(Més)Aventures Londoniennes (3) : l’expérience du samedi 9/7

Un samedi bien occupé aussi et avec l’exposition interactive Doctor Who Experience prévue à 11h ! Et toujours pas mal de shopping…

Petit déjeuner et départ de l’auberge

Je suis descendue vers 8h40 et les réserves pour le petit déj’ avaient déjà été dévalisées ! Et il y avait un manque dramatique : plus aucun sachet de thé, arghhhhhhhhhhh ! J’ai dû boire de l’eau du robinet (qui n’avait pas très bon goût) !

En remontant dans la chambre pour boucler mes valises, j’ai entamé un peu par hasard la conversation avec une des occupantes de la chambre : il s’agissait d’une Allemande qui était venue là pour voir la première d’Harry Potter ! Elle était aussi venue seule parce que ses amis n’avaient pas pu/voulu/n’étaient pas assez fan pour l’accompagner, on a tout de suite sympathisé ,d’autant plus qu’elle était un peu geek sur les bords ! On a parlé en vrac de ce qu’on aimait à Londres (l’offre culturelle, l’ambiance détendue des transports en commun…), et du faible niveau des séries dans nos pays respectifs (et du fait qu’en Grande Bretagne, il n’y avait pas de vraie séparation entre pop culture et culture classique), ainsi que de nos rencontres avec les stars qu’on admirait !

Ça a été une rencontre agréable, même si je n’ai pas pu rester plus d’une bonne demi-heure vu que j’avais déjà mon billet pour l’expo !

The Doctor Who Experience

 

Une très bonne expo, qui a un meilleur rapport qualité-prix et qui est plus intéressante que celle de Cardiff, je trouve ! Il y avait énormément de familles sur places, parents et enfants (dont un couple avec deux petites filles dont l’une d’entre elles s’appelaient Tegan !), grands-mères en fauteuil roulant, bébés… c’est vraiment quelque chose qui rassemble toutes les générations !
La salle d’attente est bien faite, il y a déjà des statues à admirer et à prendre en photo !

La partie interactive dure 20 minutes et est amusante, même si l’aspect « scary » ne marchera que sur les enfants entre 3 et 8 ans, je pense ! Les décors sont beaux, et j’ai parfois regretté que l’aventure nous fasse changer de pièce sans que j’ai pu l’admirer aussi longtemps que je l’aurais voulu !

La partie expo proprement dite est vraiment bien faite, et on peut prendre toutes les photos qu’on veut (contrairement à Cardiff) ! On a les costumes des 11 docteurs, la reproduction de la salle principale du TARDIS de Nine et Ten, la console des années 81 (qui se voulait futuriste, mais qui montre son époque avec ses écrans type minitel, ça fait très kitsch aujourd’hui !) des monstres à gogo, les compagnons et compagnes, des making-ofs… et on a le droit à pas mal de choses sur l’ancienne série ! On peut y passer plus d’une heure (j’ai pris des photos de presque toutes les reproductions, s’il y en a que ça intéresse , dites-le moi, je vous les enverrai  toutes par mail) !

On arrive enfin à l’inévitable boutique-souvenirs… et là encore, ils ont bien fait les choses, il y a plein de trucs tentants (T-shirts, figurines, trousses TARDIS, crayons, romans…) ! Je suis repartie avec une figurine exclusive d’Amelia Pond avec sa valise, un TARDIS porte-clé en caoutchouc et quelques badges !

The Who Shop

J’ai enchaîné tout de suite après avec le magasin, surtout qu’il faut bien 35 minutes depuis le centre pour y aller en métro ! Le quartier de Londres a d’ailleurs une ambiance très exotique et différente du centre: il y a beaucoup d’immigrés indiens et maghrébins avec des magasins et marchés spécialisés !

Si la vendeuse était trop occupée pour avoir vraiment le temps de bavarder cette fois-ci, j’ai déniché pas mal de trucs : un TARDIS porte-clé métallique plus classe que celui en caoutchouc (que j’ai offert à une de mes sœurs, du coup !), un T-shirt bleue avec l’inscription « Trust me, I’m The Doctor » et deux romans DW (Dead of Winter, un roman épistolaire qui nous montre une perception extérieure du Docteur et de ses compagnons, et The Doctor Trap, le dernier roman mettant en scène Ten et Donna que je n’avais pas encore) !

Shopping de dernière minute

Retour dans le centre-ville où j’achète mes trois boîtes de Ben’s cookies dans un stand bondé ! J’achète aussi le dernier volume de The Jackellian Chronicles de Stephen Hunt, de la science-fantasy post-apocalyptique avec une technologie steampunk et une ambiance victorienne !

En passant prendre ma valise à l’auberge, j’ai eu une nouvelle preuve de la réputation des Ben’s Cookies : deux clientes m’ont regardée avec envie et une s’est même exclamée en voyant le sac !

Départ

Je suis arrivée avec de l’avance pour le départ et ai acheté un chocolat chaud et un muffin au Starbucks ainsi qu’un jus de fruits frais au Marc And Spencer en guise de dîner, mais surtout pour me débarrasser des petites pièces qui me restaient !

Mon train était à 20h02 et à 19h53 on a eu une annonce pour nous informer d’un retard dû à un problème technique sur des wagons. J’ai commencé à stresser en me disant que je devrais faire appel à un taxi pour rentrer…

On a embarqué à 20h pour partir à 20h10 à peine ! Je reconnais bien là la rigueur britannique (presque aussi forte que celle des Allemands !) : en France, un retard aussi faible n’aurait même pas été annoncé : en-dessous de 15 minutes, ce n’est pas un retard ! Par contre, il faut vraiment être là 30 minutes maximum avant l’embarquement côté anglais sous peine de rester sur place (en France, on fait rentrer tout le monde jusqu’à la dernière minute) !

Pour le reste, le retour s’est fait sans histoire…

Voilà, plus de vacances cet été ! Mais décidément, Londres est vraiment ma destination préférée jusqu’à maintenant : pour l’ambiance décontractée malgré la foule, les nombreux parcs, le shopping en matière de livres et goodies, l’offre culturelle riche… et il n’a pas fait trop mauvais, finalement (à part le vendredi matin où il a bien plu), le samedi était assez agréable sans être trop chaud ! J’y retournerai sûrement (même si je voudrais aussi visiter l’Écosse, en particulier Edinburgh et Glasgow à l’occasion !) ! Et vous, vous êtes déjà allé dans la capitale anglaise ? Vous avez de bonnes adresses ?

Publicités

7 Réponses

  1. Quelle débauche de shopping ! J’approuve ! lol

  2. C’est rigolo je viens de finir The Doctor Trap (et j’ai commandé les 2 avec Donna qui me manquaient hier ^^). Ca avait drôlement chouette cette expo DW (j’ai un ami qui me l’a raconté en détail et qui m’a même ramené des goodies de peur que je lui parle plus xD), et je préfère ne jamais mettre les pieds dans ces boutiques spécialisées…
    (ou alors quand j’aurais épousé un homme riche/gagné au loto)

    Sinon Londres j’y suis toujours allée en voyage scolaire, donc je n’en connais que les musées mais ils valent le détour, surtout que les plus gros (Tate, British, National Gallery) sont gratuits et y’a de très belles pièces.
    Ma soeur dit par contre que l’Ecosse c’est surtout bien pour la rando ^^.

  3. MC : bah, j’adore ce genre de shopping, donc j’économise avant d’aller à Londres pour pouvoir me lâcher sur place (je me
    connais !) ! 😉

    Calenwen/Vert : oui, les boutiques spécialisées geeks et encore plus DW sont ma kryptonite : impossible de résister !
    Pour les musées, j’ai eu l’occasion d’en visiter durant d’autres séjours et j’aime particulièrement la Tate (avec Turner) et la British Library a aussi quelques jolies choses ! Le chateau de Hampton Court est aussi sympa à visiter !
    Et pour l’Ecosse, les grandes villes ne sont pas intéressantes ? La rando pourquoi pas, mais j’avoue que la conduite à gauche me fait stresser, donc c’est pas évident de se déplacer à la campagne…

  4. J’ai aimé l’expo mais il m’a semblé qu’elle était beaucoup plus chère que celle de Cardiff, non? Anyway, on s’est extasiées et j’ai limite versé une larme lors de la vidéo de la « mort » de Ten. Ok, pas limite, j’ai dû changer de pièce. Je suis irrécupérable!

  5. Celle de Cardiff était à 8£ et celle-ci à 20, c’est vrai ! Mais je trouve qu’au final, elle vaut plus le coup !
    Et moi aussi la mort de Ten m’a serrée la gorge…

  6. J’ai trouvé l’expo trop axée enfants, même si cette série l’a toujours été, c’est vrai. Et comme on est incorrigibles, on a fait des achats à la boutique de l’expo et à Forbidden planet dans l’après-midi. Je vois qu’on a eu un week-end similaire dans nos activités. :-))

  7. Fashion : d’accord pour la partie interactive, mais les enfants sont toujours le public prioritaire…pour le reste de l’expo, j’ai trouvé qu’il y avait quand même pas mal de décors et costumes intéressants, surtout quand je la compare à celle de Cardiff !

    Quant à l’emploi du temps, je crois qu’en tant que whoviennes indéfectibles, il y a des passages obligés lors d’une virée
    londonienne ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :