Némésis d’Isaac Asimov

Relecture d’un roman écrit par un des grands auteurs de SF et qui s’inscrit entre le space-opera à petite échelle et le planet-opera à 3 planètes ! Le roman n’appartient pas aux grands cycles de l’auteur et peut se lire de manière indépendante ! Il s’agit de ma quatrième participation au Summer Star Wars !

Synopsis :

Dans un futur assez proche, la Terre est toujours une planète polluée et assez pauvre en moyenne. Elle a a présent des colonies spatiales qui sont nettement plus riches et homogènes qu’elle. L’une d’entre elle a découvert une étoile cachée (Némésis) avec un système planétaire assez proche pour s’y rendre. Elle décide de s’y rendre en secret, mais on apprend bientôt qu’elle risque de détruire la Terre… Par ailleurs, Erythro, la planète de Némésis est bien mystérieuse et attire irrésistiblement une jeune surdouée…

On suit plusieurs personnages à deux époques différentes. Naturellement, tout est lié ! J’ai bien aimé ce mini space-opera, j’ai trouvé les tensions entre la Terre et les colonies malheureusement assez crédibles et le rythme du roman assez rapide.

Les personnages sont globalement assez intéressants, et j’ai bien aimé le fait qu’on voit des protagonistes d’âge mûr ainsi que leurs romances, c’est rare ! Certaines m’ont agacée par moment (Marlène et ses parents), par contre j’ai beaucoup aimé Siever, pas aussi brillant que Marlène mais intelligent, calme et logique, mais avec un cœur romantique, alors que Marlène est un peu froide pour moi et sa mère trop pleurnicharde !

Le mystère n’est pas hyper complexe, mais il se tient bien et le roman se lit agréablement !


Spoilers

  Le concept de l’intelligence alien m’a un peu rappelé les aliens insectoïdes où les drones ne sont pas intelligents, sauf qu’il n’y a pas de reines ici…

Par contre la fin m’a un peu déçue !
La résolution des tensions entre les personnages, du danger pour la Terre/Erythro et les romances, tout est réglé en 10 secondes, c’est trop facile ! Le méchant mégalomane ne tente même pas vraiment de contrer le camp des gens plus raisonnables ! Il y avait pourtant matière à créer des incidents diplomatiques, des disputes importantes, des complots, peut-être même une bataille/poursuite spatiale…

Tous ces éléments gâchés en 10 pages, c’est frustrant !

Conclusion :

Un bon planet/space-opera avec des éléments assez réalistes et intéressants. Il aurait pu être bien plus marquant si la fin avait été à la hauteur de ce que la confrontation finale promettait…

Publicités

5 Réponses

  1. C’est un Asimov rarement lu, sympa d’en trouver une chronique récente !

  2. Oh je l’avais commencé celui-là il y a très longtemps. J’ai du en lire 3 lignes et le rendre. C’était fréquent à l’époque xD. Mais bon j’ai le tome 1 de Fondation chez moi, je vais commencer par là avant d’aller voir d’autres Asimov !

  3. Guillaume44 : oui,le roman est assez méconnu, pas le meilleur Asimov, mais il reste intéressant à lire…

    Vert : Oui, j’ai beaucoup aimé la série des Fondation !

  4. Némésis, un Asimov que je n’ai pas lu, merci pour ce billet qui me dis qu’il reste des roman à découvrir chez Asimov.
    @ Vert, il faut absolument lire « Fondation »

  5. Oui, il y a encore des surpises parmi la multitude de romans écrits ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :