Webcomic steampunk : Girl Genius de Phil et Kaja Foglio

Revenons à quelque chose de moins classique avec une nouvelle participation au Défi Steampunk (toujours dans la catégorie « Gentlemen ») ! Girl Genius est un webcomic démarré en 2004 disponible gratuitement sur le web (même si on peut acheter les volumes reliés sur la boutique du site) et donc accessible à tous si on maîtrise un minimum l’anglais ! Ce comic a été une découverte agréable et fun ! Légers spoilers pour le volume 1 et 2 !

Synopsis :

Dans un univers alternatif dominé par  les «Sparks/étincelle » qui ont un talent inné pour la « Mad Science » , l’Europe est dominée par le Baron Wulfenbach (un savant fou également). Avant son règne existait une famille mythique, la famille Heterodyne, dont la dernière génération était héroïque et adorée par la population. Mais ils ont tous disparus dans de tragiques circonstances il y a 18 ans. Tout commence quand une jeune fille, Agatha, se fait voler son médaillon familial dans les rues de Beetleburg et des choses étranges commencent à se produire…au moment où le Baron a décidé de se rendre à Beetleburg…

Il faut s’habituer au rythme webcomic (plutôt lent au niveau avancement de l’intrigue et avec des hors-séries, assez proche des mangas en fait), mais sinon, c’est une œuvre steampunk vraiment sympathique ! Il y a un nombre incroyable de gadgets, de machines dangereuses, de « Robots de la Mort »/Mecha et des zeppelins, bien entendu !

Les dessins mélangent les influences comic et manga et il y a quelques très belles planches (le premier volume a un dessin un peu fluctuant et en noir et blanc, mais ça s’améliore très vite).


S’il y a des moments assez délirants qui font penser aux mangas, il y a aussi une vraie mythologie qui se construit peu à peu, et l’héroïne a du caractère et de l’intelligence à revendre, même si elle paraît un peu timide et naïve au premier abord (même si elle est blonde) ! Bon, on devine assez vite son secret, c’est un grand classique des histoires de SF/fantasy ! La génération des parents des héros ont de nombreux secrets qui sont révélés au compte-gouttes…

L’histoire est continue mais contient plusieurs arcs (dont le premier à Beetleburg) souvent découpés par volume(s). Chaque arc a une atmosphère différente et il y a de nombreux hommages et parodies (Harry Potter, le cirque comme endroit où se cacher, un huis-clos délirant…) ! On a aussi quelques renversements de clichés avec par exemple la romance d’Agatha et de Gil (le fils du Baron/savant fou) !

On a pas mal de fan-service, mais c’est assez équitablement partagé : si Agatha se retrouve assez souvent en nuisette dans les premiers volumes, les personnages principaux masculins sont souvent torse nu dans les volumes suivants ! 😉

Conclusion :

Une jolie découverte qui procure une lecture distrayante avec beaucoup d’humour et une histoire riche dévoilée peu à peu ! Par contre, il ne faut pas avoir peur d’avoir une large quantité de strip à rattraper : chaque volume fait dans les 140/150 pages et ils en sont à la fin du volume 11 ! Le webcomic paraît généralement tous les lundis, mercredis et vendredi.

Publicités

2 Réponses

  1. Ça a l’air très sympa ! Je me dis que je vais brancher mon fils dessus, si ça pouvait le décider enfin à travailler l’anglais…

  2. C’est sûr que c’est moins compliqué qu’un roman pour commencer, sauf certains personnagges appelés Jägers » qui parlent avec un accent allemand phonétique pas toujours évident à déchiffrer !
    Mais ce qui compte avant tout, c’est la motivation, donc s’il aime le steampunk, c’est une bonne idée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :