L’Atlas d’Émeraude de John Stephens

Allez, pour changer, une lecture totalement hors challenges, si, si, c’est possible ! 😉

C’est un livre jeunesse dont j’ai entendu parler sur la blogosphère et pour lequel j’ai craqué lord de mon dernier passage en librairie. Une bien jolie découverte ! Spoilers généraux !

Synopsis :

Kate, Michael et Emma ont été séparés de leurs parents pour une raison mystérieuse alors qu’ils étaient très jeunes. Depuis, ils ont vécu dans de nombreux orphelinats et se sont toujours serrés les coudes au travers des épreuves pour préserver ce qui reste de leur famille et ils refusent d’être séparés. A 14, 12 et 11 ans, ils ont déjà traversé de nombreuses épreuves dans des orphelinats de pire en pire.

Mais quand ils sont envoyés dans un étrange orphelinat dans un endroit perdu, leur vie va être bouleversée et ils vont enfin comprendre leur passé…

L’histoire en elle-même est assez classique avec un monde magique caché, un grand méchant qui veut conquérir/détruire refaire le monde, une prophétie…l’auteur ne s’en cache pas et fait même de nombreuses références à des classiques du genre ! Il y a clairement des influences du Seigneur des Anneaux, Harry Potter (la prophétie), les Orphelins Baudelaire (le début du livre), Les Chroniques de Narnia (un monde magique caché, des enfants qui doivent lutter contre une sorcière…)…

Mais l’auteur utilise bien les références et schémas du genre et parvient à trouver son propre ton !

Je pense évidemment à tout l’aspect voyage temporel, nouvelle ligne temporelle/paradoxes temporels…il y a une bonne quantité de timey-wimey (ma sœur me fait remarquer que j’ai tendance à mettre ce terme un peu partout dans le blog, je devrai proposer un drinking game avec mes expressions-fétiches ! 😉 ) dans le livre, et assez complexe pour un livre pour enfant (mais bien expliqué) !

Et comme mes lecteurs réguliers le savent, j’ai un gros faible pour tout ce qui est manipulations temporelles ! Ça remonte à mes premiers pas dans la SF avec Les Conquérants de l’Impossible de Philip Ebly (en Bibliothèque Verte) !

Et si les personnages sont typés (la grande sœur responsable, l’intello rêveur aux ressources cachées, la petite sœur bagarreuse mais secrètement vulnérable), ils sont humains et attachants et leur relation est réaliste !

On n’a pas le temps de s’ennuyer : après un prologue efficace et classique, les 3 protagonistes sont très vite plongés dans l’action !

L’écriture et la traduction de Natalie Zimmermann sont aussi réussies !

 

Conclusion :

Un vrai coup de coeur pour ce livre jeunesse, comme ça ne m’était pas arrivé depuis Vango ! J’ai aimé ce monde magique, ces protagonistes courageux…

Le livre m’a véritablement happée après une centaine de pages, j’étais investie émotionnellement dedans (Héroïne d’un jour a d’ailleurs sans doute souffert de la comparaison) et il y a eu une alchimie qui a totalement marché sur moi  (et qui me fait passer outre certaines facilités dues à son appartenance à la littérature jeunesse) ! Gros coup de cœur, donc ! Je le recommande à tous les fans de littérature jeunesse !

Publicités

3 Réponses

  1. J’ai lu un peu en diagonale comme tu indiques spoilers généraux, mais je crois que tu m’as eu aux timey-wimey xD je me le note ^^

  2. J’attends ton avis alors ! Je pense qu’il a de grandes chances de te plaire, en effet ! 🙂

  3. Tu es un peu plus enthousiaste que moi mais j’avais quand même beaucoup aimé. C’est prometteur, je trouve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :