison 4 de Torchwood est en cours et que la saison 2 de Spirited reprend, j’ai découvert par hasard (encore une fois grâce au blog de Livia) ce drama historique !

Synopsis :

1956. Freddy Lyon (journaliste) et Bel Rowley (en passe de devenir productrice) souhaitent changer le contenu et la manière de présenter les informations à la télévision en créant une nouvelle émission. Pour Miss Rowley, c’est une bataille d’autant plus difficile qu’elle est une femme et que Freddy n’a pas une personnalité facile !

Au même moment, une amie de Freddy le contacte en lui parlant d’un meurtre suspect et de complot…

On a comparé cette série à Mad Men, et c’est compréhensible : l’époque de la fin des années 50 et les changements sociaux des années 60 qui se profilent en toile de fond sont assez proches, même si ce n’est pas le même pays et le milieu de la télévision n’est pas si éloigné que ça de celui de la pub !

Mais plutôt que de parler uniquement des problèmes personnels des personnages, les Britanniques ont rajouté une intrigue qui évoque l’espionnage « cloak and dagger » et l’ambiance paranoïaque de la Guerre Froide (on a des allusions à James Bond). Le thriller conspirationniste est décidément une de leurs spécialités !

En plus, nous avons un trio de personnages principaux (le journaliste, la productrice et le présentateur qui apparaît assez tard dans l’épisode) au lieu d’un personnage central comme celui de Don Draper.

J’aime beaucoup ce mélange du personnel, du social et de l’espionnage, on ne s’ennuie pas !

Il est également intéressant de voir la BBC des années 50, franchement conservatrice et timorée et la haute société encore engoncée dans des habitudes victoriennes…j’espère qu’on en apprendra plus sur le personnage de Ruth (et sa relation passée avec Freddie) dans les épisodes suivants !

Au niveau des décors, il y a certainement moins de moyens que pour Mad Men, mais je trouve qu’on retrouve bien l’ambiance de ces années-là avec les fumeurs omniprésents, les opératrices au téléphone, les machines à écrire…Même si on est principalement en intérieur, évidemment !

Pour finir, le cast est composé de tête connues et talentueuses : Ben Whishaw, Romola Garai et Dominic West jouent les rôles principaux ! On a d’autres acteurs familiers dans les personnages secondaires !

Conclusion :

Un pilote prometteur pour la suite et une série que je suivrai sûrement ! Si vous aimez l’univers des médias, les années 50/60 et les complots, je vous la recommande !

Publicités

2 Réponses

  1. Le mélange des genres, entre reconstitution historique conpirationniste, est en effet intriguant. Il faut sans doute que l’ensemble gagne en homogénéité, pour que tous ces aspects s’imbriquent bien, mais le cocktail est prometteur, comme tu le dis ! En plus de l’ambiance soignée, l’ensemble est porté par un casting cinq étoiles très solide. Ben Whishaw, parfaitement flamboyant, est jute bluffant. Bref, non seulement le sujet est intéressant, mais en plus les personnages aiguisent la curiosité. J’ai hâte de voir la suite.

    Sinon, BBC2 a quand même un sacré sens du timing de lancer The Hour cette semaine : une série sur la révolution de l’information dans les médias en plein hacking-gate ^^’

  2. C’est vrai, je n’avais même pas réfléchi au timing !

    Et je suis d’accord sur Ben Whishaw, je ne le connaissais pas bien, mais je vais peut-être voir ce qu’il a fait d’autre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :